Flyers : Mason ne sera pas prêt, Emery amorcera le match numéro trois

lundi 2014-04-21 / 23:31
Adam Kimelman  - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

VOORHEES – Le gardien des Flyers de Philadelphie Steve Mason a déclaré qu’il ne serait pas en mesure de participer au troisième match de la série de premier tour de l’Association de l’Est contre les Rangers de New York mardi (20 h (HE); CNBC, TSN2, MSG, CSN-PH).

Ray Emery, auteur de 31 arrêts dans la deuxième rencontre, qui s’est soldée par une victoire des siens, et dont le pourcentage d’arrêts en séries s’élève maintenant à ,913, obtiendra le départ alors que la recrue Calvin Heeter sera son auxiliaire.

Mason, dont le statut est qualifié « d’au jour le jour » par les Flyers en vertu de sa blessure au haut du corps, a patiné en solitaire au cours de l’entraînement optionnel de Philadelphie pendant environ 45 minutes lundi. Il a mentionné se sentir mieux, mais pas assez pour être en uniforme pour la troisième partie.

« On sait comment on se sent à la fin de l’entraînement, a-t-il souligné. Je suis confortable avec la partie où je dois arrêter les rondelles, mais il y a d’autres facteurs qui viennent influencer la décision. »

Mason a affirmé qu’il faisait tout en son possible pour être suffisamment en santé pour prendre part au quatrième match.

« Je vais de mieux en mieux, a noté Mason. Il est difficile de chiffrer mon état, mais chaque jour je me rapproche de plus en plus de 100 %. J’ai hâte de voir comment je vais me sentir [mardi] et j’espère être prêt vendredi. »

Mason a indiqué qu’il prévoyait patiner mardi afin de poursuivre sa réadaptation.

« Steve sera prêt quand il sera prêt, a insisté l’entraîneur Craig Berube. Il se rapproche d’un retour. Je ne sais pas à quel point il s’en approche. Son état est réévalué quotidiennement, et ce depuis le début. Il s’est senti mieux [lundi]. »

Mason n’a pas joué depuis la fin de la deuxième période de la rencontre du 12 avril contre les Penguins de Pittsburgh, lorsque l’attaquant des Penguins Jayson Megna a poussé le défenseur des Flyers Andrew MacDonald sur le gardien des Flyers.

« C’est [horrible] d’être contraint de regarder, a avoué Mason. Mais en même temps, ce fut agréable de voir l’équipe l’emporter [dimanche] et de revenir à la maison avec l’avantage de la glace. »

Mason a admis que la bonne tenue d’Emery lui avait permis de progresser à son rythme dans sa réadaptation.

« De la manière dont [Emery] joue à l’heure actuelle, rien ne presse, a expliqué Mason. C’est grâce à lui que nous l’avons emporté [dimanche]. Même si j’étais prêt, il n’y a aucune raison de le sortir du filet en ce moment. »

Emery effectuera un troisième départ consécutif dans la troisième rencontre. Il avait pris part à deux parties consécutives à six reprises au cours de la saison, mais il n’avait jamais effectué deux départs de suite.

« Il est difficile de s’amener quand le gardien partant tombe au combat, a déclaré Emery. Je veux simplement faire de mon mieux. Tenir le fort le temps que [Mason] retrouve la santé. »

Emery a indiqué que l’augmentation de son temps de jeu fait en sorte qu’il se sent mieux, particulièrement à ce temps-ci de l’année.

Il a mis la main sur la Coupe Stanley avec les Blackhawks de Chicago la saison dernière, mais il avait passé la totalité des séries sur le banc à titre d’adjoint à Corey Crawford. La dernière fois qu’il avait amorcé une rencontre éliminatoire remontait à la première ronde des séries de 2011 alors qu’il portait l’uniforme des Ducks d’Anaheim. À 31 ans, il dit qu’il prend le temps d’apprécier le moment présent.

« C’est le meilleur moment de l’année, a mentionné Emery. Cela faisait longtemps que j’avais participé à une rencontre de séries. J’apprécie faire partie de cette série. »

Emery a alloué quatre buts sur 32 lancers dans une défaite de 4-1 au cours du premier match avant de laisser passer deux des quatre premiers tirs qu’il a affrontés dans la deuxième rencontre. Il a ensuite blanchi les Rangers, aidé en partie par un meilleur jeu défensif des Flyers, particulièrement sur les passes transversales qui forçaient Emery à se déplacer d’un côté à l’autre.

L’entraîneur Craig Berube a indiqué dimanche que son équipe avait effectué un meilleur travail pour contrer les passes transversales au cours des deux dernières périodes.

« Sur leurs deux premiers buts, ils ont effectué des passes à des joueurs démarqués, car ils attaquaient en surnombre, a-t-il souligné. Ils forment une excellente équipe offensive. Leurs défenseurs sont très actifs et aiment se joindre à l’attaque, ce qui ouvre le jeu et force nos joueurs à se déplacer. Nos joueurs ont effectué un meilleur travail avec leurs bâtons pour éliminer le temps et l’espace. Nous n’avons pas reculé autant, et je crois que nous avons mieux contrôlé l’écart entre nos défenseurs et leurs attaquants. C’est extrêmement important contre cette équipe de contrôler ces écarts et de ne pas leur donner trop de temps lorsqu’ils ont la rondelle. »

Emery a indiqué qu’il avait discuté avec l’entraîneur Jeff Reese de la manière de se défendre contre les attaques des Rangers.

« Nous en avons discuté, a admis Emery. Je porte toujours attention à la manière de jouer des autres équipes. Tout de même, si un joueur a la rondelle, je demeure concentré sur lui, mais il est bien de comprendre ce qui se passe autour. J’approche toujours les choses de la même façon. »

HAUT DE PAGE