Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Lemenu : Le Canadien doit déjà préparer la prochaine saison

dimanche 2012-02-26 / 15:32 / LNH.com - Nouvelles

Par François Lemenu  - Chroniqueur LNH.com

Partagez avec vos amis


Lemenu : Le Canadien doit déjà préparer la prochaine saison
Les récents matchs du Canadien devraient avoir convaincu la direction de l’équipe qu’une participation aux séries n’est plus un objectif réaliste. Bien des joueurs l’ont compris en offrant des performances gênantes pour une organisation professionnelle.

Le Canadien occupait - avant les matchs de dimanche - le 15e et dernier rang de l’Association de l’Est. Un classement qui reflète le manque de talent et l’absence d’engagement de plusieurs éléments. On y remarque de l’indifférence là où devrait se manifester un sentiment d’urgence. C’est pourquoi il n’y a pas une seconde à perdre. Le Canadien doit dès aujourd’hui s’atteler à préparer la prochaine saison.

Par où commencer?
 
Le tricolore aura 19 matchs à disputer après la date limite des transactions. C’est l’occasion que la direction doit saisir pour donner une plus grande place aux jeunes en tassant quelques vétérans - Scott Gomez, Andrei Kostitsyn, Petteri Nokelainen, Chris Campoli, Tomas Kaberle.

Les partisans n’ont jamais cessé d’encourager l’équipe malgré des contre-performances à répétition. Le temps est venu de leur offrir autre chose en se tournant vers l’avenir.

Les attaquants Lars Eller et Louis Leblanc représentent justement cet avenir. Pourquoi ne pas les employer dans des rôles où ils pourront exploiter leur talent? Quitte à défaire temporairement le trio Pacioretty-Desharnais-Cole pour mieux distribuer les forces à l’intérieur de l’équipe.

Rene Bourque n’est plus une recrue. Il est toutefois lié au Canadien pour les quatre prochaines saisons. Il est plus que temps de lui donner de plus grandes responsabilités. Pourquoi ne le voit-on pas en supériorité numérique alors qu’il possède le gabarit pour faire écran devant le gardien? Mystère.

Les défenseurs Raphaël Diaz et Yannick Weber doivent quant à eux démontrer qu’ils peuvent hausser leur jeu d’un cran. Inutile de parler de P.K. Subban et d’Alexei Emelin, deux défenseurs qui font déjà partie du « top 4 ».

Il serait intéressant de voir l’apport que pourraient avoir Blake Geoffrion et Joonas Nattinen, deux attaquants des Bulldogs de Hamilton. Depuis son acquisition des Predators de Nashville, Geoffrion a noirci la feuille de match, inscrivant deux buts et cinq passes en quatre rencontres.

Nattinen complète sa première saison en Amérique du Nord après avoir été le deuxième choix du Canadien en 2009 derrière Louis Leblanc. Après des semaines d’un difficile apprentissage, le Finlandais âgé de 21 ans semble vouloir débloquer. Sa performance de quatre buts et une passe en trois matchs lui a valu d’être choisi le joueur de la semaine dans la Ligue américaine pour la période du 13 au 19 février.

Le défenseur Frédéric St-Denis pourrait lui aussi profiter d’un séjour prolongé. On l’a vu brièvement - huit matchs - en début de saison.

Un contexte peu propice

Le présent contexte ne se prête pas, malheureusement, à ce genre d’exercice. L’entraîneur Randy Cunneyworth et le directeur général Pierre Gauthier voudront-ils préparer l’avenir de l’équipe alors qu’ils pourraient être relevés de leur fonction à la fin de la saison?

C’est pourtant la voie que le Canadien doit emprunter d’ici le 7 avril. Viendra ensuite le repêchage où l’équipe pourra réclamer un bel espoir. Puis suivra le marché des joueurs autonomes le 1er juillet.

Alors seulement pourra renaître l’espoir d’un véritable renouveau chez le Canadien.
 

La LNH sur Facebook