Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le Canadien doit se méfier s’il veut mériter une cinquième victoire de suite

lundi 2012-02-13 / 13:30 / LNH.com - Nouvelles

Par Martin Leclerc - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canadien doit se méfier s’il veut mériter une cinquième victoire de suite
BROSSARD, Qc – À cette période de l'année, un affrontement opposant une équipe de 11e place à une équipe de 15e place suscite rarement beaucoup d'attention auprès des amateurs de hockey. Mais le match Canadiens-Hurricanes de lundi soir au Centre Bell sera différent.

Éliminés – dans le cœur d'un grand nombre de partisans – depuis quelque temps déjà, les hommes de Randy Cunneyworth auront en effet la chance de décrocher une cinquième victoire consécutive et de se rapprocher à seulement cinq points du huitième rang de l'Association de l'Est. Le CH a par ailleurs remporté six de ses neuf dernières rencontres.

Le Canadien n'est encore jamais parvenu à remporter cinq matchs de suite cette saison. La curiosité des amateurs est donc piquée. Une miraculeuse remontée au classement est-elle possible ? 

Après l'entraînement matinal à Brossard, par ailleurs, on ne savait toujours pas si les attaquants Ryan White et Ian Schultz, rappelés dimanche de Hamilton, endosseront l'uniforme pour aider le CH à prolonger cette série de victoires.

Travis Moen (haut du corps) de même que Yannick Weber (bas du corps) ne seront pas en mesure de participer à la rencontre.

« Quelques autres joueurs sont aussi ressortis meurtris de nos derniers matchs. Nous avons donc rappelé White et Schultz de Hamilton par précaution. Nous évaluerons la situation au cours des prochaines heures et nous déciderons juste avant le match s'ils seront en uniforme ou pas », a fait savoir l'entraîneur du Canadien.

Tenu à l'écart du jeu depuis le début de la saison en raison d'une intervention chirurgicale (hernie sportive), White vient de connaître une brutale reprise des activités en disputant trois matchs en trois jours avec Hamilton. Il a d'ailleurs inscrit deux buts dès sa première période de jeu.

« Je me sens prêt à revenir au jeu dans la LNH. Cela m'a fait du bien de passer quelques jours avec Hamilton pour retrouver mon synchronisme. J'étais un peu en retard sur le jeu lors du premier match mais je me suis appliqué à faire les choses simplement et j'ai bâti là-dessus. Je me sens maintenant très bien », a commenté White.

Le Canadien doit par ailleurs disputer un match très important contre Boston mercredi soir. White étant en mesure de réintégrer l'alignement dès lundi contre les Hurricanes, il serait étonnant qu'on ne lui laisse pas la chance de disputer un match avant d'affronter les Bruins.   

Schultz, quant à lui, est reconnu pour son travail acharné et son implication physique.

« J'ai été très surpris d'être rappelé », a avoué ce dernier.

« On m'a conseillé de ne rien changer à mon style de jeu, qui consiste à exercer une solide présence physique et à terminer mes mises en échec. Je ne suis pas du genre à avoir peur de défendre mes coéquipiers et je suis content de cette opportunité qui s'offre à moi », a fait valoir Schultz, qui a joué sous les ordres de Cunneyworth la saison dernière.

« Schultz travaille dans les deux sens de la patinoire. Et il joue assez durement si je peux m'exprimer ainsi. L'intensité qu'il déploie sur la patinoire surpasse ce que l'on voit habituellement », analyse Cunneyworth.

« Voilà deux gars qui vont rendre notre équipe un peu plus abrasive. Ils vont se mêler à la circulation et provoquer des choses », opine le vétéran Josh Groges. 

Ce match, par ailleurs, marquera le retour de Kirk Muller au Centre Bell. Il s'agira du premier match de Muller à Montréal depuis que l'ancien capitaine et l'ancien entraîneur-adjoint du CH a été nommé entraîneur en chef des Hurricanes, à la fin du mois de novembre.

Muller se dit heureux d'avoir la chance d'occuper les fonctions d'entraîneur en chef chez les Hurricanes. Et il a remercié les dirigeants du Canadien de lui avoir donné cette opportunité.

« Je ne veux pas que l'attention soit centrée sur moi mais plutôt sur mes joueurs. Il y a plusieurs choses qui se passent au sein de cette équipe par le temps qui court. Notre façon de jouer, le style que nous pratiquons, l'identité de notre groupe et les performances de nos vedettes. L'attention doit donc être portée sur eux et non sur moi, a plaidé le Capitaine Kirk. « Montréal est un endroit où il fait bon jouer au hockey. Les équipes adverses ont de bonnes raisons d'aimer cette ville. J'espère juste que mes hommes joueront aussi bien contre le Canadien qu'ils l'ont fait à leurs 15 derniers matchs. »

Muller, d'ailleurs, ne compte que des amis dans le vestiaire du Canadien.

« À mon arrivée avec le Canadien, j'étais souvent retranché de l'alignement et c'est Kirk qui me faisait faire du temps supplémentaire après les entraînements afin que je sois prêt à saisir ma chance quand elle allait se présenter, a témoigné Gorges. Ce fut une grande chance pour moi de côtoyer quelqu'un qui, comme lui, savait quelles habitudes de travail il fallait m'inculquer pour que je puisse connaître du succès à long terme dans la LNH. Il y a eu des jours où j'étais découragé mais il était toujours là pour me pousser. »

Malgré leur dernier rang dans l'Est, les Hurricanes ne s'annoncent pas comme des proies faciles, eux qui ont récolté des points dans six de leurs sept dernières rencontres sur la route. Les Canes compléteront à Montréal un séjour sur la route de trois matchs. Ils se sont inclinés en surtemps lors des deux premières rencontres de ce voyage.

L'attaquant Eric Staal, qui était méconnaissable en début de saison lors de la première visite des Hurricanes à Montréal, a repris du poil de la bête. Il a récolté sept buts et 14 mentions d'aide (21 points) à ses 18 dernières rencontres.

Le gardien Cam Ward, pour sa part, semble avoir retrouvé ses repères. Il n'a accordé que 1,62 but par rencontre en moyenne au cours de ses neuf dernières sorties.

« Je vais rappeler à mes coéquipiers qu'il ne faut pas prendre les Hurricanes à la légère. Ils sont sur une bonne lancée et ils compléteront un voyage durant lequel ils ont travaillé très fort. Il ne faut pas les sous-estimer. Nous avons deux points à aller chercher », insiste le vétéran Erik Cole, au sujet de son ancienne formation.

Cette rencontre marquera par ailleurs le retour du défenseur Jaroslav Spacek à Montréal. Ce dernier avait été cédé aux Hurricanes en retour de Tomas Kaberle plus tôt cet automne.

« Je savais qu'il n'y avait plus beaucoup d'avenir pour moi à Montréal la saison prochaine parce que plusieurs jeunes défenseurs s'étaient greffés à la formation. Diaz et Emelin jouent de mieux en mieux et je suis content pour eux, a indiqué Spacek. Pour ma carrière, il était donc souhaitable que j'aie la chance de me faire valoir au sein d'une autre formation. »

 

La LNH sur Facebook