Les Blues égalent leur meilleur départ en battant les Penguins

samedi 2013-11-09 / 23:21
Louie Korac  - Correspondant LNH.com

ST. LOUIS – La série de matchs avec au moins une mention d’aide de Kevin Shattenkirk s’est terminée à sept, samedi, mais le défenseur des Blues de St. Louis n’a aucun problème avec cela.

Étirer sa série de matchs avec au moins un point à huit rencontres importait plus.

Le tir des poignets de Shattenkirk de la pointe droite s’est retrouvé dans le fond du filet avec 9:08 à jouer et les Blues ont défait les Penguins de Pittsburgh par la marque de 2-1 au Scottrade Center.

Shattenkirk, qui avait récolté huit mentions d'aide au cours des sept derniers matchs, a saisi une passe de Barret Jackman et a décoché un tir qui a déjoué un Marc-André Fleury qui avait la vue voilée. Le gardien des Penguins est tout de même parvenu à toucher au disque, mais ce dernier s’est retrouvé dans le filet.

Ryan Reaves a marqué et Jaroslav Halak a arrêté 19 tirs pour porter sa fiche à 9-2-1 pour les Blues, qui ont remporté six de leurs sept derniers matchs. Leurs 11 victoires en 15 rencontres (11-2-2) représentent une première depuis 2003-04 et égalent le meilleur départ dans l'histoire de la franchise.

La victoire était la première des Blues en temps réglementaire contre les Penguins depuis qu'ils ont remporté un match par la marque de 4-1 le 19 décembre 2006 à Pittsburgh.

« Je crois que la combativité de Pittsburgh nous a obligés à jouer 60 minutes », a déclaré l’entraîneur des Blues, Ken Hitchcock. « Nous avons bénéficié des efforts de plusieurs joueurs différents. Selon moi, on s’améliorait plus le match progressait. Notre troisième période a été notre meilleure. Notre deuxième a été très bonne aussi.

« Nous avons disputé un match très solide et intelligent. Les deux équipes ont compétitionné à un très haut niveau. Ils ont été rudes avec nos meilleurs joueurs, ils n’ont pas lâché [Alexander Steen]. On a été rudes avec leurs meilleurs joueurs, on a essayé de leur rendre la tâche aussi difficile que possible. C’était un match des séries et on a marqué un gros but en troisième, mais on a connu toute une troisième.

Jussi Jokinen a assuré la réplique et Fleury a stoppé 30 tirs pour les Penguins, ont perdu deux parties de suite après une série de quatre victoires. Les 20 tirs au but de Pittsburgh représentent leur plus bas total cette saison.

« C’était un match ardemment disputé et une vraie bataille », a indiqué l’entraîneur des Penguins, Dan Bylsma. « C’était comme un match des séries quant à l’espace qu’il y avait sur la glace. C’était difficile sur la patinoire.

« J’ai cru que notre équipe avait travaillé fort et que c’était un bon match. »

Les Blues ont réussi à tenir Sidney Crosby, le meilleur pointeur de la ligue, à l’écart de la feuille de pointage. Crosby a connu des matchs sans s’inscrire au pointage à quatre reprises cette saison et dans deux matchs consécutifs.

Reaves a donné aux Blues une avance de 1-0 quand il est parvenu à foncer au but pour rediriger la passe de Maxim Lapierre après un revirement des Penguins, survenu à 2:52 du début du match. Reaves compte 11 buts à sa fiche en carrière. Alexander Steen a amassé une mention d'aide sur le but, ce qui a prolongé son meilleur résultat en carrière avec une série de 10 matchs avec au moins un point. C'était le 21e point de Steen cette saison, ce qui le classe parmi les meneurs de la ligue.

Les Penguins ont réussi à égaler la marque 1-1 quand Jokinen s’est placé dans l’enclave et a redirigé la passe tentée par Evgeni Malkin du cercle droit, pour déjouer Halak à 8:06 lors d’un jeu de puissance de Pittsburgh en deuxième période. C'était le troisième but de Jokinen en cinq matchs. James Neal, qui a raté 15 matchs avec une blessure au haut du corps, a récolté une passe sur le but, bon pour son premier point de la saison.

Les Blues avaient écoulé 16 jeux de puissance de suite sans accorder de but avant celui de Jokinen.

Crosby, qui n’a pas marqué contre les Blues en sept matchs en carrière, a obtenu une chance avec 25 secondes à jouer en deuxième période, mais a raté sa tentative de déviation sur le deuxième jeu de puissance des Penguins de la partie.

Fleury a préservé une égalité de 1-1 quand il a été en mesure d'arrêter Oshie de près, après une remise de Steen dans l’enclave avec 16:15 à jouer. Fleury a par la suite volé David Backes et son tir sur réception avec 10:45 à faire au cadran, lui qui avait été alimenté par Oshie depuis l’arrière du but.

Fleury a eu recours à sa mitaine pour bloquer Steen avec 5:14 à faire lors d’une descente à 2-contre-1 pour ainsi préserver la marque à 2-1.

HAUT DE PAGE