Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le poste de gardien numéro un destiné à Mark Visentin

lundi 2011-12-12 / 12:07 / LNH.com - Nouvelles

Par Aaron Vickers - Correspondant, LNH.com

Partagez avec vos amis


Le poste de gardien numéro un destiné à Mark Visentin
Le poste de gardien numéro un destiné à Mark Visentin
CALGARY -- Le camp de sélection d'Equipe Canada junior n'est vieux que d'une journée mais l'entraîneur Don Hay semble avoir déjà trouvé son gardien numéro un pour le Championnat du monde.

Mark Visentin, qui était déjà du dernier tournoi junior à Buffalo, détient le siège du conducteur pour être devant le filet lorsqu'ECJ tentera de remporter sa première médaille d'or depuis 2009, à Calgary et Edmonton.

« Il arrive comme numéro un et nous souhaitons qu'il joue de cette façon. Il a été très bon à notre camp d'été et je pense qu'il peut continuer de faire le travail », a déclaré Hay

Malgré tout, le gardien des Ice Dogs de Niagara, 27e choix du repêchage de 2010 lorsque sélectionné par les Coyotes de Phoenix, ne veut rien prendre pour acquis.

« C'est une bonne chose qu'il ait confiance en moi mais je réalise que je dois gagner mon poste, a-t-il prévenu. On ne m'en fera pas cadeau. Je dois prouver que je peux remplir le rôle. »

Visentin semblait destiné à gagner la médaille d'or la saison dernière lorsqu'il a entrepris la troisième période du dernier match avec une avance de 3-0 sur la Russie, mais les Russes ont marqué cinq buts sans riposte pour l'emporter 5-3, mettant ainsi la main sur leur première médaille d'or depuis 2003.

« L'expérience est un très gros avantage, a rappelé Hay. Vivre la pression quotidienne du tournoi sera quelque chose d'important et Mark est passé par là. »

L'entraîneur des gardiens d'ECJ, Ron Tugnutt, qui a eu son gros mot à dire dans le choix des quatre gardiens invités au camp de sélection, est un de ceux qui croient que Visentin peut apporter beaucoup, spécialement après ce qu'il a vécu l'an dernier.

« Compte tenu de ce qu'il a vécu l'an dernier, on doit s'attendre à ce qu'il revienne plus fort, surtout mentalement », a expliqué Tugnutt, qui a pris part à plus de 500 matchs dans la Ligue nationale. « Je m'attends à ce qu'il soit un meneur et qu'il prenne le contrôle, mais en aucune façon les trois autres gardiens vont être négligés. »

Vu l'apparente mainmise de Visentin sur le poste de numéro un, il semble bien que Tyler Bunz, des Tigers de Medecine Hat, Louis Domingue, des Remparts de Québec, et Scott Wedgewood, des Whalers de Plymouth, vont devoir se battre pour le poste d'auxiliaire.

C'est bien la façon dont Bunz voit les choses.

« Dans mon esprit, il y a trois gardiens qui luttent pour un poste, a-t-il dit. Je veux sauter sur la glace en me disant que je suis le quatrième sur la liste et que je vais tenter de voler le poste de numéro un. C'est un défi que je me suis fixé et que je veux réaliser. »

Bunz est peut-être le mieux placé pour confronter Visentin et il a au moins un appui chez Hockey Canada en la personne du premier dépisteur, Kevin Prendergast.

« Il a été remarquable », dit Prendergast ce celui qui a été un choix de cinquième ronde des Oilers d'Edmonton en 2010. « Au cours des 12 derniers mois, il a peut-être été le gardien le plus constant du hockey junior. Il n'a vraiment pas connu de périodes creuses et il a mérité d'être ici. Il est évident, après lui avoir parlé hier, qu'il réalise que les trois jours qui viennent seront critiques pour lui. »

Cet appui de Prendergast ne garantit pas à Bunz qu'il sera encore avec ECJ à l'ouverture du tournoi le 26 décembre.

« Louis Domingue a été très constant lui aussi, a fait remarquer Tugnutt. Quant à Scott Wedgewood, il a connu un vrai bon début de saison mais il a ralenti un peu par la suite avant de se ressaisir de belle façon. Il s'agit de trois gardiens de qualité qui méritent tous d'être ici.

« D'un strict point de vue talent, rien ne les sépare. Ils sont tous extrêmement talentueux et la compétition entre eux sera quelque chose à voir. »

A la fin une seule règle va s'appliquer, a rappelé Prendergast.

« Les deux meilleurs vont rester. »
 

La LNH sur Facebook