Le gardien du Lightning Ben Bishop a encore le meilleur sur les Rangers

mardi 2014-01-14 / 22:25
Tal Pinchevsky  - Journaliste LNH.com

NEW YORK – Après avoir raté quatre rencontres en raison d’une blessure au poignet, le gardien du Lightning de Tampa Bay Ben Bishop n’a démontré aucun signe de rouille.

Bishop a réalisé 33 arrêts tandis que Victor Hedman et Nikita Kucherov ont marqué en l’espace de neuf secondes, mardi, pour mener Tampa Bay à une victoire de 2-1 contre les Rangers de New York au Madison Square Garden.

Brad Richards a assuré la réplique pour New York (24-21-3), alors qu’Henrik Lundqvist a repoussé 23 des 25 lancers dirigés vers lui.

Tirant de l’arrière 1-0, Tampa Bay (28-15-4) a momentanément perdu les services de l’un de ses meilleurs défenseurs lorsque Brian Boyle a plaqué durement Hedman dans le coin de la patinoire alors qu’il restait 6:16 à écouler à la première période. Hedman est retourné au banc par ses propres moyens, mais il semblait blessé à la main droite; au coup de sifflet suivant, il s’est dirigé vers le vestiaire.

Hedman est revenu au banc de son équipe au début de la deuxième période, et il semble qu’il y ait eu plus de peur que de mal. Il a été le patineur le plus utilisé du Lightning au deuxième tiers avec un temps d’utilisation de 8:21, et il a été à l’origine de la remontée de Tampa Bay en inscrivant son 10e but de la campagne. Alors que Ryan Callahan se trouvait au banc des punitions pour avoir porté son bâton trop élevé à l’endroit de Bishop, le défenseur format géant a battu Lundqvist d’un puissant lancer pour créer l’égalité à 1:10 de la période médiane. Le Lightning a ensuite pris les devants neuf secondes plus tard.

Kucherov a pu se présenter seul devant le gardien lorsqu’une rondelle sautillante a échappé à Radko Gudas. Le joueur recrue russe s’est avancé vers Lundqvist avant d’effectuer une feinte et de glisser la rondelle entre ses jambières pour inscrire son septième de la saison à 1:19.

Plutôt amorphes au début du deuxième engagement, les Rangers sont parvenus à se créer quelques chances de marquer de qualité plus tard au cours de la période. S’amenant le long de la rampe, Callahan a décoché un bon lancer des poignets que Bishop a arrêté avec sa mitaine à 10:55. Nash a ensuite tiré depuis le cercle gauche des mises en jeu 38 secondes plus tard, mais Bishop a été en mesure de bloquer la rondelle et de maîtriser le retour malgré la circulation devant lui.

Tirant de l’arrière 2-0 au deuxième vingt, New York a été incapable de déployer la même énergie qu’au premier tiers.

Les deux équipes s’étaient échangé des chances de marquer tôt dans la rencontre lorsque Nash a permis à Chris Kreider de s’amener en échappée partielle à 5:48 de la première période. Kreider a coupé au filet depuis l’aile gauche pour lancer du revers. Bishop, qui participait à un match pour la première fois depuis sa blessure subie contre les Oilers d’Edmonton le 5 janvier, a cependant étiré sa jambière gauche pour frustrer l’ailier de New York.

Après avoir dicté l’allure de la rencontre pendant la majeure partie de l’engagement, les Rangers ont finalement ouvert la marque à 11:55 quand Richards a accepté une passe de Callahan depuis l’arrière du filet avant de battre Bishop. Richards touchait la cible pour la 12e fois de la saison, ce qui le place au premier rang de l’équipe à égalité avec Kreider. Il s’agissait aussi du premier but accordé par Bishop aux Rangers depuis qu’il porte l’uniforme du Lightning.

À ses deux premiers départs contre les Rangers avec Tampa Bay, Bishop avait repoussé les 61 lancers qu’il avait affrontés, signant deux blanchissages.

En retard 2-1 après 40 minutes de jeu, New York a amorcé la troisième période en force, maintenant la possession de la rondelle pendant de longs moments en territoire du Lightning. Les Rangers ont bénéficié d'un avantage numérique lorsque Gudas a été chassé pour avoir fait trébucher à 6:37. Le jeu de puissance de New York avait produit au moins un but à ses cinq dernières parties, alors que le Lightning avait permis à ses adversaires de marquer alors qu’il se défendait à court d’un homme à ses cinq dernières rencontres. À la fin de la soirée, ces deux séquences allaient prendre fin.

Le lancer frappé de la pointe de Ryan McDonagh après 32 secondes de supériorité numérique a été dévié et a semblé tromper la vigilance de Bishop, mais la rondelle a terminé sa course sur le poteau. Mats Zuccarello a ensuite reçu une passe de Benoît Pouliot tout près du demi-cercle du gardien 23 secondes plus tard, mais son tir a été arrêté par le gardien, ce qui a permis à Tampa Bay d’écouler avec succès cette infériorité numérique.

New York a obtenu une autre chance de créer l’égalité lorsqu’Alex Killorn a été puni pour avoir fait trébucher alors qu’il restait 4:39 à faire au temps réglementaire. Tampa Bay a toutefois limité les Rangers à deux lancers pendant cet avantage numérique pour ainsi concrétiser sa victoire.

HAUT DE PAGE