Les Red Wings écrasent les Bruins 6-1

mercredi 2013-11-27 / 23:20
Brian Hedger  - Correspondant LNH.com

DETROIT – Même s’ils jouaient sans les deux-tiers de leur premier trio, les Red Wings de Detroit avaient l’air d’être eux-mêmes mercredi au Joe Louis Arena.

Privés de Pavel Datsyuk et Todd Bertuzzi, les Red Wings ont inscrit trois buts rapides à la deuxième période et ils ont défait les Bruins de Boston 6-1.

Jonas Gustavsson (16 arrêts) a porté sa fiche à 6-0-1 à son septième départ de la saison mais l’important a été l’effort fourni par les joueurs devant lui. La défensive des Red Wings a fait du bon travail pour limiter l’attaque des Bruins et les difficultés de l’équipe à marquer cette saison ont disparu.

Henrik Zetterberg et Niklas Kronwall ont contribué à leurs buts respectifs à la deuxième période, Johan Franzen a récolté trois passes tandis que les Red Wings ont obtenu deux points de Tomas Tatar (un but et une passe), Gustav Nyquist (un but et une passe) et Joakim Andersson (deux passes).

Jarome Iginla a réussi le seul but des Bruins tard à la troisième période alors que les Red Wings étaient assurés de la victoire.

Justin Abdelkader et Drew Miller ont été les autres marqueurs des Red Wings (12-7-7), qui ont remporté une deuxième victoire de suite pour la première fois depuis le 30 octobre au 2 novembre quand ils avaient battu les Canucks de Vancouver, les Flames de Calgary et les Oilers d’Edmonton pour entreprendre un voyage de quatre matchs dans l’Ouest canadien.

Datsyuk (protocole de commotion cérébrale) a raté son deuxième match et Bertuzzi (haut du corps), son troisième.

Tuukka Rask a subi la défaite devant le filet des Bruins (16-7-2), qui avaient remporté deux victoires de suite en prolongation et qui affichaient un dossier de 8-1-1 à leurs 10 derniers matchs. Il s’agissait de la deuxième défaite en trois matchs des Bruins contre les Red Wings, leurs nouveaux rivaux de la section Atlantique. La dernière rencontre de la saison entre les deux équipes aura lieu le 2 avril à Detroit.

Les Bruins ont reçu une bonne nouvelle après la période d’échauffement quand le défenseur Adam McQuaid a obtenu le feu vert pour revenir au jeu après avoir soigné une blessure au bas du corps qui l’avait tenu à l’écart pendant huit matchs.

McQuaid a cependant reçu une pénalité mineure pour avoir donné du coude au milieu de la deuxième période et sa pénalité a mené au but des Red Wings qui portait le score 4-0. Johan Franzen a fait une passe parfaite à Kronwall en glissant la rondelle entre les jambes d’un défenseur des Bruins.

La rondelle a ricoché contre le bouclier de Rask pour toucher le haut du filet alors que Kronwall a réussi son troisième but de la saison et son deuxième lors des quatre derniers matchs. Le but de Kronwall a été réussi 1:15 minute après que Zetterberg eut donné l’avance 3-0 aux Red Wings à l’aide d’un tir sur réception à la suite d’une passe de Gustav Nyquist. Il a atteint le haut du filet par-dessus l’épaule gauche de Rask pour réussir son premier but depuis le 9 novembre contre le Lightning de Tampa Bay.

Près de trois minutes plus tôt, à 6:05 de la deuxième, Tatar avait porté le score 2-0 après avoir saisi la rondelle au centre et avoir déjoué la défensive des Bruins en contournant le filet pour avoir raison de Rask à la suite d’un tourniquet.

Trois buts en quatre minutes et le temps de le dire, les Red Wings avaient retrouvé l’attaque qu’ils avaient perdue. Ils avaient commencé à la première période quand Abdelkader a réussi le premier but du match à 11:49 après l’avoir emporté contre Loui Eriksson pour la possession de la rondelle devant le filet.

Il s’agissait du premier but d’Abdelkader depuis le 1er novembre contre les Flames de Calgary et il est survenu 11 secondes après que Franzen eut quitté le banc des pénalités. Franzen a obtenu une passe après avoir perdu la rondelle quand elle a dévié contre le patin du défenseur Matt Bartkowski.

Avant ce but, les Bruins avaient obtenu deux bonnes chances d’être les premiers à marquer à la première période. Au contraire, ils n'ont pu profiter de leurs avantages numériques et ils ont rapidement perdu leur allure qu’ils n’ont jamais retrouvée.

Les Red Wings ont continué d’appliquer de la pression à la troisième période. Gustavsson a fait un bel arrêt au début de la période pour continuer de tenir les Bruins en échec et Miller a porté le score 5-0 à 8:38 avec son premier but depuis le 26 octobre. Nyquist a ensuite accru l’avance des Red Wings à 6-0 avant que Jarome Iginla parvienne finalement à déjouer Gustavsson pour réussir le seul but des Bruins.

HAUT DE PAGE