Brian Gionta heureux de se retrouver avec les Sabres, l’équipe de son enfance

mercredi 2014-07-02 / 18:53
Joe Yerdon  - Correspondant LNH.com

BUFFALO – Les Sabres de Buffalo ont terminé avec la pire fiche de la LNH l’an dernier. Ça ne les a pas empêchés d’être une équipe attrayante pour des joueurs autonomes.

Les Sabres ont justement présenté une de leurs plus récentes prises, Brian Gionta, lors d’une conférence de presse mercredi, un jour après lui avoir accordé un contrat de trois ans. Gionta est un des cinq vétérans à avoir été acquis par les Sabres mardi.

« Je pense qu’il y a beaucoup d’excitation de mon côté », a déclaré Gionta concernant le fait de se joindre aux Sabres. « Tu vas chercher quelques joueurs sur le marché des joueurs autonomes ou par l’entremise de transactions et je crois que ça augmente immédiatement le niveau d’excitation. On le voyait lors de la dernière journée et demie; les gars sont emballés, ils veulent être ici et jouer pour les Sabres. C’est la première étape. »

Et cette première étape a été guidée par le directeur général Tim Murray. En plus de Gionta, les Sabres ont ramené les attaquants Matt Moulson et Cody McCormick, après avoir cédé ces deux joueurs au Wild du Minnesota à la date limite des transactions. Ils ont également accordé un contrat au défenseur et joueur autonome Andrej Meszaros, en plus de procéder à un échange pour mettre la main sur un des anciens coéquipiers de Gionta avec le Canadien de Montréal, le défenseur Josh Gorges.

« Je pense qu’il va cadrer parfaitement avec cette équipe », a dit Gionta de Gorges. « C’est un gars avec du cœur au ventre qui laisse toujours tout sur la patinoire, et qui ferait tout pour son équipe. Je pense qu’il sera un excellent exemple pour les jeunes joueurs ici en leur montrant comment jouer et en leur expliquant la culture qu’on va tenter d’implanter ici. »

Gorges avait une clause de non-échange à son contrat avec le Canadien, et les Sabres se trouvaient sur la liste d’équipes pour lesquelles il refuserait de se faire échanger. Mais il a changé d’avis lorsqu’il a eu vent que Buffalo était intéressé par ses services.

« Je savais évidemment que mon temps avec Montréal était terminé, alors en regardant vers l’avant, je voulais réévaluer les équipes qu’il y avait sur ma liste, a déclaré Gorges. J’observais Buffalo. J’ai toujours eu beaucoup de respect pour Ted Nolan comme entraîneur-chef et je pense qu’avec les nouveaux propriétaires et la direction qu’ils sont en train de prendre avec cette équipe, je sentais que j’aurais une belle opportunité d’aller là-bas et aider une jeune et bonne équipe à grandir. Je pense simplement que c’est une équipe avec qui je cadrerai bien et ma famille aussi, et nous sommes emballés par ça. »

Le thème d’aimer la direction dans laquelle les Sabres se dirigent en est un qui est revenu souvent, et pas seulement avec les joueurs, mais avec Murray lui-même. Depuis qu’il a été embauché le 9 janvier dernier, l’approche de Murray envers son travail a été de faire de Buffalo une destination attrayante pour aller chercher des joueurs. Et ce qu’il a fait mardi démontre qu’il ne parlait pas pour rien dire.

« Je pense que ça en dit long qu’on ait été aussi occupé que n’importe qui, a dit Murry mercredi. D’avoir été capable d’attirer des joueurs de ce calibre, même si c’était pour des raisons différentes de celles que j’avais nommées auparavant… je pense que c’était une excellente journée pour nous. »

Pour Gionta, maintenant âgé de 35 ans, un des arguments qui l’ont fait choisir Buffalo est le fait qu’il ait déjà habité dans la région. Il a grandi à Greece, dans l’État de New York, tout juste à l’extérieur de la région de Rochester, et était un partisan des Sabres dans sa jeunesse. Il a dit que revenir à la maison et faire partie d’une situation de reconstruction semblait être la bonne chose à faire.

« Nous sommes emballés par cette opportunité, ma famille et moi, a-t-il évoqué. C’était une superbe journée pour nous [mardi]. Nous aimons la direction que M. Murray a pris avec l’équipe et évidemment [le propriétaire] M. [Terry] Pegula. Nous sommes confiants que de pouvoir arriver ici et faire partie de quelque chose de gros, et on s’attend à bâtir une équipe gagnante. Je pense que nous sommes en train de mettre les bons morceaux en place et nous sommes excités à l’idée d’en faire partie.

« C’était l’équipe de mon enfance en grandissant et c’est un rêve de jouer avec eux et d’enfiler ce chandail. J’ai vraiment hâte au mois de septembre. Nous sommes très emballés et très heureux de cette chance. »

HAUT DE PAGE