Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les Jets viennent à bout du Wild 4-3 en tirs de barrage

jeudi 2012-02-16 / 23:26 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Myers - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Jets viennent à bout du Wild 4-3 en tirs de barrage


ST. PAUL – Les Jets de Winnipeg et le Wild du Minnesota avaient tous les deux absolument besoin de ce point supplémentaire lorsque le match de jeudi soir s’est décidé en tirs de barrage.

Evander Kane s’est assuré que les Jets mettent la main dessus.

Après avoir compté deux buts en temps réglementaire, Kane a marqué son premier but en carrière en fusillade en quatrième ronde pour procurer une victoire de 4-3 aux Jets. Winnipeg s’approche donc à quatre points de Toronto au huitième rang de l’Association de l’Est et à cinq points de la Floride à la tête de la Division Sud-Est.

Après que Chris Mason eut frustré Dany Heatley lors de la quatrième ronde des tirs de barrage, Kane s’est élancé et a décoché un tir des poignets qui n’a laissé aucune chance à Niklas Backstrom. Il s’agissait du premier but en carrière de Kane en cinq tentatives en fusillade.

Ce revers était le sixième de suite pour le Wild, qui est à six points des Kings et de la huitième place dans l’Ouest.

Bien qu’il n’ait obtenu que six tirs au but en première période et seulement neuf après 40 minutes de jeu, le Wild a toujours retraité au vestiaire à égalité avec les Jets. Kane et Devin Setoguchi se sont échangés des buts dans chacune des deux premières périodes et le pointage était de 2-2 au début du troisième engagement.

Le premier but de Setoguchi a été inscrit après une longue présence du premier trio du Wild. À la suite d’une tentative ratée de descente à 2 contre 1 des Jets, le Wild a transformé un revirement d’Alexander Burmistrov en une montée à 3 contre 1. Après avoir atteint le cercle des mises en jeu de gauche, Mikko Koivu a remis la rondelle à Setoguchi qui fonçait au filet. Ce dernier a poussé le disque derrière la ligne des buts pour inscrire le Wild à la marque.

Les Jets ont créé l’égalité à 18:47 sur un superbe jeu de Blake Wheeler, lui-même originaire du Minnesota. L’ancien joueur des Golden Gophers de l’Université de Minnesota a contourné la cage adverse avant de refiler le disque à Kane, fin seul à la gauche du gardien de but du Wild. Il a redirigé la rondelle dans un filet presque désert pour inscrire son 20e but de l’année.

Kane a récidivé à 3:00 de la deuxième période. Il a poussé la rondelle derrière un défenseur dans l’enclave, puis il a battu Backstrom de vitesse pour s’emparer du disque et l’envoyer dans le fond du filet.

L’attaque du Wild a été incapable de générer quoi que ce soit au cours du deuxième vingt, n’obtenant que trois tirs au but pendant cet engagement. Setoguchi est celui qui a effectué le premier tir au but des siens à 12:15 et il a su en profiter. Son lancer des poignets du cercle des mises en jeu de droite semblait inoffensif, mais Mason a été incapable de le maîtriser, ce qui a permis au Wild de créer l’égalité 2-2.

Le Wild n’a réussi qu’un seul tir au but à forces égales pendant cette période et Winnipeg menait 19-9 au chapitre des lancers après 40 minutes de jeu.

Le Wild n’a eu besoin que d’une minute et trois secondes au troisième vingt pour égaler son total de tirs au but de la deuxième période. Son troisième lancer lui a permis de prendre les devants 3-2. Posté à la droite du gardien de but des Jets, Koivu a capté une superbe passe du défenseur Jared Spurgeon. Mason s’est étiré pour réaliser un arrêt spectaculaire, mais il n’a pu maîtriser le retour que Koivu a poussé dans le fond du filet.

Cette avance n’a duré que deux minutes. Burmistrov a récupéré une rondelle sautillante qui avait bondi par-dessus le bâton du défenseur du Wild Nick Schultz, puis son tir des poignets a déjoué Backstrom du côté de la mitaine.

Les deux équipes se sont ensuite lancées à l’attaque, mais un combat entre Darroll Powe du Wild et Tanner Glass des Jets à mi-chemin du troisième engagement a semblé donner des ailes au Minnesota. Après la période de prolongation, la domination des Jets au chapitre des tirs au but avait été effacée et ils ne menaient plus que par deux lancers (27-25).
 

La LNH sur Facebook