Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 
 

    Les Russes se sont compliqués la vie au Championnat mondial junior

    lundi 2012-01-02 / 15:07 / LNH.com - La Ligue nationale de hockey

    Par Aaron Vickers - Correspondant, LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Russes se sont compliqués la vie au Championnat mondial junior
    CALGARY - En battant la Russie 4-3 en prolongation après une spectaculaire remontée samedi, la Suède a éliminé la possibilité d’une reprise de la finale Canada-Russie de l’an dernier au Championnat du monde de hockey junior.

    Mais ça ne veut pas dire que ces deux grands rivaux ne vont pas s’affronter de nouveau en 2012.

    Si la Russie gagne son match quart de finale contre la République tchèque lundi soir, elle affrontera le Canada en demi-finale.

    Le capitaine de l’équipe russe Yevgeni Kuznetsov est bien au courant de la situation. Et il a déjà hâte d’être rendu là.

    « C’est pourquoi je suis ici, a-t-il dit par le biais d’un interprète. C’est la seule raison pour laquelle je suis venu. Une des deux équipes va être privée de l’or. »

    Mais la Russie devra d’abord racheter sa contre-performance contre les Tchèques si elle veut jouer contre le Canada mardi. La Russie avait entrepris la troisième période avec une avance de 3-0 avant de s’effondrer.

    Dire que les Russes demeurent confiants malgré tout est un euphémisme.

    « C’est difficile de perdre quand on mène 3-0, a reconnu Nail Yakupov. C’est un peu un choc, mais c’est la vie. On aura juste à jouer un match de plus, ce n’est pas un problème. Tout va bien. »

    Le fait que la Russie a dû passer par la même phase il y a un an avant de remporter la médaille d’or est encourageant pour Kuznetsov, le seul joueur de l’équipe championne de l’an dernier.

    « La vie continue, a-t-il philosophé. Ce match est derrière nous. C’était la même chose l’an dernier quand nous étions en troisième position. Ces dernières années, les équipes qui sont passées directement en demi-finales n’ont pas gagné le tournoi. »

    Le gardien tchèque Petr Mrazek devrait cependant s’avérer une préoccupation pour Kuznetsov et les siens. Sa moyenne de 2,75 et son pourcentage d’arrêts de .917 impressionnent mais c’est sa performance contre les États-Unis, qu’il a de fait envoyés en ronde de relégation, qui devrait faire réfléchir, vu que le gardien fait généralement la différence dans un match sans lendemain.

    « C’est difficile de dire dès maintenant comment nous allons nous y prendre pour l’emporter », a déclaré l’entraîneur Valeri Bragin par la voix d’un interprète. « Ils ont un vrai bon gardien. Nous les avons affrontés en nous préparant au tournoi et ils jouent de façon agressive. Ce n’est pas la même équipe que lors des dernières années. C’est un solide adversaire. »

    Cela dit, Bragin n’a pas hésité à vanter ses joueurs.



     

    La LNH sur Facebook