Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.

Deux espoirs russes s’ajustent à la vie en Amérique du Nord

jeudi 2014-08-28 / 18:14
Tal Pinchevsky  - Journaliste LNH.com

Lorsque la Russie a remporté son deuxième Championnat du monde de la FIHG en trois ans en mai dernier, la formation qui a mis la main sur la médaille d’or comptait certains des noms les plus connus de la LNH, dont Alex Ovechkin, Evgeni Malkin et Sergei Bobrovsky.

Cependant, pour les deux plus jeunes joueurs de l’alignement, Evgeny Kuznetsov des Capitals de Washington et Andrei Vasilevskiy du Lightning de Tampa Bay, ce Championnat du monde représentait leur dernière victoire avant que leur carrière, et par extension leur vie, ne change.

Deux des meilleurs espoirs du monde du hockey, qui représentent tous deux le futur du hockey russe, amorceront maintenant leur première saison complète en Amérique du Nord, une étape importante de leur carrière respective.

« Il s’agit d’une culture totalement différente. C’est de toute évidence un gros ajustement, a confié Kuznetsov. La barrière de la langue est le plus grand obstacle. »

Lorsqu’il arrivera au camp d’entraînement de Washington, l’attaquant de 22 ans sera déjà l’un des jeunes joueurs les plus décorés du monde. En plus de sa médaille d’or au Championnat du monde 2014, il a ajouté une autre médaille d’or au Championnat du monde 2012, au lendemain de son 20e anniversaire. Ses trois mentions d’aide dans le match pour la médaille d’or du Championnat mondial junior 2011 de la FIHG ont procuré à la Russie sa première victoire dans ce tournoi en huit ans.

Il a aussi été adjoint au capitaine en plus d’être nommé le joueur par excellence du tournoi au Championnat mondial junior 2012, alors qu’il a mis la main sur la médaille d’argent aux côtés de Vasilevskiy, qui a dominé tous les gardiens de la compétition au chapitre du pourcentage d’arrêts et des blanchissages malgré le fait qu’il était le plus jeune gardien du tournoi, et le plus jeune joueur de son équipe.

Après avoir été sélectionné au 26e rang au total du repêchage 2010 de a LNH par Washington, Kuznetsov a continué de s’épanouir dans la Ligue continentale de hockey (KHL). Il a été le meilleur pointeur du Traktor Chelyabinsk pendant trois saisons consécutives, menant l’équipe à la finale d’association à deux reprises.

Vasilevskiy a de son côté effectué ses débuts dans la KHL la saison dernière, et son succès fut immédiat.

À l’âge de 19 ans, le 19e choix au total du repêchage 2012 de la LNH a pris la Russie d’assaut. Il a été phénoménal pour Ufa Salavat Yulaev, menant son équipe à la finale d’association où elle s’est inclinée devant l’éventuelle formation championne, le Metallurg Magnitogorsk. Il a reçu le trophée Alexei Cherepanov à titre de meilleure recrue de la ligue.

Au terme de la saison 2013-14 de la KHL, il était clair que chaque joueur était prêt à passer à la prochaine étape de sa carrière.

« Ce fut une saison très intéressante pour moi. Je suis très heureux d’avoir signé un contrat avec Tampa. J’ai travaillé chaque joueur afin de m’améliorer et de connaître un bon début de saison, a déclaré Vasilevskiy. Le niveau de jeu est plus élevé ici qu’en Russie. C’est très impressionnant. C’est bon pour moi. »

Kuznetsov et Vasilevskiy devraient prendre des chemins bien différents vers la LNH. Comme les gardiens ont habituellement besoin de plus de temps pour être prêts pour la grande ligue, et que Ben Bishop est déjà établi à titre de gardien numéro un du Lightning, Vasilevskiy va vraisemblablement jouer à Syracuse avec l’équipe-école de Tampa Bay dans la Ligue américaine de hockey (LAH).

Kuznetsov a l’avantage d’avoir déjà disputé 17 rencontres avec les Capitals après avoir été ralenti par des blessures en plus d’avoir raté les séries éliminatoires dans la KHL la saison dernière. Il est déjà identifié comme un contributeur clé pour les Capitals, qui ont remplacé leur entraîneur et leur directeur général après avoir raté les séries éliminatoires en 2013-14.

« Je lui ai parlé à propos de la possibilité qu’il évolue au centre, ce qu’il a fait davantage en Europe qu’ici », a mentionné l’entraîneur des Capitals, Barry Trotz. « Il possède un talent exceptionnel. Il va s’ajuster. Je pense qu’il peut être un très bon candidat pour le poste de deuxième centre, et qu’il pourrait enlever de la pression à [Nicklas] Backstrom sur le premier trio. Je crois qu’il est en mesure de créer des choses. »

Le plus grand ajustement que chaque joueur devra apporter sera celui de s’adapter aux dimensions plus petites de la patinoire dans la LNH, ce qui signifie que ces deux jeunes Russes auront moins de temps et d’espace que ce à quoi ils ont été habitués en Europe. Cela est surtout vrai pour Kuznetsov, et les Capitals espèrent qu’il pourra ajouter du muscle à sa charpente longiligne. Le choc culturel associé à la vie aux États-Unis sera toutefois aussi difficile à surmonter que les différences de dimension de la patinoire.

Kuznetsov devrait pouvoir s’ajuster plus facilement. Il a passé la majorité de son été à Washington pour travailler avec le personnel des Capitals, et il vivra en appartement avec sa femme, Anastasia. Vasilevskiy, âgé de 20 ans, possède moins d’expérience en Amérique du Nord, mais sa transition devrait être facilitée par la présence de nombreux Russes dans les filiales de Tampa Bay, notamment Vladislav Namestnikov, Artem Sergeev et Nikita Kucherov.

« Je pense que tout ira bien. Ce sera évidemment un peu différent, mais il est un excellent joueur, et il va très bien s’ajuster », a souligné Namestnikov, qui s’est lié d’amitié avec Vasilevskiy au camp de perfectionnement du Lightning. « Il est un athlète incroyable. Il est à peine croyable d’être aussi imposant et aussi athlétique pour un gardien. Je pense qu’il va être à la hauteur. »

Le plus extraverti des deux, Kuznetsov est toutefois réticent à parler en anglais. Il connaissait cependant une phrase par cœur en anglais lorsqu’on lui a demandé quels étaient ses espoirs en vue de la prochaine saison : « Je veux remporter la Coupe ».

Vasilevskiy, de l’autre côté, semble plus à l’aise pour parler en anglais, et il a paru particulièrement enthousiasmé en parlant de son expérience au Championnat du monde.

« Ce fut une très bonne expérience pour moi. J’ai joué avec de grands joueurs qui évoluent dans la LNH. Ils étaient très talentueux, possédaient de bons lancers, etc., a-t-il dit. [De jouer avec] Bobrovsky et [Anton] Khudobin a été une très belle expérience. J’ai ou observer ces joueurs et ils m’ont appris plusieurs choses. Ce fut positif. »

Vasilevskiy devrait batailler pour le poste de partant à Syracuse avec Kristers Gudlevskis. Le peu de temps qu’il a passé à Tampa Bay jusqu’ici se résume au camp de perfectionnement. Le gardien n’a pas encore eu la chance de parcourir les plages de la région, mais il espère qu’un bon camp d’entraînement lui permettra de prolonger son séjour dans le sud du pays.

« Je n’ai jamais été sur les plages de Tampa, je n’ai fait que m’entraîner, a avoué Vasilevskiy. Je pense peut-être pouvoir profiter du soleil. Nous verrons. »

HAUT DE PAGE