Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Contre le Wild et devant ses fans, le Canadien veut sortir de sa torpeur

jeudi 2012-03-01 / 13:32 / LNH.com - Nouvelles

Par Martin Leclerc - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Contre le Wild et devant ses fans, le Canadien veut sortir de sa torpeur
MONTRÉAL – La foule du Centre Bell n’est pas reconnue pour être la plus clémente de la LNH envers son équipe. La délicate mission du Canadien, qui a perdu ses cinq derniers matchs, consistera donc à amadouer ses partisans jeudi soir alors que le Wild du Minnesota effectuera une rare visite à Montréal.

Il faut dire que les fans du CH n’ont pas été très gâtés cette saison. Ils ont vu leur équipe remporter seulement 11 matchs au Centre Bell depuis le début du calendrier. Il s’agit de la pire performance à domicile dans la LNH, à égalité avec les Blue Jackets de Columbus.

Si bien, qu’on commence maintenant à chuchoter que la séquence de 325 salles combles du Canadien au Centre Bell pourrait se terminer d’ici la fin du calendrier. Il faut remonter jusqu’au 8 janvier 2004 pour retrouver un match disputé à Montréal pour lequel tous les billets n’avaient pas été vendus. 

« Dans notre situation, ça devrait être une source de motivation de jouer devant nos partisans. Il nous faut jouer du hockey solide et enlevant », a plaidé l’entraîneur Randy Cunneyworth.

Le plan de match de ce dernier consistera d’ailleurs à connaître un départ solide.

« Nous voulons connaître un bon départ, nous nourrir de l’énergie de nos partisans et bâtir sur ce momentum », dit-il.

Le Wild a causé l’une des plus grandes surprises dans la LNH au cours des premiers mois de la saison. À la mi-décembre, cette équipe occupait le premier rang dans l’Association de l’Ouest quand des blessures ont commencé à miner leur alignement.

Le capitaine Mikko Koivu (épaule), Guillaume Latendresse (commotion) et Pierre-Marc Bouchard (commotion), manqueront d’ailleurs encore à l’appel face au Canadien.

« Nous avons perdu trois joueurs talentueux alors que notre alignement ne regorgeait pas de joueurs offensifs. En bout de ligne, nous avons dû utiliser des joueurs dans des rôles qui leur convenaient peut-être moins et nous nous sommes éloignés de notre style de jeu », déplore l’entraîneur en chef du Wild, Mike Yeo.  

Ce manque de punch en attaque a fait glisser le Wild jusqu’au 12e rang dans l’Ouest. Mais tout de même, il y a encore moyen de sauver le patient puisqu’il n’accuse que cinq points de retard sur les détenteurs du huitième rang, les Stars de Dallas.

« Notre équipe démontrait qu’elle avait fait des progrès intéressants mais un tas de blessures sont survenues. Je pense qu’il y a 43 joueurs différents qui ont porté notre uniforme cette saison. Ça fait beaucoup de changements. Mais malgré tout, nous allons tenter de garder le cap et de nous faufiler en séries éliminatoires », explique l’attaquant Cal Clutterbuck.

« Il ne nous reste qu’à tirer le maximum de cette situation, de renchérir Yeo. Les circonstances font en sorte que nous avons des jeunes qui prennent de l’expérience et d’autres joueurs qui ont la chance d’assumer plus de leadership. Nous faisons encore partie du portrait pour les séries et nous allons tout faire pour terminer la saison en force. Mais en bout de ligne, notre organisation tirera profit des difficultés que nous avons connues. »

Le Wild a remporté trois victoires lors de ses cinq derniers matchs.

Pour sa part, le Canadien occupe le 15e et dernier rang dans l’Est. Une participation aux séries est désormais exclue et tout le monde au sein de l’organisation, de l’état-major jusqu’aux joueurs, tente de trouver une source de motivation pour parcourir dignement le dernier droit du calendrier.

« Il ne nous reste qu’à prendre cela un match à la fois, soutient le défenseur P.K. Subban. Individuellement, nous avons tous l’opportunité de changer le cours de notre saison, de renverser la vapeur et de bâtir quelque chose pour l’avenir. Nous avons deux gros matchs à disputer à Montréal, l’un face au Minnesota ce soir et un autre samedi contre Toronto. C’est le temps de renverser la vapeur et je veux faire partie de cela. »

Contre le Wild, le Tricolore sera privé de Mike Blunden, Mathieu Darche, Brian Gionta, Travis Moen et bien entendu Andrei Markov, qui s’est encore entraîné avec ses coéquipiers jeudi matin.
 

La LNH sur Facebook