Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.

Le pilote des Olympiques de Gatineau Benoit Groulx dirigera Équipe Canada junior

jeudi 2014-06-12 / 14:27 La Presse Canadienne

MONTRÉAL – Des joueurs de classe mondiale. C'est ce dont Benoit Groulx aura besoin pour mener Équipe Canada junior aux grands honneurs.

Le pilote et directeur général des Olympiques de Gatineau de la LHJMQ a été nommé entraîneur-chef de l'équipe nationale, jeudi, en vue du Championnat mondial junior qui aura lieu à Montréal et à Toronto à la fin de l'année.

L'homme de hockey originaire de Hull entend ramener le Canada sur le droit chemin, le pays ayant terminé au pied du podium au cours des deux dernières années. L'an dernier, la formation unifoliée n'a pu faire mieux qu'une quatrième place alors que Groulx était l'adjoint de Brent Sutter. Cette fois, le Québécois sera aux commandes et il compte implanter sa philosophie au sein de l'équipe qui pourra compter sur 11 joueurs ayant participé au dernier Championnat.

« Notre niveau de jeu dans les dernières années n'a pas été suffisant, a-t-il déclaré. La différence, c'est qu'on va trouver des joueurs de classe mondiale. Le passé nous a parfois prouvé que les joueurs qui ont amassé 100 points et les choix de première ronde dans la Ligue nationale ne sont pas nécessairement capables d'élever leur jeu d'un cran. »

Afin de bâtir une équipe gagnante, les dirigeants s'inspireront de la philosophie de l'équipe olympique qui a décroché l'or aux Jeux de Sotchi. Groulx s'envolera d'ailleurs vers Calgary sous peu en compagnie du directeur des activités hockey, Scott Salmond, afin de participer à des rencontres avec le personnel d'entraîneurs de l'équipe championne.

« De l'état-major aux entraîneurs en passant par la manière dont les joueurs ont adopté le système et accepté leurs rôles, c'est le modèle à suivre, a commenté Salmond. Nous voulons revenir à l'identité canadienne dans laquelle nous sommes dominants. Quand les joueurs endossent ce chandail, c'est pour être compétitifs et pour gagner. Nous allons leur en demander plus. »

La commande sera de taille pour les joueurs canadiens qui auront la lourde tâche de satisfaire les attentes élevées du programme et des amateurs. Ceux-ci n'ont pas savouré de médaille d'or depuis 2009. Groulx croit toutefois que cette pression additionnelle pourrait s'avérer bénéfique pour son éventuelle troupe.

« On sait ce que les partisans au Canada attendent de nous, a affirmé le pilote. Quand notre préparation va être à point, les joueurs vont être en mesure de bien jouer. Cette pression peut nous amener la passion et l'émotion qui peuvent nous permettre de gagner un Championnat mondial. »

Groulx sera le premier Québécois à prendre la barre de l'équipe depuis Mario Durocher en 2004. Il sera entouré par Dave Lowry, l'entraîneur-chef des Royals de Victoria dans la Ligue de l'Ouest, et par Scott Walker, pilote du Storm de Guelph dans la Ligue de l'Ontario.

Le Hullois a déjà été nommé entraîneur-chef de la formation junior en vue du tournoi présenté à Ottawa en 2009, mais il a dû se désister lorsqu'il a obtenu le poste d'entraîneur des Americans de Rochester dans la Ligue américaine.

Cette fois semble être la bonne, et il s'agit d'une nomination qui fait plaisir aux gens qui gravitent autour de la LHJMQ, y compris le commissaire Gilles Courteau.

« Benoit Groulx, c'est un gagnant, a dit Courteau de celui qui a mené les Olympiques de Hull/Gatineau à trois conquêtes de la Coupe du Président. C'est un entraîneur qui a une façon de soutirer le meilleur de ses joueurs comme pas un. C'est un candidat très prestigieux et le fait qu'il obtienne le poste alors que le tournoi est présenté au Canada, c'est un gros plus pour nous. »

HAUT DE PAGE