Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.

Le jeu du dynamique espoir des Canucks Jordan Subban montre des traits de famille

vendredi 2014-07-18 / 6:00
Kevin Woodley  - Correspondant LNH.com

VANCOUVER - Il n'a pas fallu beaucoup de temps avant que les questions posées à l’espoir des Canucks de Vancouver Jordan Subban, présent au camp de développement de l’équipe, soient davantage axées vers ses frères aînés.

Il ne faut jamais bien longtemps.

Il évolue à la même position que son frère, récipiendaire d’un trophée Norris et joueur étoile du Canadien de Montréal, P.K. Subban, et donc les comparaisons sont inévitables. Ajouter son autre frère Malcolm Subban dans le portrait, qui vient de disputer sa première saison professionnelle en tant que gardien de but dans l'organisation des Bruins de Boston, et les questions au sujet de la famille ne sont jamais très loin.

Pour être clair, rien de tout cela ne dérange le plus jeune des Subban.

« Je suis habitué maintenant », a déclaré Jordan, en ajoutant que la plupart des questions concernent P.K. « C'est mon frère, donc j'aime parler de lui et c'est génial de le voir avoir du succès, mais en même temps je suis moi. »

Comme son grand frère P.K., Jordan est un défenseur offensif dynamique avec un coup de patin fluide et d’excellentes aptitudes pour manier la rondelle. Mais il existe des différences au-delà des 5 pieds et 9 pouces qui ont fait glisser Jordan jusqu’en quatrième ronde du repêchage 2013 de la LNH.

Si P.K. tente de défoncer le fond du filet, Jordan essaie de placer le disque tout juste sous la barre transversale. Si P.K. tente d’appliquer des mises en échec percutantes à l’adversaire, Jordan tente de harponner la rondelle avec un bâton actif, plus long que la normale. On pourrait dire que le jeu de Jordan est plus subtil et cérébral, mais cela ne rendrait pas justice à sa passion pour le jeu et à sa capacité à exciter.

Son coéquipier parmi les espoirs des Canucks Brendan Gaunce a été témoin de l'impact de Subban, lui qui a été son coéquipier durant près de trois saisons avec les Bulls de Belleville dans la Ligue de hockey de l'Ontario.

« Il est assez électrique et il aime jouer au hockey », a déclaré Gaunce, qui a été échangé aux Otters d'Erie en novembre. « Il est important d'avoir des gars dans votre équipe qui sont charismatiques. Vous pouvez voir comment P.K. se comporte, il est très heureux de jouer au hockey et il le montre sur la glace et joue avec cœur, et je pense que Jordan se comporte de la même manière. Il possède les aptitudes pour être exubérant sur la glace et il aime faire lever les gens de leurs sièges et il aime marquer des buts. »

La production de Subban n'a pas connu de baisse spectaculaire avec des Bulls en mode reconstruction la saison dernière. Après avoir marqué 15 buts et ajouté 36 passes en 68 matchs, ce qui a poussé les Canucks à en faire le 115e choix du repêchage 2013, Subban a inscrit 12 buts et amassé 30 passes en 66 matchs, au cours de la dernière saison. Belleville est passé du premier rang dans l’Association de l'Est de la OHL en 2012-13 pour se retrouver à l'avant-dernière position en 2013-14, une chute de 43 points au classement qui a forcé l’équipe à échanger ses meilleurs talents comme Gaunce.

« Vous ne voulez jamais jouer au sein d’une équipe qui perd plus qu’elle ne gagne, mais nous avions une jeune équipe et je pense que beaucoup de jeunes gars ont énormément appris », a déclaré Subban, qui a également mis l'accent sur l'amélioration de son jeu défensif, aspect qui avait été remis en question par certains durant son année de repêchage. « On m’a davantage placé dans un rôle de leadership. »

C'est un rôle qui devrait s’amplifier à Belleville au cours de sa quatrième saison de hockey junior, avec la même équipe où ses frères ont joué. Âgé de seulement 19 ans, Subban n'est pas assez vieux pour jouer dans la Ligue américaine de hockey et n'est pas prêt à intégrer le noyau défensif des Canucks, mais il se prépare physiquement pour la transition vers le hockey professionnel qui surviendra au terme de la saison prochaine.

« Il est beaucoup plus fort », a déclaré Stan Smyl, directeur du développement des joueurs des Canucks. « C'est vraiment intéressant, il affirme que ses frères ont grandi d’un pouce depuis qu'ils ont été repêchés et il en est à cette étape. Il grandit, il a gagné de la masse musculaire depuis l'année dernière en tant que joueur. »

Cela est en partie attribuable au travail effectué lors de deux camps de développement passés avec les Canucks, et de suivis hebdomadaires avec le personnel du conditionnement physique à Vancouver. Mais le fait d’avoir deux frères qui jouent déjà au hockey professionnel a également aidé Jordan à trouver l'équilibre entre la prise de masse musculaire et le maintien des habiletés, de la vitesse et de la finesse qui le démarquent des autres.

Jordan, qui s’entraîne avec P.K. au Laylor Performance Systems à Toronto pendant l'été, a estimé qu'il a « probablement gagné au moins 10 livres » depuis qu’on l’a listé à 175 livres lors du repêchage, l'été dernier.

« Il y a un certain poids que vous souhaitez atteindre, mais y arriver trop vite peut être plus dommageable que bénéfique, a déclaré Jordan. Mais avec mes frères et avoir tous ces avis autour de moi, je n’en serai jamais au point où j’aurai pris trop de poids et que cela aura pour effet de me ralentir. »

Le fait d’avoir ses frères aînés qui évoluent déjà au hockey professionnel apporte à Jordan un excellent exemple à suivre.

« C'est plus de l'engagement », a déclaré Jordan, citant la nutrition, par exemple. « Tout le monde sait ce qui est bon et ce qui n’est pas bon à mettre dans notre corps, mais l’idée, c'est d’arriver à mettre systématiquement les bonnes choses dans votre corps et je vois mes frères qui le font et je vois qu'ils ont du succès, et ils me montrent le niveau d'engagement dont j’ai besoin pour connaître également du succès. »

C'est un avantage lié au fait d’avoir de célèbres frères aînés qui pourrait même éclipser cette obligation de répondre à toutes ces questions à leur sujet.

HAUT DE PAGE