Un Crosby en santé balaie la soirée des honneurs

mercredi 2014-06-25 / 0:19
Dan Rosen  - Journaliste Principal NHL.com

LAS VEGAS – Premièrement, rappelez-vous ce que Sidney Crosby faisait il y a deux ans et demi. Maintenant, regardez où il était et ce qu’il faisait mardi soir.

C’est un exploit si impressionnant, que cela méritait bien trois trophées.

Au début de 2012, Crosby était en attente, se demandait si ses problèmes liés à sa commotion cérébrale allaient disparaître afin qu’il puisse poursuivre sa carrière. Mardi soir, il était sur la scène du théâtre Encore de l’hôtel Wynn à Las Vegas recevant trois trophées, ce qui démontrait l’excellente saison qu’il venait de connaître.

Le capitaine des Penguins de Pittsburgh a remporté le trophée Hart pour la deuxième fois de sa carrière, en recevant 128 des 137 votes de première place. Il avait reçu pareil honneur en 2006-2007 à l’âge de 19 ans. Les blessures ont diminué ses chances potentielles de l’emporter en 2010-11 et 2012-13.

Il a aussi remporté le trophée Ted Lindsay (ex-trophée Lester B. Pearson) pour une deuxième saison consécutive et pour la troisième fois de sa carrière. De plus, il s’est vu décerner le trophée Art Ross après avoir terminé au premier rang des pointeurs de la ligue pour la deuxième fois de carrière.

Crosby a totalisé 104 points, 17 de plus que Ryan Getzlaf, des Ducks d’Anaheim, qui a fini au deuxième rang des pointeurs. Le capitaine des Ducks a aussi terminé en deuxième place pour le trophée Hart, tout en étant finaliste pour le trophée Ted Lindsay.

« Si je retourne un peu en arrière, à 19 ans, je prenais peut-être cet honneur pour acquis, a admis Crosby. Quand tu gagnes ce trophée (Hart) si jeune, tu t’attends probablement à le regagner dans un proche avenir et tu es peut être porté à prendre les choses un peu plus facilement. Tu as besoin de plusieurs épreuves pour aller dans la bonne direction. Tu dois jouer avec plusieurs bons joueurs. Tu dois demeurer en santé. Je suis content que j’aie été capable de le faire cette année. »

Crosby n’avait pas été capable de demeurer en santé depuis la saison 2009-10, quand il avait totalisé 110 points en 81 matchs et avait terminé derrière le capitaine des Canucks de Vancouver, Henrik Sedin, pour l’obtention du trophée Hart.

Il faisait cavalier seul pour le titre de joueur le plus utile pendant la première moitié de la saison 2010-11, mais Crosby n’a pu jouer la deuxième partie de la campagne en raison d’une commotion cérébrale. Il avait terminé la saison avec 66 points en 41 matchs qui s’était terminée le 5 janvier 2012.

Crosby n’a pas joué un autre match avant le 21 novembre. Son retour a été bref, huit rencontres pour être précis, avant de devoir s’absenter en raison de symptômes liés à sa commotion cérébrale. Il est revenu au jeu le 15 mars 2013.

Pendant toute cette période, Crosby se demandait s’il allait être capable de poursuivre sa carrière. Il ne pouvait certainement pas imaginer remporter un autre trophée.

« Avoir vécu tout cela et avoir été de l’autre côté de la clôture, j’espère que j’ai une plus grande reconnaissance pour ce genre de blessures, a dit Crosby. Même si tu ne joues pas pour des honneurs individuels, tu ne prends vraiment pas cela pour acquis et tu tentes d’en profiter un peu plus. »

L’objectif de Crosby au début de la saison n’était certainement les honneurs individuels. Il voulait simplement disputer une saison complète, ce qu’il n’avait pas fait depuis 2010-11.

En 2012-13, il a joué les 36 premiers matchs et encore une fois, il semblait se diriger vers le titre de joueur le plus utile avec 56 points jusqu’à ce qu’un tir égaré lui fracture la mâchoire. Il a raté les 12 derniers matchs de la saison régulière et le premier des séries éliminatoires.

Crosby a raté deux rencontres en 2013-14, incluant la dernière de la saison régulière qui n’avait aucune signification pour les Penguins.

« Ces honneurs sont des bonis, a déclaré Crosby. J’ai été content de pouvoir disputer une saison complète. »

Le fait qu’il soit redevenu le joueur par excellence du hockey après sa blessure démontre toute sa compétitivité, a déclaré l’entraîneur en chef des Red Wings de Detroit, Mike Babcock, qui a remporté les deux dernières médailles d’or olympiques avec Crosby.

« Il est un grand compétiteur, a affirmé Babcock. Il est engagé, il est déterminé à être le meilleur. Il est un leader et c’est la raison pour laquelle il connaît tellement de succès. »

Connaissant sa compétitivité, ce n’est pas une surprise de savoir que le prochain objectif de Crosby est d’améliorer ce qu’il a accompli en 2013-14. Il élève constamment la barre pour lui-même et d’une certaine manière, Crosby considère cette saison comme un nouveau départ après toutes ses blessures.

« Je pense que je peux atteindre un autre niveau, a avancé Crosby. Avant que je sois blessé, je pense que je jouais mon meilleur hockey et j’aimerais rejoindre ce plateau à nouveau. Je ne pense pas que j’ai atteint ce niveau cette saison. J’ai été constant en raison de l’équipe et des joueurs qui m’entouraient, mais je pense que je peux encore m’améliorer et apprendre encore plus. C’est ce qui est passionnant. »

Suivez Dan Rosen sur Twitter: @drosennhl

HAUT DE PAGE