Rutherford et Johnston ont hâte d’aider les Penguins à rebondir

vendredi 2014-08-08 / 3:00
Wes Crosby  - Correspondant LNH.com

Le LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2014-15, et analysera en profondeur les 30 équipes de la ligue tout au long du mois d’août.

Après une autre déception en séries éliminatoires, les Penguins de Pittsburgh ont pris une nouvelle direction, avec de nouveaux dirigeants et un alignement remodelé.

Les Penguins tenteront de prouver que les risques liés à tous ces changements en valaient la peine.

Pittsburgh a été éliminé en deuxième ronde de l’Association de l’Est, même si l'équipe avait pris les devants 3-1 contre les Rangers de New York, et que le match no 5 allait être présenté au Consol Energy Center. Les Penguins ont inscrit un seul but dans chacun des matchs suivants et ont vu les Rangers marquer sept buts de plus qu’eux au cours de ces trois rencontres.

En cinq saisons depuis qu’ils ont remporté la Coupe Stanley en 2009, les Penguins ne sont pas encore parvenus à retourner en Finale de la Coupe Stanley. L’insatisfaction liée aux insuccès de l’équipe en séries éliminatoires a poussé Pittsburgh à effectuer des changements importants à différents niveaux de l’organisation.

Le directeur général Ray Shero a été congédié le 16 mai, et le même sort attendait l’entraîneur Dan Bylsma le 6 juin. Le nouveau directeur général Jim Rutherford, qui a été embauché le même jour où Bylsma s’est fait montrer la porte, et l’entraîneur Mike Johnston ont remplacé ce duo qui avait joué un rôle important afin de faire de Pittsburgh l’une des meilleures équipes de la ligue au cours des dernières années.

L’un des premiers gestes de Johnston à titre d’entraîneur des Penguins a été de communiquer avec l’attaquant Sidney Crosby, qui a décidé de ne pas se faire opérer au poignet pendant la saison morte.

« Nous n’avons pas beaucoup parlé de sa blessure, a indiqué Johnston. Nous avons davantage parlé de comment il se sentait, et de la situation de l’équipe, des différentes dynamiques au sein de celle-ci. Il s’agissait d’une belle occasion d’interagir avec lui et de comprendre où il en est, car je le connaissais un peu, mais je n’avais jamais vraiment eu la chance de m’asseoir avec lui et de parler longuement de la sorte. »

Il n’a pas fallu beaucoup de temps à Rutherford pour appliquer sa marque sur l’équipe, d’abord en congédiant Bylsma puis en embauchant Johnston, ainsi qu’en échangeant l’attaquant James Neal pendant la première ronde du repêchage 2014 de la LNH en retour des attaquants Patrick Hornqvist et Nick Spaling. Neal, un ancien marqueur de 40 buts, était un pilier sur le deuxième trio aux côtés de l’attaquant Evgeni Malkin.

Neal a cependant été critiqué pour les décisions douteuses qu’il prenait sur la glace, ce qui a contribué à son départ, a expliqué Rutherford. Hornqvist va vraisemblablement prendre la place de Neal ou de l’attaquant Jussi Jokinen, qui s’est entendu avec les Panthers de la Floride sur le marché des joueurs autonomes, sur le trio de Malkin.

Hornqvist pourrait profiter de la présence de Malkin de la même manière que Neal l’avait fait après être passé des Stars de Dallas à Pittsburgh au cours de la saison 2010-11.

Le défenseur Matt Niskanen, qui faisait partie de la même transaction que Neal en 2010-11, a signé un contrat avec les Capitals de Washington à titre de joueur autonome, tout comme le défenseur Brooks Orpik. Un vide était ainsi créé dans la brigade défensive des Penguins, lequel a été en partie comblé par l’embauche du défenseur Christian Ehrhoff.

RETOUR SUR LA SAISON MORTE

Christian Ehrhoff

Fiche en 2013-14 : 51-24-7, 109 points; 1er dans la section Métropolitaine, 2e dans l’Association de l’Est

Séries éliminatoires 2014 : Se sont inclinés en sept matchs contre les Rangers de New York en deuxième ronde

Ajouts : D Christian Ehrhoff, AD Patric Hornqvist, C Nick Spaling, AG Blake Comeau, AD Steve Downie, G Thomas Greiss

Soustractions : AG James Neal, AG Jussi Jokinen, D Matt Niskanen, D Brooks Orpik, D Deryk Engelland, AG Tanner Glass, C Joe Vitale, C Brian Gibbons

Joueurs autonomes : G Tomas Vokoun (sans compensation)

Candidats à une promotion : D Brian Dumoulin, D Derrick Pouliot, D Scott Harrington, AG Harry Zolnierczyk, C Adam Payerl, D Philip Samulesson

Premiers choix au repêchage 2014 de la LNH : AD Kasperi Kapanen (22e au total)

Les duos de défenseurs composés de Kris Letang et Paul Martin, ainsi que d’Olli Maatta et Ehrhoff semblent coulés dans le béton, mais un jeune joueur pourrait avoir la chance de se faire valoir à la ligne bleue de Pittsburgh.

Le défenseur Simon Després pourrait obtenir une autre occasion d’atteindre son potentiel sous le nouveau régime. Les défenseurs Brian Dumoulin, qui a déjà participé à six matchs de la LNH, et Derrick Pouliot, qui récupère après avoir été opéré à l’épaule au cours de la saison morte, pourraient aussi percer la formation qui prendra part au match d’ouverture.

« Il y a toujours une chance qui s’offre à nous, a souligné Dumoulin. Que ce soit l’an dernier, cette année, ou camp d’entraînement, je veux simplement prouver aux dirigeants que je peux percer l’alignement, et je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir d’ici au camp pour me placer dans la meilleure position possible pour y parvenir. J’ai donc très hâte de me présenter au camp d’entraînement. »

Les Penguins présenteront un visage vaguement familier au début de la campagne par rapport à l’équipe de la saison dernière. Ils seront toujours menés par Crosby, Malkin, Letang et le gardien Marc-André Fleury. Ce noyau est demeuré intact.

Le reste de la formation a cependant beaucoup changé, et c’est ce qui explique qu’il y a davantage d’incertitude qui entoure Pittsburgh qu’au cours des dernières années.

Johnston a effectué un voyage en Russie pour rencontrer Malkin en plus de sa rencontre avec Crosby. Il a l’intention de rencontrer plusieurs joueurs afin d’éliminer un peu de cette incertitude.

« Ce que je souhaite faire au cours de l’été est de rencontrer le plus de joueurs possible de manière individuelle, a mentionné Johnston. Je veux connaître leur personnalité, en apprendre un peu plus sur leur expérience, car lorsque le camp d’entraînement s’amorce, il y a tellement de gens qui sont présents en même temps qu’il est difficile de passer du temps seul à seul avec les joueurs. Tout va tellement vite.

« Je veux donc m’assurer d’avoir la chance de créer un lien avec tous ces joueurs avant le camp d’entraînement. »

HAUT DE PAGE