Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.

Chez les Kings, l’objectif estival était de conserver une culture gagnante

jeudi 2014-08-28 / 3:00
Curtis Zupke  - Correspondant LNH.com

Le LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2014-15, et analysera en profondeur les 30 équipes de la ligue tout au long du mois d’août.

EL SEGUNDO – Le directeur général des Kings de Los Angeles, Dean Lombardi, a fait face à un défi différent de la plupart de ses pairs cet été. Pendant que d’autres directeurs généraux se sont concentrés à améliorer leur équipe sur le marché autonome, Lombardi était occupé à conserver son équipe intacte à l’intérieur de la masse salariale.

Sa décision la plus importante est survenue 12 jours après la deuxième conquête de la Coupe Stanley des Kings en trois ans quand il a fait signer un contrat à Marian Gaborik, une entente de sept ans d’une valeur de 34,125 millions $, ce qui assure que l’ailier gauche de 32 ans demeurera avec la formation jusqu’à la fin de la saison 2020-21. Plus important, le montant qui sera inscrit sur la masse salariale sera de 4,875 millions $ selon capgeek.com.

« Son salaire inscrit sur la masse salariale est raisonnable pour un joueur de ce calibre », a mentionné Lombardi à LNH.com. « Il est un joueur qui va s’adapter très bien. On était content qu’il ait pris l’engagement de bien s’entraîner, comme tant de joueurs le font afin de prolonger leur carrière. Regardez la carrière de Teemu Selanne au même âge. Regardez ce qu’il a accompli de 32 ans jusqu’à la fin de sa carrière; c’est vraiment remarquable. Marian est clairement l’un de ces joueurs qui ne se préoccupent pas de la gloire et de l’argent. Pour lui, c’est gagner avant tout. »

Gaborik a modifié la dynamique offensive des Kings, qui ont terminé la saison régulière au 26e rang avec une moyenne de 2,42 buts par match. Dans les séries éliminatoires, les Kings ont conservé une moyenne de 3,38 buts par rencontre, incluant 62 buts à 5-contre-5, presque la moitié du total de buts qu’ils ont marqués à forces égales pendant la saison régulière.

Après avoir été acquis des Blue Jackets de Columbus, Gaborik a apporté beaucoup de vitesse sur le flanc gauche et a développé presque immédiatement une belle chimie avec Anze Kopitar. Les 14 buts de Gaborik dans les séries éliminatoires étaient un de moins que le record de l’équipe établi par Wayne Gretzky en 1993. Son acquisition a également permis aux Kings de déplacer Justin Williams et Mike Richards sur les troisième et quatrième trios.

La structure du contrat de Gaborik a aussi permis aux Kings de s’entendre avec l’ailier gauche Dwight King et le défenseur Matt Greene.

Ce dernier a signé une prolongation de contrat de quatre ans, ce qui permet à l’adjoint au capitaine, qui a été retiré de la formation dans 16 des 22 derniers matchs de la saison régulière, mais qui a retrouvé son poste régulier dans les séries éliminatoires, de demeurer avec l’équipe beaucoup plus longtemps que certains prévoyaient.

« Personne n’a démontré plus de désir de demeurer avec l’équipe que lui, a mentionné Lombardi. Vous devez être autour de l’équipe sur une base quotidienne pour apprécier ce qu’il amène et il l’a démontré en s’engageant encore une fois envers l’organisation.

RETOUR SUR LA SAISON MORTE



Fiche en 2013-14 : 46-28-8, 100 points, 3e de la section Pacifique, 6e de l’Association de l’Ouest

Séries éliminatoires 2014 : Gagnants de la Coupe Stanley

Ajouts : AD Adam Cracknell, AD David van der Gulik

Soustractions : D Willie Mitchell, C Linden Vey

Joueurs autonomes : AD Colin Fraser (sans compensation)

Candidats à une promotion : D Brayden McNabb

Premiers choix au repêchage 2014 de la LNH : C Adrian Kempe (29e au total), D Roland McKeown (50e au total)

« Gabby et lui – sachant ce qu’est le marché autonome – ont sacrifié de l’argent pour demeurer avec nous. Je sais qu’il y a beaucoup d’attention envers Gabby, mais les gens qui viennent à nos matchs savent qu’il est difficile de jouer contre Matt Greene. »

Les Kings jouissent d’un espace d’environ 208 000 $ sur leur masse salariale et Lombardi a déclaré qu’il n’avait pas de place pour garder l’expérimenté défenseur Willie Mitchell, qui a profité de bonnes séries éliminatoires pour signer un contrat de deux ans avec les Panthers de la Floride.

Avec peu de points d’interrogation dans leur formation, la seule nouveauté pour les Kings au cours de la saison morte a été la transformation de leur centre d’entraînement, incluant une salle de musculation à ciel ouvert, digne d’une organisation championne. Le plus grand défi pour les Kings est de poursuivre leurs succès. Lombardi continue de prendre des idées de ses pairs dans d’autres sports et il a retenu un conseil.

« L’équipe va vouloir retrouver les sensations, a indiqué Lombardi. Les joueurs vont avoir à comprendre qu’ils devront réécrire l’histoire. Parce qu’on veut réécrire l’histoire, ça ne signifie pas que tu veux une conclusion différente. C’est juste qu’ils vont avoir à apprendre qu’ils font face à de nouveaux défis pour y arriver, et s’ils tentent de retrouver les mêmes sensations, ils n’atteindront pas leur but. »

Les Kings ne pouvaient écrire l’histoire de leur championnat d’une façon plus différente la saison dernière quand ils ont remporté trois septièmes matchs consécutifs sur les patinoires adverses. Lombardi croit que la deuxième coupe est plus difficile à remporter que la première, et que la conquête de la saison dernière a révélé beaucoup de choses à propos de joueurs.

« Il y avait une différente atmosphère, a mentionné Lombardi. Ils n’étaient pas arrogants, mais la confiance était différente. Il y a encore du travail à faire, mais ils ont grandi d’une façon incommensurable en tant que groupe. Je crois que le défi qu’ils ont rencontré surpassait le premier. »

HAUT DE PAGE