Les Devils viennent de l’arrière pour battre les Bruins 4-3

samedi 2013-10-26 / 22:15
Matt Kalman  - Correspondant LNH.com

BOSTON – Il reste encore beaucoup de temps aux Devils du New Jersey pour rectifier leur mauvais début de saison.

Et une victoire sur la route après avoir effacé un déficit face aux champions de l’Association Est samedi soir aura peut-être été un point tournant.

Andy Greene a marqué un deuxième but en avantage numérique en l’espace de 24 secondes à 44,1 secondes de la fin de la troisième période pour procurer aux Devils une victoire de 4-3 sur les Bruins de Boston, leur première sur la route depuis le début de la saison.

Les Bruins (7-3-0) avaient gagné leurs cinq matchs précédents tandis que les Devils ont porté leur fiche à 2-5-4.

Les efforts des Bruins pour protéger leur mince avance ont été mis à rude épreuve lorsque Torey Krug a été chassé pour quatre minutes à 3:15 de la fin de la troisième période en raison d’un bâton élevé à l’endroit de Steve Bernier, puis quand Patrice Bergeron a été envoyé au banc des punitions à son tour pour avoir dégagé la rondelle dans les gradins avec 1:49 à écouler au cadran.

Les Devils se sont donc retrouvés à 5-contre-3 et Marek Zidlicky a déjoué Tuukka Rask à 18:52, puis Greene – un autre défenseur – a marqué le but victorieux à 19:16.

Les Bruins avaient ouvert la marque neuf secondes après le début d’un jeu de puissance. Krug a effectué un lancer des poignets de loin alors que Brodeur avait la vue voilée par Milan Lucic.

Jarome Iginla a doublé l’avance 1:27 plus tard quand son lancer d’un angle impossible a dévié sur Damien Brunner pour se retrouver derrière Brodeur.

Les Devils ont alors utilisé leur temps d’arrêt pour briser le rythme des Bruins et la stratégie a fonctionné, puisqu’ils se sont eux aussi inscrits au pointage en avantage numérique. Adam Henrique a marqué en s’emparant d’un retour de lancer de la pointe du défenseur Eric Gelinas. Avec ce but, les Devils portaient à cinq leur nombre de matchs consécutifs avec au moins un succès en supériorité numérique.