Shanahan dédie son intronisation à son père

lundi 2013-11-11 / 23:43
Corey Masisak  - Journaliste LNH.com

TORONTO – La dernière personne à recevoir les honneurs, lundi soir, était Brendan Shanahan.

Seul joueur de l'histoire de la LNH avec à son palmarès plus de 600 buts et 2000 minutes de pénalité, Shanahan a commencé son discours en remerciant Pat Quinn, Jim Gregory et Kelly Masse du Temple de la renommée du hockey pour ce qu'il a appelé un « véritable week-end tourbillon ».

Il a félicité les autres lauréats, soulignant que Scott Niedermayer était si compétitif et « n’était pas un bon gars » parce que lorsque tous les intronisés ont essayé de lancer une rondelle dans les airs avec un bâton, l'autre soir, Geraldine Heaney l’a attrapée et Niedermayer a rapidement repoussé le disque au loin avec son bâton.

Shanahan a raconté une histoire très émotive au sujet de ses parents. Son père est décédé quand il avait 21 ans et sa mère a obtenu son permis de conduire lorsque son père est tombé malade et conduisait sur de longues distances pour assister à ses matchs au niveau junior.

Il a remercié ses frères aînés pour l’avoir laissé jouer, même s’il était un des joueurs les plus faibles, en disant que la motivation l’a aidé à s’améliorer et cette même motivation est restée en lui jusque dans la LNH.

Shanahan a remercié sa femme et ses enfants, qui n'ont pas eu la chance de le voir jouer beaucoup, mais ont eu l’opportunité de voir beaucoup de vieilles séquences vidéo ce week-end.

Il a parlé de l'incroyable sentiment qu’amène le fait de gagner un championnat, en ajoutant même « avec tout le respect pour Johnny Mac », à l’endroit de John McEnroe, qui était présent dans la foule, qu'il n'y a pas de sentiment dans le sport qui équivaut à celui de gagner un championnat en équipe.

Shanahan a remercié le directeur général des Devils du New Jersey Lou Lamoriello, pour l’avoir repêché ainsi que Jim Rutherford pour avoir été franc avec lui au sujet de la direction que voulaient prendre les Whalers de Hartford et pour l’avoir échangé à l'équipe de son choix, les Red Wings de Detroit.

Il a fait allusion à la célèbre phrase de Fred Shero au sujet de « marcher ensemble pour toujours » et a dit qu'il espérait que ces équipes championnes de Detroit seraient comme les équipes des Flyers des années 1970, toujours liées après des années.

Le commissaire de la LNH Gary Bettman a remercié Shanahan pour son travail au sein du département de la sécurité des joueurs et a déclaré que son héritage dans ce sport pourrait finir par être plus important pour son travail après sa retraite que pour son illustre carrière qui lui a valu une intronisation au Temple de la renommée du hockey.

Shanahan a terminé son allocution avec une autre histoire au sujet de son père. Il avait huit ou neuf ans lorsque son père l'a attrapé en train d’écrire son nom sur un mur avec de la craie. Son père lui dit: « L'ambition d'un homme doit être assez faible pour qu’il se permette d’écrire son nom sur un mur. »

Au-delà de l'incrédulité de Shanahan en tant qu’enfant d’entendre son père prononcer un tel dicton, il a estimé qu'il s'agissait d'une histoire appropriée à raconter parce que même si son père ne pouvait être présent, il méritait de voir le nom qu'il a donné son fils écrit sur le mur du Temple de la renommée du hockey; il lui a consacré la soirée.

HAUT DE PAGE