Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le duo d'attaquants de l'Avalanche donne aux Sharks plus de profondeur et de ténacité

lundi 2012-02-27 / 21:22 / LNH.com - Nouvelles

Par Eric Gilmore - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le duo d'attaquants de l'Avalanche donne aux Sharks plus de profondeur et de ténacité
SAN JOSE - Les Sharks de San Jose avaient besoin d'être stimulés lundi lors de la date limite des échanges après avoir connu un voyage décourageant de 2-6-1 qui les avait relégués au septième rang dans l'Association de l'Ouest.

La question était seulement de savoir jusqu'à quel point ?

Il s'est avéré que les Sharks n'ont pas effectué d'échanges percutants à la date limite des transactions, pas plus que les autres équipes de la LNH alors que Rick Nash et les autres joueurs d'élite disponibles n'ont pas changé d'adresse. Mais le directeur général Doug Wilson a transigé avec le Colorado pour obtenir les ailiers T.J. Galiardi and Daniel Winnik, deux joueurs, espère-t-il, qui joueront un rôle important avec les Sharks dans la poursuite de la coupe Stanley.

San Jose a cédé au Colorado un ailier évoluant sur le troisième trio, Jamie McGinn, ainsi que deux joueurs prometteurs - l'ailier gauche Mike Connelly et le joueur de centre Michael Sgarbossa. Les Sharks ont aussi obtenu un choix de septième ronde en 2013.

« Les joueurs d'élite, je pense qu'il y en avait, a dit Wilson. Je pense que les gens ont choisi d'essayer. Nous regardions aussi dans cette direction. Quand il est devenu évident que ça ne se produirait pas avant la date limite des échanges, il y avait des pièces importantes à trouver pour solutionner nos problèmes: la rapidité, la ténacité, l'ardeur, le jeu en désavantage numérique. Nous pensons que nous avons réalisé ça avec l'acquisition de Daniel et T.J. »

Wilson a refusé de dire s'il était venu près de faire l'acquisition de Nash, qui avait inscrit San Jose sur sa liste des équipes avec lesquelles il accepterait de jouer.

« C'est le joueur d'une autre équipe, a dit Wilson. Toute conversation avec un autre directeur général est confidentielle. Nous faisons en sorte que ce soit un endroit ici où les joueurs veulent jouer et quand des joueurs disent qu'ils veulent évoluer ici, nous envisageons cette possibilité. Nous l'avons fait par le passé, que ce soit avec Danny Boyle ou Brent Burns, entre autres. Il y a eu plusieurs discussions. Mais il était évident, il y a déjà quelques temps, qu'aucun échange majeur allait être effectué et que ça pourrait se produire, en fait, au cours de l'été. »

Galiardi et Winnik, qui sont de bons amis, ont appris qu'ils étaient échangés dans un restaurant de Denver, où ils s'étaient rendus avant le match contre Anaheim, lundi soir.

« J'étais transporté de joie, disons que ce fut ma première réaction, a dit Galiardi. Ce fut difficile pour moi ici cette saison. Sans apporter plus de précisions, j'étais seulement ravi d'obtenir un nouveau départ ailleurs. »

Il y a deux saisons, quand Colorado a obligé San Jose à jouer six matchs lors de la première ronde des séries, Galiardi avait impressionné et pour les Sharks, il était même un joueur irritant. Même si son temps d'utilisation a diminué cette saison et qu'il n'a toujours été sur la même longueur d'ondes que son entraîneur-chef Joe Sacco, Galiardi a affirmé qu'il est le même joueur qu'il y a deux ans.

« Moi, je le pense », a dit Galiardi, réclamé par Colorado (le 55e joueur au total) lors du repêchage de 2007. « Je pense qu'une chose a changé depuis lors. J'étais plus confiant. Quand on repart en neuf, on peut avoir un nouveau départ. J'ai parlé à Doug Wilson il n'y a pas longtemps. La première chose qu'il m'a dite, c'est que je serais considéré avec beaucoup de respect. J'ai hâte. »

Winnik s'est amené au Colorado de Phoenix à la suite d'un échange en juin 2010 qui l'a pris par surprise. Cette fois-ci, il s'attendait à avoir une nouvelle adresse dans la LNH et il était ravi quand il a entendu qu'il était échangé à San Jose.

« De toute évidence, il y a eu beaucoup de spéculations à mon sujet sur le marché des échanges aujourd'hui, a dit Winnik. Quand je me suis réveillé et que j'ai réalisé sur NHL Network que j'étais sur la liste des joueurs ciblés, je me suis dit que c'est généralement une bonne indication qu'on va être échangé. J'aime ça ici au Colorado. Ce fut difficile par moments. Il faut continuer son chemin. C'est pour le mieux, je pense, de s'amener avec une équipe qui a les yeux sur la coupe Stanley. »

Le défenseur des Sharks Douglas Murray a confié qu'il était triste de voir partir McGinn, mais il était content que Galiardi et Winnik soient à bord.

« Ce sont deux gars qui vous irritent quand vous jouez contre eux, a dit Murray. C'est un compliment. Chaque fois qu'on n'aime pas jouer contre un joueur, c'est qu'ils font des choses correctement. Vous êtes toujours content d'avoir des joueurs semblables de votre côté. Ils peuvent aussi compter tous les deux. Ils jouent de la bonne façon, ils montrent de l'intensité. Ce seront de grandes additions dans notre équipe.

« Jamie mérite beaucoup de crédit. Il a été formidable avec nous cette année. Il s'est aussi développé beaucoup comme joueur et comme personne. On va le manquer. Mais pour obtenir quelque chose, il faut donner quelque chose. C'est la nature de la bête. Vous obtenez rien de bon si vous ne cédez pas quelque chose de bon. »

En Winnik, les Sharks ont un joueur qui devrait ajouter de la robustesse à leur équipe. Il a livré quatre bagarres contre les Sharks au cours de sa carrière, incluant deux contre le solide attaquant Ryane Clowe. Winnik se décrit lui-même comme un joueur évoluant « dans les deux sens de la glace » qui pense d'abord en fonction de la défensive.

« Je fais ma part à l'attaque, a-t-il dit. Je suis solide en désavantage numérique. Je suis un gars robuste, gros et capable de patiner. Je n'hésite pas à défendre mes coéquipiers et me bagarrer quand c'est nécessaire. »

« Je pense que Murray m'a déjà dit qu'il allait m'enterrer à quelques reprises, a dit Galiardi en riant. C'est de l'eau sous les ponts. Je ne pense pas que beaucoup de joueurs là-bas aimaient jouer contre moi. Mais quand on joue ensemble, tout change. Il y a toujours des rivaux qu'on déteste mais quand on joue ensemble, on peut devenir des amis. J'espère que ce sera le cas. »

Winnik et Galiardi ne sont pas de gros marqueurs dans la LNH. Galiardi a réussi huit buts et six passes cette saison et il a atteint un sommet personnel de 15 buts, il y a deux saisons. Winnik a réussi cinq buts et 13 passes cette saison. Il a inscrit un sommet en carrière de 11 buts à deux reprises, la première fois avec Phoenix et ensuite avec Colorado.

Winnik et Galiardi devaient s'envoler vers San Jose lundi soir et ils seront probablement dans la formation des Sharks contre Philadelphie mardi.

On ne sait pas si l'entraîneur-chef des Sharks Todd McLellan sera derrière le banc de son équipe à leur premier match. McLellan a été atteint accidentellement à la tête par le bâton de Marco Scandella du Wild du Minnesota en deuxième période dimanche. Il était ébranlé en se dirigeant vers le vestiaire et il n'est pas revenu par la suite.

« J'ai parlé à Todd, a dit Wilson. On a tous eu peur. Quand on a vu ce qui était arrivé, j'ai parlé à sa femme immédiatement. Plusieurs choses vous passent par l'esprit. Nous sommes chanceux de voir qu'il se rétablira. C'est une de ces choses qui retiennent votre attention. Il s'en remettra. Nous verrons à ce qu'il soit traité par les meilleurs médecins et nous prendrons soin de lui comme nous le faisons avec nos joueurs. »

Wilson attend toujours que trois joueurs blessés reviennent au jeu - Douglas Murray ainsi que les ailiers Martin Havlat et Dominic Moore. Havlat, qui se remet d'une déchirure partielle à la cuisse, a recommencé à patiner la semaine dernière et il était sur la glace lundi. Murray, qui a été atteint par la rondelle à la pomme d'Adam lors du voyage, a patiné lundi mais il ne sait pas quand il sera en mesure de revenir. Moore soigne pour sa part une blessure au bas du corps.

« Je pense qu'il faut faire quelque chose pour revigorer un peu l'équipe », a dit Wilson en parlant de son échange, lundi. « Quand les trois gars blessés pourront revenir au jeu, Dominic Moore, Marty Havlat et Douglas Murray, ce sera aussi un bon stimulant. On pourrait avoir avec plus de profondeur que jamais, ce qui crée toujours de la compétition. Ce n'est pas la pire chose au monde. »

McGinn n'a marqué qu'un but la saison dernière, mais il connaît la meilleure saison de sa carrière en évoluant au sein du troisième trio. Il a déjà atteint des sommets personnels au chapitre des buts (12), des passes (12) et des points.
Les Sharks ont réclamé McGinn lors de la deuxième ronde du repêchage de 2006 (le 36e au total). Il était un des attaquants des Sharks les plus robustes mais il a eu de la difficulté quand on lui a donné l'occasion à quelques reprises de faire partie d'un des meilleurs trios des Sharks.

Connelly, qui a signé un contrat avec les Sharks en tant que joueur autonome en avril 2011, a réussi 10 buts et 20 passes cette saison avec la principale filiale des Sharks, Worcester dans la AHL. Les Sharks ont engagé Sgarbossa en tant que joueur autonome en septembre 2010. Il évolue avec Sudbury dans la Ligue de l'Ontario.
 

La LNH sur Facebook