Un but tardif de Yakupov procure la victoire aux Oilers

jeudi 2014-02-06 / 22:01
Tal Pinchevsky  - Journaliste LNH.com

NEW YORK -- Nail Yakupov a déjoué Cam Talbot à 1:38 de la fin de la troisième période pour procurer un gain de 2-1 aux Oilers d’Edmonton sur les Rangers de New York jeudi au Madison Square Garden.

Ryan Smyth a marqué l’autre but des vainqueurs tandis que la réplique des Rangers est venue de Derick Brassard. Les New-yorkais ont subi une première défaite en cinq rencontres.

Talbot a effectué 29 arrêts, contre 35 pour Ben Scrivens devant le filet des visiteurs.

Les bonnes chances de briser l’égalité ont été rares en première moitié de troisième période, puis les Rangers se sont mis à bombarder Scrivens, dirigeant sept tirs au filet en l’espace de trois minutes et demie.

Le brio de Scrivens a permis aux Oilers d’inscrire la victoire grâce au 11e but de Yakupov, réussi d’un tir sur réception d’une passe du revers de Sam Gagner venue du coin de la patinoire et dirigé du haut de l’enclave.

Les Rangers avaient été blanchis par Scrivens pendant les quatre périodes précédentes lorsque Brassard l’a finalement battu dès la 22e seconde du deuxième engagement pour faire 1-1. La tentative de Taylor Hall de dégager son territoire a été déviée et Benoit Pouliot s’est emparé de la rondelle pour la remettre rapidement à Mats Zuccarello. Celui-ci a également fait vite pour la passer à Brassard, qui a tiré sur réception pour enregistrer lui aussi un 11e but et porter à cinq sa série de matchs avec au moins un point, tout comme Zuccarello.

Scrivens avait battu les Rangers 1-0 en novembre alors qu’il portait les couleurs des Kings de Los Angeles.

Les Oilers ont cru reprendre l’avance pendant une punition à Daniel Carcillo à mi-chemin de la période lorsque Talbot a perdu la rondelle dans son équipement après un tir de Jordan Eberle. La rondelle s’est effectivement retrouvée derrière lui mais l’arbitre Chris Lee a fait entendre son sifflet avant qu’elle franchisse la ligne rouge, ce qu’a confirmé la reprise.

Smyth avait ouvert la marque dès la troisième minute de jeu en sautant sur un retour de lancer de David Perron alors qu’il était posté à l’embouchure du filet, là où il a marqué plusieurs de ses 384 buts. Celui-là était son huitième de la présente campagne.

HAUT DE PAGE