Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.

Le gardien des Bruins de Boston Malcolm Subban est prêt à gravir les échelons de l’organisation

jeudi 2014-07-10 / 14:44
Matt Kalman  - Correspondant LNH.com

WILMINGTON, Massachussetts – L’espoir des Bruins de Boston devant le filet Malcolm Subban sait comment faire une entrée remarquée.

Subban était le seul joueur absent au début de la première séance d’entraînement sur glace au camp de perfectionnement annuel des Bruins au Ristuccia Arena mercredi. Environ 20 minutes après le début des exercices, il a finalement fait son apparition sur la patinoire.

Il s’est avéré que Subban a souffert d’une crampe après le test de course hors glace auquel ont été soumis les espoirs. Il est resté derrière afin de récupérer et pour recevoir un conseil utile de la part de la direction des Bruins.

« Nous lui avons dit de boire un peu plus d’eau lors des journées chaudes », a blagué l’adjoint au directeur général des Bruins, Don Sweeney, après l’entraînement.

Subban est le seul joueur présent au camp de perfectionnement cette année à posséder une expérience professionnelle, alors il devrait faire partie des leaders du groupe, autant sur la glace qu’en dehors de celle-ci. L’athlète de 20 ans, qui a été sélectionné en première ronde par les Bruins (24e au total) en 2012, a indiqué qu’il n’avait pas été ennuyé de devoir se reporter à Wilmington à la demande des Bruins malgré son expérience. En fait, il a hâte de renouer avec certains joueurs qu’il a rencontré à l’occasion des camps précédents ainsi que d’apprendre à connaître certains des nouveaux venus, dont le premier choix des Bruins en 2014, David Pastrnak.

Subban participe cette année à son troisième camp de perfectionnement.

« C’est bien. Ça nous garde en forme pour le reste de l’été, et c’est agréable de retourner sur la glace et de voir les gars », a expliqué Subban, dont le frère aîné est le défenseur du Canadien de Montréal P.K. Subban. « On sait que le camp sera agréable, à l’exception du test de course, et il est plaisant de côtoyer les autres joueurs. J’aurais aimé apporter mon Xbox. Certains joueurs en parlent. Je sais que Pastrnak parle de [jouer] à NHL. J’aurais aimé l’avoir avec moi. Il se pourrait que nous nous en procurions un, nous allons voir. »

Après trois saisons complètes de hockey junior avec les Bulls de Belleville de la Ligue de hockey de l’Ontario, Subban a effectué le saut chez les professionnels et a disputé 33 parties avec les Bruins de Providence dans la Ligue américaine de hockey (LAH) en 2013-14. Il a conservé une moyenne de buts alloués de 2,31 et un pourcentage d’arrêts de ,920 en saison régulière, et une moyenne de buts alloués de 2,96 et un pourcentage d’arrêts de ,888 en six parties en séries éliminatoires. Son nouveau rôle d’auxiliaire a forcé Subban à apporter quelques ajustements.

« Ce fut difficile, pour être honnête, a-t-il reconnu. C’est une chose à laquelle je n’étais pas habitué, moi qui a toujours été l’homme de confiance, alors c’était un peu ardu d’être le second. Je n’ai toutefois eu qu’à demeurer concentré mentalement. Je crois que l’aspect mental a été le plus difficile pour moi, de demeurer concentré et de mériter mon temps de jeu. Je savais que je n’allais pas jouer autant que d’habitude, alors lorsque j’avais la chance de jouer je devais bien faire, et c’est ce que j’ai tenté de réussir. »

Sweeney a dit qu’il était important pour les Bruins que Subban et l’entraîneur des gardiens Bob Essensa passent un peu de temps ensemble. Sweeney a aussi ajouté que Subban n’a pas hésité à se plier aux exigences des Bruins.

« Quelqu’un m’a demandé plus tôt pourquoi Malcolm était présent au camp alors qu’il avait joué chez les professionnels. Vous savez, il est un jeune gardien. Nous étions d’avis que le temps qu’il pourrait passer avec [Essensa] serait très, très profitable pour sa progression, a expliqué Sweeney. Il a connu une excellente première campagne, ponctuée de hauts et de bas, et il a dû se battre pour se trouver devant le filet. Alors je crois qu’il est sain pour lui de se trouver entouré de jeunes de son âge, même s’il est professionnel depuis un an. Nous sommes donc heureux de le voir ici et de le voir tirer profit de ce temps d’entraînement supplémentaire. »

Avec une année de hockey professionnel sur son CV, Subban affirme qu’il s’ajuste toujours à la vitesse du jeu, et qu’il apprend à combiner ses qualités athlétiques à la structure qui est attendue d’un gardien de la LNH. Il devrait voir beaucoup de temps de glace en 2014-15 afin de parfaire son développement.

La saison dernière, il a dû livrer bataille tout au long de la saison à Niklas Svedberg pour obtenir des départs, ce dernier ayant participé à 45 parties un an après avoir remporté le trophée Aldege "Baz" Bastien remis au meilleur gardien de la LAH. Plus tôt au cours de l’été, les Bruins ont accordé à Svedberg un contrat d’un an à un volet avant qu’il ne devienne joueur autonome avec compensation. Les Bruins ont ensuite laissé le vétéran Chad Johnson tenter sa chance sur le marché des joueurs autonomes, lui qui s’est finalement entendu avec les Islanders de New York, ce qui a créé une ouverture pour le poste d’adjoint au récipiendaire du trophée Vézina, Tuukka Rask.

En se fiant aux effectifs actuels de l’équipe, le poste de numéro un à Providence est à la portée de Subban. Il sait qu’il devra encore mériter son temps de jeu et que les Bruins, en fonction de l’historique récent de l’organisation et de la profondeur de l’organisation à sa position, ne vont pas lui faire brûler les étapes. Boston a pris son temps avec Rask lorsqu’il a quitté la Finlande pour venir en Amérique du Nord. Après deux saisons complètes à Providence, Rask a ravi le poste de gardien partant à Tim Thomas au cours de la saison 2009-10. Rask n’a cependant pu conserver ce statut, et l’a récupéré seulement lorsque Thomas a quitté Boston avant la saison 2013.

Subban a aussi le sentiment que s’il impressionne au camp de perfectionnement et qu’il connaît un solide camp d’entraînement, il pourrait forcer les Bruins à bouleverser l’ordre naturel des choses et à le faire passer devant Svedberg, mais il cherche toujours à s’améliorer avant que cela ne devienne une option.

« Nous verrons au camp d’entraînement. De toute évidence, je crois que j’ai très bien joué l’an dernier dans la LAH, mais les choses peuvent changer. L’été est très long, a-t-il noté. Je dois donc demeurer en forme au cours de la saison morte et travailler fort pour devenir meilleur. Je sens évidemment que je dois améliorer certains aspects de mon jeu, et c’est ce que je tenterai de faire cet été. »

Subban pourra amorcer son été du bon pied s’il parvient à faire oublier ses problèmes de déshydratation à l’aide de la qualité de son jeu et de son leadership au camp de perfectionnement. Il pourra ensuite tenter de faire une entrée remarquée dans la LNH en septembre prochain.

HAUT DE PAGE