Les Ducks l’emportent en fusillade contre les Blackhawks

vendredi 2013-12-06 / 23:44
Brian Hedger  - Correspondant LNH.com

CHICAGO - Les Ducks d'Anaheim ont disputé un troisième match de suite qui s’est soldé en tirs de barrage et cette fois ils se sont assurés que ça ne s’éternise pas, vendredi soir au United Center.

Nick Bonino et Kyle Palmieri ont marqué en fusillade et les Ducks ont remporté le point supplémentaire dans une victoire de 3-2 contre les Blackhawks de Chicago.

Bonino et Palmieri ont battu le gardien recrue de Chicago Antti Raanta, tandis que le gardien de but d’Anaheim Jonas Hiller a repoussé les tentatives de Jonathan Toews, Patrick Sharp et Patrick Kane.

Les Ducks ont mis fin à une série de deux matchs sans victoire qui se sont rendus en fusillade, incluant la plus récente rencontre face aux Kings de Los Angeles qui a pris fin à la neuvième ronde des tirs de barrage.

Les Blackhawks n’ont pas gagné lors de trois parties de suite pour la première fois cette saison.

Les Ducks sont à la recherche d’un support offensif secondaire, mais aussi longtemps qu’ils pourront se fier sur la production de leur première ligne, ils vont en profiter. Hiller (23 arrêts) a été solide devant le filet et le premier trio de Dustin Penner, Ryan Getzlaf et Corey Perry a mené l'offensive.

Getzlaf a récolté un but et une aide, Perry a marqué son 17e filet et Penner a récolté une mention d’aide, avant de voir sa soirée se terminer prématurément à la fin de la troisième période quand il s'est vu imposer une inconduite de 10 minutes pour avoir lancé la rondelle alors que le jeu était stoppé.

Les Ducks ont bien failli l’emporter en prolongation quand Mark Fistric a enfilé l’aiguille sur un rebond depuis le côté du filet. Le but a immédiatement été refusé par l’arbitre Kevin Pollock, car le gardien Antti Raanta a été poussé hors de son demi-cercle. La reprise a démontré que le défenseur de Chicago Brent Seabrook a poussé Saku Koivu sur Raanta alors que le tir de la pointe était décoché.

Hiller a dû faire un arrêt spectaculaire sur un rebond de Brandon Bollig à 1:50 du début du match pour garder la feuille de pointage vierge, mais les choses ne sont pas restées ainsi longtemps.

Après que Perry eut perdu son bâton devant le filet, il est parvenu à le récupérer à temps et a fait dévier un tir du poignet de Getzlaf depuis le cercle gauche, derrière Raanta, à 3:20, pour donner aux siens une avance de 1-0. Ben Smith a créé l'égalité 45 secondes plus tard avec un tir des poignets du haut du cercle droit qui s’est faufilé entre les jambières de Hiller.

L’égalité a perduré jusqu’à ce que les problèmes de Chicago en infériorité numérique cette saison ne remontent à la surface à 10:05 quand Getzlaf a dirigé un tir depuis le cercle droit et la rondelle s’est frayée un chemin entre les jambières de Raanta, avec une seconde à écouler à la pénalité.

Le but de Getzlaf, inscrit lors de la première occasion obtenue par Anaheim en avantage numérique, a marqué la quatrième fois en autant de matchs où Chicago permettait au moins un but à court d’un homme. C'était le 24e but alloué par l’équipe en 85 chances alors que l’adversaire évolue en avantage numérique, après en avoir accordé 18 au cours du calendrier complet de 48 match la saison dernière.

Le but en avantage numérique de Kris Versteeg a créé l'égalité 2-2 avec 2:12 à écouler en deuxième période. C’était son deuxième but en 12 matchs depuis son arrivée à Chicago dans une transaction réalisée avec les Panthers de la Floride.

Après avoir vu son premier tir être bloqué devant le filet, la rondelle est revenue immédiatement vers Versteeg et ce dernier a saisi le rebond pour diriger un tir du poignet depuis l’enclave.

C’était le 13e match d’une séquence où Chicago disputera 19 matchs en 34 jours, séquence amorcée en novembre par un voyage de sept rencontres sur la route.

HAUT DE PAGE