Le premier trio des Bruins est confiant que les buts viendront

vendredi 2014-05-02 / 23:09
Matt Kalman  - Correspondant LNH.com

WILMINGTON, Massachussetts – Les Bruins de Boston espèrent que certains des buts qu’ils ont ratés dans le premier match contre le Canadien de Montréal se concrétiseront dans la deuxième rencontre.

Les Bruins sont demeurés positifs vendredi, au lendemain d’une défaite de 4-3 aux mains du Canadien de Montréal dans le premier match de leur série de deuxième ronde de l’Association de l’Est, au cours duquel ils ont dominé 51-33 au chapitre des lancers. La deuxième partie aura lieu au TD Garden samedi (12 h 30 (HE); NBC, CBC, RDS).

« Je crois que nous aurions pu marquer 10 buts tellement nous avons eu de chances [jeudi] », a affirmé le joueur de centre des Bruins David Krejci à propos de son trio après les rencontres et les exercices hors glace des Bruins au Ristuccia Arena. « Cependant, nous ne l’avons pas fait. Espérons que nous les avons gardés pour le prochain match. »

Krejci et ses ailiers Milan Lucic et Jarome Iginla ont été les auteurs de 11 des 48 tirs qui ont été repoussés par le gardien de Montréal Carey Price. Le trio a dirigé un total de 20 rondelles en direction du filet. Seul Lucic a amassé un point (une mention d’aide), et deux des buts des Bruins ont été l’œuvre des défenseurs Torey Krug et Johnny Boychuk. L’attaquant Reilly Smith a inscrit l’autre but de Boston.

Les chances de marquer de Krejci et de ses compagnons de trio n’étaient pas seulement nombreuses. Il s’agissait de chances de marquer qui incitent les joueurs à se cogner la tête contre un mur lorsqu’elles ne se transforment pas en but. Price s’est assuré d’être l’une des causes de leur frustration en multipliant les arrêts spectaculaires, dont un aux dépens de Krejci qui s’est amené en échappée à mi-chemin de la première période de prolongation.

« Je crois que si nous avions affronté un gardien différent, j’aurais concrétisé la moitié de mes chances, a noté Krejci. Mais il est un grand gardien, alors je devrai trouver un moyen de le battre. »

Il est arrivé souvent que Price joue de chance. Lucic a fendu l’air sur un tir sur réception sur une passe de Krejci en troisième période. Krejci a un peu trop hésité et a laissé Price utiliser le style papillon pour fermer la porte au premier tiers. Tôt au deuxième vingt, Krejci a raté la cible sur une échappée, et Iginla a par la suite raté un but ouvert en avantage numérique depuis l’enclave.

« Honnêtement, ce sont des choses qui arrivent parfois, a déclaré Iginla. Nous aimerions marquer sur chacun de nos lancers et profiter de toutes nos chances, mais certains jours le gardien effectue de bons arrêts, ou nous ratons la cible ou encore nous ne soulevons pas suffisamment la rondelle… puis on obtient les mêmes chances le lendemain ou un autre soir et nous inscrivons une tonne [de buts]. »

Il est plus facile pour le trio de Krejci de garder le moral en raison de ce qu’ils ont accompli cette saison. Iginla a terminé au premier rang des buteurs de l’équipe à égalité avec Patrice Bergeron (30). Krejci a été le meilleur pointeur des Bruins avec 69 points (19 buts). De son côté, Lucic a obtenu 24 buts (59 points).

Au cours de la série de première ronde des Bruins, remportée en cinq matchs contre les Red Wings de Detroit, Krejci a récolté deux mentions d’aide. Lucic a inscrit trois buts et Iginla a touché la cible à deux reprises (dont une fois en prolongation dans le quatrième match), et le trio dans son ensemble a été plus rapide et a effectué davantage de beaux jeux dans la deuxième moitié de la série. Les Bruins ne pourront aller loin dans les séries éliminatoires sans la contribution de leurs trois premiers trios, et ce sera à eux d’effacer la première rencontre de leur mémoire. Krejci tentait toujours de le faire vendredi.

« Évidemment, ce fut une soirée très, très difficile. Je tente de ne pas trop penser à toutes ces échappées que je revois dans ma tête, a souligné Krejci. Ces images sont toutefois présentes. Je me sens un peu mieux aujourd’hui, mais c’est toujours frustrant. Je vais avoir une bonne nuit de sommeil ce soir et je vais m’assurer de trouver le fond du filet [samedi]. »

Le Canadien sait qu’il doit faire mieux après avoir pris les devants dans la série. Les Bruins ne peuvent s’attendre à diriger 98 rondelles vers le filet à nouveau, peu importe la durée de la deuxième partie. Moins de chances de marquer ne voudra pas nécessairement dire moins de buts si les Bruins peuvent jouer de manière plus relaxe et ne pas se laisser atteindre mentalement par ce qui s’est passé dans le premier match. Les Bruins ne doivent pas se mettre trop de pression et ne peuvent commencer à considérer Price comme un mur impénétrable.

« Au cours de la prochaine partie, la clé sera de ne pas tenir notre bâton trop serré et de profiter de nos chances lorsqu’elles se présenteront, a indiqué Lucic. Il est [décevant] de perdre comme nous l’avons fait, mais il faut rapidement oublier cette rencontre afin de se concentrer sur la prochaine car elle arrive très rapidement. Nous avons très hâte de jouer. »

HAUT DE PAGE