Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les hommes de Kirk Muller terminent leur voyage en beauté et stoppent la série de 4 victoires du CH

lundi 2012-02-13 / 22:10 / LNH.com - Nouvelles

Par Martin Leclerc - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les hommes de Kirk Muller terminent leur voyage en beauté et stoppent la série de 4 victoires du CH


MONTRÉAL - Le Canadien s’est frotté à un certain Kirk Muller, un maître en matière de supériorité numérique. Et dans une véritable bataille d’unités spéciales, le Tricolore s’est incliné au compte de 5 à 3 lundi soir au Centre Bell.

Quinzièmes dans la conférence de l’Est, les Hurricanes de la Caroline ont ainsi empêché le CH de savourer une cinquième victoire de suite, un exploit que la formation montréalaise n’a pas réussi depuis le 11 mars 2011.

Les hommes de Randy Cunneyworth ont par ailleurs raté une chance unique de se rapprocher à seulement cinq points du huitième rang, que détiennent les Maple Leafs de Toronto.

« Nous le savions avant le match qu’on avait la chance de se rapprocher à cinq points. C’est ça. Il n’y a aucune excuse », déplorait l’attaquant David Desharnais (auteur d’un but et d’une passe) après la rencontre.

C’est un but du défenseur Jamie McBain, inscrit en supériorité numérique à mi-chemin au troisième engagement, qui a permis aux Hurricanes de quitter le Centre Bell avec deux points, eux qui tiraient pourtant de l’arrière 3 à 2 après deux périodes. Le capitaine Eric Staal (son deuxième du match) a enfilé le dernier clou dans un filet désert alors qu'il restait 35 secondes à écouler.

McBain s’est emparé d’une rondelle libre dans l’enclave. Sa frappe n’a laissé aucune chance à Carey Price, qui a été bombardé de 34 tirs.

C’était la première fois cette saison que les Canes (1-14-2) transformaient un déficit en triomphe après 40 minutes de jeu.

À mi-chemin dans ce match, le Canadien tirait de l’arrière 0-2. Les Hurricanes, qui dominaient par 23 à 9 au chapitre des tirs au but, semblaient tout simplement plus décidés que les joueurs locaux à quitter l’édifice avec les deux points disponibles.

« C’est inexcusable d’entreprendre le match comme nous l’avons fait, a déclaré l’entraîneur du Canadien. À cette période de l’année, il faut être prêts pour chaque rencontre. Et ce soir (lundi) c’était notre match le plus important de la saison. »

Mais à 11 :53 de la période médiane, Mathieu Darche a appliqué une solide mise en échec qui a permis à Tomas Plekanec et à Rene Bourque de quitter le territoire du CH à 2-contre-1. Plekanec a choisi de tirer au lieu de refiler la rondelle à Bourque, pour obtenir ce qui fut son 12e filet de la campagne. Il s’agissait pour Plekanec d’un sixième point à ses cinq derniers matchs.

Quatre minutes plus tard, alors que Jeff Skinner servait sa deuxième punition de l’engagement, Erik Cole a surgi du coin gauche de la patinoire en décochant un tir des poignets parfait, qui a heurté deux poteaux avant de se retrouver derrière la ligne des buts. Un jeu fort spectaculaire et un 21e but pour Cole.

Indisciplinés, les Hurricanes ont offert un autre avantage numérique au Canadien 90 secondes plus tard.

Cette fois, Cole n’a pas récolté de point. Mais tous les coups qu’il a reçus devant la cage de Cam Ward ont permis à David Desharnais de s’emparer d’un retour de lancer aux abords du filet et de ramener la rondelle derrière Ward.

En l’espace de ces neuf minutes, on aurait cru revoir le CH des dernières saisons : une équipe qui écoulait le temps à 5-contre-5 et qui achevait ses adversaires en avantage numérique ou encore, au moindre revirement.

Les Canadien est bon dernier dans la LNH en avantage numérique. Et c’était seulement la troisième fois cette saison que le CH parvenait à inscrire deux buts dans un même match avec l’avantage d’un homme.

Malgré ces flashs intéressants, le Canadien n’a pu dominer la guerre des unités spéciales.

À 9:51 de la deuxième période, juste avant la remontée du Canadien, Jaroslav Spacek avait aussi enfilé l’aiguille en avantage numérique pour lancer les Hurricanes en avant 2 à 0. Un jeu classique qui portait la signature de Kirk Muller. À la Markov, Spacek s’est amené dans l’angle mort de Carey Price pour convertir une passe courte et vive de Jeff Skinner.

Puis en début de troisième, à 3 :15, les hommes de Randy Cunneyworth jouissaient d’une autre supériorité numérique quand Eric Staal a facilement déjoué Tomas Kaberle dans une attaque à 1-contre-1. Kaberle a fort mal paru sur ce jeu.

En provoquant l’égalité 3-3, Staal a ainsi remis les deux équipes à la case départ. Il a ensuite coulé le CH en récoltant une passe sur le but suivant et marquant dans un filet désert. Le Canadien ne s’en est pas remis.

« Leur but en désavantage leur a donné des ailes, a souligné Mathieu Darche. Et de notre côté, notre désavantage numérique a été solide toute la saison mais il a cédé deux fois contre les Hurricanes. Nous avons perdu la bataille des unités spéciales. C’est ce qui a fait la différence dans le match. »

En première, les Hurricanes sont tombés sur le Canadien comme la misère sur les pauvres gens. Carey Price a fait face à 16 tirs, dont sept bonnes chances de marquer.

À 3:09, l’attaquant Jiri Tlusty a concrétisé l’une de ces chances en faisant dévier, à partir du haut de l’enclave, un tir des poignets du défenseur Bryan Allen.

Du côté du CH, Rene Bourque avait entrepris le match avec une belle attaque sur Cam Ward. Par la suite, seuls Tomas Plekanec et Erik Cole ont obtenu des chances de loger la rondelle dans le filet des Canes.

« Je ne sais pas pourquoi nous avons entrepris le match de cette façon. C’était presque un match de séries et nous aurions dû être prêts. Ils forment une bonne équipe mais nous aurions dû en donner plus que nous l’avons fait en première », a déploré le vétéran Hal Gill.

Fait à noter, Scott Gomez et Andrei Kostitsyn ont respectivement été limités à 2:17 et 1:57 de jeu au cours de la période initiale. En tout, Gomez n’a disputé que 7:49 dans la rencontre. Kostitsyn n’a été utilisé que durant 4:20.

« Nous devions remporter nos courses et nos batailles pour la rondelle et j’étais préoccupé par la qualité de mes pairages de trios », a poliment justifié Cunneyworth.

Le Canadien reprendra le collier mercredi alors qu’il recevra la visite des Bruins de Boston. Les Hurricanes, eux, ont mis fin lundi à un séjour de trois matchs sur la route. Ils bénéficieront de quatre jours de pause et accueilleront les Sharks de San Jose vendredi.

 

La LNH sur Facebook