Bournival fait tout ce qu’il peut pour demeurer dans la formation du Canadien

dimanche 2014-05-04 / 20:30
Arpon Basu  - Directeur de la rédaction LNH.com

Le rendement de la recrue du Canadien de Montréal Michaël Bournival fait en sorte qu’il sera difficile pour l’entraîneur Michel Therrien de le rayer de l’alignement, ce qui pourrait être problématique pour deux vétérans de l’équipe.

Bournival a été réinséré dans la formation du Canadien pour le deuxième match de la série de deuxième ronde de l’Association de l’Est contre les Bruins de Boston samedi en remplacement du vétéran Travis Moen, qui avait effectué un retour au jeu lors de la première rencontre de la série après avoir raté un mois d’activité en raison d’une commotion cérébrale.

Bournival a entrepris la rencontre sur le quatrième trio en compagnie de Daniel Brière et Dale Weise, mais il l’a terminée sur la deuxième unité avec Tomas Plekanec et Brendan Gallagher, prenant la place de Brandon Prust.

Ennuyé par une blessure au haut du corps, Prust n’a pris part qu’à quatre des 23 dernières parties de Montréal en saison régulière. Il a passé 7:29 sur la glace dans le deuxième match, le plus bas total de l’équipe, mais Therrien insiste que cette décision a été prise davantage en fonction de la performance de Bournival que de celle de Prust.

« En toute honnêteté, il est en santé », a indiqué Therrien au sujet de Prust au cours d’une conférence téléphonique avec les journalistes dimanche. « J’ai beaucoup aimé le match de Bournival. Je crois qu’il a connu une très bonne première ronde et lorsque je l’ai inséré dans l’alignement, c’était pour profiter de sa vitesse, et il a encore une fois fait de l’excellent travail. »

Bournival a effectué sept présences en troisième période samedi, ce qui égalait le nombre de présences qu’il avait obtenues au cours des deux premiers engagements. Prust a foulé la glace à quatre reprises au troisième tiers.

Therrien devra prendre une décision avant le troisième match qui aura lieu mardi au Centre Bell (19 h (HE); NBCSN, CBC, RDS).

Il a déclaré que Moen avait été laissé de côté pour la deuxième rencontre puisque le match était présenté en après-midi, ce qui signifiait que le temps de récupération avait été très court après la victoire de 4-3 en deuxième période de prolongation dans le premier match jeudi. Avec les deux jours de repos dont Montréal dispose avant la troisième partie, cet argument ne pourra plus être utilisé pour ignorer Moen.

Moen et Prust sont deux joueurs clés du Canadien en infériorité numérique, et ils emploient un style de jeu physique qui semble fait sur mesure pour affronter les Bruins. Cependant, si Bournival conserve sa place sur le trio de Plekanec, cela signifie que Therrien devra choisir entre Moen et Prust pour compléter le quatrième trio en compagnie de Brière et Weise.

L’ouverture sur le trio de Plekanec a été créée par la blessure au bas du corps à Alex Galchenyuk. Le premier diagnostic lorsque Galchenyuk s’est blessé le 9 avril contre les Blackhawks de Chicago prévoyait que le jeune attaquant allait être absent pour la première ronde des séries éliminatoires.

Galchenyuk, qui a obtenu 31 points en 65 matchs cette saison, a patiné en solitaire pour la première fois mercredi dernier, mais il n’a toujours pas patiné avec ses coéquipiers depuis.

Il a été demandé à Therrien dimanche si Galchenyuk sera en mesure de participer à l’entraînement du Canadien lundi matin.

« Il est trop tôt pour répondre à cette question », a expliqué Therrien.

Comme Galchenyuk ne sera vraisemblablement pas prêt à prendre part au troisième match, Moen ou Prust pourrait écoper en raison de la belle performance de Bournival samedi.

HAUT DE PAGE