Selanne a affiché un sourire pendant toute la durée des Jeux olympiques

jeudi 2014-02-20 / 8:53
Corey Masisak  - Journaliste LNH.com

SOTCHI – Des gouttes de sueur continuaient encore à couler sur le visage de Teemu Selanne plusieurs minutes après la fin du match et sa paupière supérieure gauche affichait des nuances de rouge et de pourpre et elle était légèrement enflée.

Selanne semblait fatigué, mais son comportement n’était pas affecté. Il a été l’un des plus grands ambassadeurs du hockey et de la Finlande durant sa carrière. Et quelques instants après que son pays ait défait la Russie, mercredi soir aux Jeux olympiques de Sotchi, il était appuyé sur une poutre tout en discutant de ses passions.

« Le hockey finlandais s’est grandement amélioré, a déclaré Selanne. Je me souviens que je regardais jouer les (Sergei) Makarov, (Vladimir) Krutov, (Igor) Larionov, (Alexei) Kasatonov et (Slava) Fetisov dans mon enfance. Ils formaient le meilleur trio du monde, et c’était plaisant de voir comment tout leur semblait facile. Il est difficile de croire que nous pouvons maintenant rivaliser contre les meilleurs joueurs russes. Nous sommes venus de loin, je suis très fier de notre hockey. Quand nous sommes arrivés ici, très peu de personnes croyaient en nous et ce n’est pas grave. Mais nous en croyait en nous et j’ai toujours dit que la différence entre ces meilleures formations n’était pas très grande. C’est une bonne sensation. »

Selanne a marqué le but victorieux en fin de première période et a amassé une aide mercredi. L’attaquant des Ducks d’Anaheim a obtenu quatre tirs au but, à égalité au deuxième rang de l’équipe finlandaise, et a continué de ressembler à un joueur beaucoup plus jeune de ce qu’il est.

En juillet, il fêtera son 44e anniversaire de naissance et il se sera alors retiré du sport auquel il a tant donné. Le hockey lui manquera beaucoup. Selanne est le plus grand joueur de l’histoire de son pays et l’un des plus grands à avoir jouer dans la LNH.

Il a aussi clairement démontré avec son jeu que ce tournoi olympique n’était pas une tournée personnelle. La Finlande affrontera la Suède en demi-finale, vendredi, et l’équipe sous-estimée de Selanne se retrouve à deux victoires de remporter la médaille d’or.

« Je ne serais pas ici, si je ne croyais pas que je peux encore jouer, a indiqué Selanne. C’est difficile de jouer seulement 12 minutes par match à Anaheim. Peu importe qui vous êtes, vous ne pouvez jouer ainsi. Je tente de jouer les 12 meilleures minutes que je peux. Nous avons une bonne équipe à Anaheim et je ne me plains pas. Les attentes sont justes moins élevées quand vous jouez si peu.

« Quand je suis arrivé ici, je savais que je serais de retour sur le premier trio. J’ai affiché un sourire pendant tout le tournoi. J’ai connu plusieurs soirées difficiles dans la LNH, et c’est ce tournoi qui m’a fait poursuivre. »

Selanne a commencé le tournoi olympique en compagnie de deux jeunes joueurs, Aleksander Barkov (18 ans) et Mikael Granlund (21 ans), dont leur âge combiné ne totalise pas le sien. Le tournoi de Barkov est terminé en raison d’une blessure et il a été remplacé par Jarkko Immonen, mais ça n’a pas empêché le premier trio finlandais de continuer de bien jouer.

Même contre les impressionnants attaquants canadiens, le trio de Selanne a connu du succès en créant des occasions de marquer, pendant que le reste de l’équipe passait beaucoup de temps dans leur zone défensive durant la défaite de 2-1 en prolongation.

« Je considère qu’il est un grand joueur, a affirmé Granlund, du Wild du Minnesota. Il peut marquer, il peut faire des jeux et il aime toujours le hockey. C’est bien plaisant de jouer avec lui. »

Granlund est l’une des vedettes des Jeux olympiques de Sotchi. Il a ajouté un peu de dynamisme à l’équipe finlandaise qui est privée de Mikko Koivu et de Valtteri Filppula en raison de blessures.

Granlund a été fantastique contre la Russie, démontrant sa très grande vitesse pour préparer le but de Selanne. Il a par la suite sauté sur le rebond du tir de Selanne en avantage numérique pour déjouer Semyon Varlamov, le gardien de l’Avalanche du Colorado, et procurer une avance de 3-1 aux siens. Il a totalisé cinq tirs au filet.

« J’ai été très chanceux de jouer avec de grands joueurs et Granlund est l’exemple parfait, a mentionné Selanne. Quand je suis libre, la rondelle arrive sur mon bâton. C’est plaisant de voir que ce jeune soit si bon à son âge. C’est une belle tribune pour Granlund. Il est affamé. Il ne peut attendre pour démontrer tout son talent. »

Selanne totalise 22 buts et 41 points en 35 matchs aux Jeux olympiques. Il n’avait marqué aucun but et récolté deux points aux Jeux de Vancouver en 2010, mais il revenait au jeu après s’être fracturé la mâchoire le mois précédent.

Il avait été affecté par les blessures à ses deux derniers Jeux olympiques, mais malgré toutes les contusions normales (comme l’enflure de sa paupière), Selanne est heureux et en santé.

« Je suis à 100 pour cent et peut-être encore plus affamé que jamais, a-t-il mentionné. Je n’ai peut-être plus les mêmes jambes, mais je suis meilleur mentalement. J’apprécie plus les choses. Je m’amuse encore plus, ça c’est certain. Je suis très chanceux d’être ici. Je joue sur le premier trio, sur la première unité en avantage numérique, quoi demander de plus? Je suis âgé de 43 ans. »

Il en est à ses sixièmes Jeux olympiques. Il avait marqué sept buts et récolté quatre assistances aux Jeux d’Albertville en 1992.

Selanne avait inscrit un but et amassé une aide le 22 février 1992 quand la Finlande avait défait la France pour le match de la septième place. Quatre jours plus tard à Oulu en Finlande, Minna et Vesa Granlund devenaient les parents d’un jeune garçon qu’ils ont appelé Mikael.

« Ça vous indique quel genre de joueur il est, a dit Granlund. Il peut encore jouer à ce calibre et il ne fait pas que participer. Il joue bien, fabrique de beaux jeux et il aide notre équipe à gagner. C’est la raison pour laquelle, tout le monde le respecte tellement. »

La Russie était fortement favorite pour accéder à la demi-finale. Les Finlandais ont joué du hockey défensif inspiré et ils ont été opportunistes quand les occasions se sont présentées.

Les Finlandais sont privés de quatre joueurs de centre - Mikko et Saku Koivu, Filppula et Barkov – et ils alignent plus de joueur de la KHL que les Russes. La Finlande sera encore une fois les négligés contre la Suède, et elle le sera encore contre le Canada ou les États-Unis dans les deux matchs pour l’obtention d’une médaille en fin de semaine.

Bien que les Finlandais aient laissé la nation hôte en plein désarroi, le reste du monde doit être reconnaissant de voir Selanne disputer deux autres matchs dans le chandail finlandais.

« Quand je me suis couché mardi, j’ai pensé que le match contre la Russie pourrait être ma dernière rencontre avec l’équipe nationale finlandaise, a révélé Selanne. Ce fut une sensation étrange. Et mon objectif était que moi et mes coéquipiers fassions de notre mieux. Personne ne croyait vraiment en nous. La Russie disputait un quatrième match en cinq soirs et nous avons tenté d’en tirer profit. C’est ce qui arrivé. Ce fut une grande journée pour nous. »

HAUT DE PAGE