Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Michael Bournival, Nathan Beaulieu et Brendan Gallagher pourraient éventuellement jouer ensemble chez le Canadien, mais ils seront d’abord coéquipiers au sein d’Équipe Canada

mercredi 2011-12-14 / 20:33 / LNH.com - Nouvelles

Par Aaron Vickers - Correspondant, LNH.com

Partagez avec vos amis


Michael Bournival, Nathan Beaulieu et Brendan Gallagher pourraient éventuellement jouer ensemble chez le Canadien, mais ils seront d’abord coéquipiers au sein d’Équipe Canada
CALGARY - De Canadiens à membres de l’équipe canadienne. Voilà le parcours de trois espoirs du Canadien de Montréal.

Michael Bournival des Cataractes de Shawinigan, le défenseur des Sea Dogs de Saint John Nathan Beaulieu et Brendan Gallagher des Giants de Vancouver combineront leurs efforts pour aider le Canada à mettre la main sur l’or à l’occasion du Championnat mondial de hockey junior 2012.

Ces trois joueurs ont survécu aux dernières coupures du camp d’Équipe Canada mercredi matin et ils se sont taillé une place au sein de la formation de 22 joueurs qui amorcera le tournoi contre la Finlande le lendemain de Noël.

Gallagher est très enthousiaste à l’idée de côtoyer ses futurs coéquipiers du Canadien.

« Ce sera très amusant », a déclaré Gallagher, auteur de 24 buts et 46 points cette saison avec les Giants. « On a grandi ensemble dans le système du Canadien et nous avons vécu des camps d’entraînement ensemble. Ce sera spécial pour nous trois de jouer dans la même équipe. On va s’en souvenir longtemps. »

Beaulieu est la plus récente addition à la famille du Canadien, lui qui a été sélectionné au 17e rang global au dernier repêchage, et il réalise toute l’importance de cette expérience.

« C’est spécial, a-t-il dit. Je les ai rencontrés l’été dernier et ce sont deux bons gars. C’est génial d’avoir l’occasion de vivre cette expérience avec de futurs coéquipiers. »

Or, avant d’être confirmés au sein de l’équipe nationale, les trois ont dû survivre au camp d’entraînement.

Bournival et Beaulieu ont probablement trouvé la situation plus stressante que Gallagher, qui n’a pas participé au dernier match intra-équipe du camp. Cela signifie habituellement que le joueur a gagné sa place au sein de la formation avant même que les dernières coupures soient effectuées.

« Évidemment, le fait de ne pas jouer est encourageant, mais ils ne m’ont rien annoncé, a révélé Gallagher. C’était donc quand même stressant, le risque était toujours là. C’est agréable de se lever le lendemain matin et d’apprendre cette bonne nouvelle. »

Bournival et Beaulieu n’ont pas aussi bien dormi dans la nuit de mardi à mercredi.

« Je me suis réveillé au moins six fois pour regarder l’heure pendant la nuit, a admis Bournival. J’étais vraiment heureux d’apprendre que j’avais fait l’équipe. C’est un grand honneur. »

Beaulieu, quant à lui, a attendu impatiemment qu’on l’appelle pour lui apprendre qu’il avait été retranché ou qu’on cogne à sa porte pour lui annoncer qu’il passerait le temps des Fêtes avec Équipe Canada.

« C’était très énervant d’attendre que le téléphone sonne ou qu’on cogne à la porte », a avoué le défenseur de 1,86 m. « Je ne savais pas à quoi m’attendre. »

Heureusement pour Beaulieu, on a cogné à sa porte. Maintenant, Gallagher, Bournival et lui ont l’occasion de procurer au Canada sa première médaille d’or depuis 2009. Et Bournival accorde beaucoup d’importance à cette mission.

« Je veux représenter mon pays du mieux que je peux », a déclaré Bournival, qui a été acquis dans l’échange qui a envoyé Ryan O’Byrne à l’Avalanche du Colorado il y a de cela un an. « Je veux remporter la médaille d’or. »

Gallagher partage le même objectif.

« Nous avons la chance de représenter notre pays et nous ne nous satisferons de rien de moins qu’une médaille d’or. En tant que joueurs, c’est notre seul objectif », a-t-il affirmé.

Cette année, ces trois Canadiens vont revêtir l’uniforme rouge et blanc du Canada lors du Championnat mondial junior. Peut-être y ajouteront-ils un peu de bleu dans un avenir rapproché?
 

La LNH sur Facebook