Price fait comme chez lui à Vancouver et le Canadien défait les Canucks 4-1

dimanche 2013-10-13 / 1:11
Kevin Woodley  - Correspondant LNH.com

VANCOUVER – Carey Price n’était pas intéressé par aucun des faits saillants évidents entourant sa grosse victoire dans sa province natale.

Le gardien du Canadien de Montréal n’était pas intéressé à parler de sa performance de 39 arrêts dans la victoire de 4-1 du Tricolore face aux Canucks de Vancouver samedi. Il n’était pas non plus intéressé à parler des partisans qui scandaient son nom, ou du fait qu’il avait gagné son duel de gardiens face à Roberto Luongo pour une place devant la cage du Canada aux Jeux de Sotchi.

Tout ce qui importait pour Price, c’était la victoire.

« Tout le monde essaie de tordre l’histoire dans tous les sens. Tout ce que c’était, c’était deux équipes de hockey qui s’affrontaient, a indiqué Price. Je ne veux pas accepter tout le crédit. On a disputé une excellente troisième période, nos unités spéciales ont très bien fait, et on a bloqué une tonne de lancers – c’était un effort complet de la part de tout le monde. »

Tous les autres ont parlé de Price – et du but étrange qui est devenu le but gagnant – comme éléments qui ont fait la différence.

« Wow », a déclaré Lars Eller, qui s’est vu accorder le but victorieux même s’il était presque déjà de retour au banc des siens quand les Canucks ont marqué dans leur propre filet. « C’est probablement la meilleure performance de [Price] que j’aie jamais vue, et ça en dit long. Il nous a gardés dans le match. Je ne sais pas comment. À mi-chemin, après deux périodes, il est la seule et unique raison pour laquelle on était encore dans ce match. Une performance incroyable. »

Tomas Plekanec et Max Pacioretty ont touché la cible sur le jeu de puissance, mais Eller s’est vu accorder le but gagnant en désavantage numérique. Eller est le dernier joueur du Canadien à avoir touché à la rondelle puisqu’il a effectué le dégagement, mais il n’y avait aucun membre du Tricolore dans le territoire des Canucks quand Dan Hamhuis a perdu la rondelle et qu’elle a touché au patin de Jason Garrison près de la ligne des buts avant de déjouer Luongo.

Le gardien était dos au jeu quand le disque a atteint ses deux patins avant de glisser de l’autre côté de la ligne des buts alors que Hamhuis, qui remplaçait le défenseur suspendu Alexander Edler sur le jeu de puissance, s’est lancé pour tenter de l’empêcher de pénétrer dans le filet, en vain.

Le défenseur du CH Josh Gorges, qui comme Price jouait dans sa province natale, a complété le pointage en marquant de la pointe grâce à un tir qui a traversé le trafic avec 7:35 à faire à la troisième période, pour permettre à Montréal de signer un deuxième gain de suite dans ce séjour de quatre matchs dans l’Ouest canadien, qui se conclura mardi à Winnipeg.

Henrik Sedin a été le seul à assurer la réplique pour les Canucks, qui n’ont jamais semblé se remettre du mauvais but qu’ils ont accordé. Luongu a terminé la rencontre avec 34 arrêts.

Vancouver n’a même pas réussi à diriger un seul tir au but pendant la première moitié de la troisième période, perdant les deux derniers matchs de son séjour de trois rencontres à domicile alors que les Canucks se préparent à partir sur la route pour les sept prochaines parties.

Jouant sans les services de son capitaine Brian Gionta, qui est retourné à Montréal pour des raisons familiales, le Canadien a vu son gardien Price exceller dans son duel face à Luongo pour une place devant la cage du Canada aux Jeux de Sotchi.

Pacioretty avait ouvert la marque sur le jeu de puissance à 5:43 du premier vingt, effectuant un tir puissant du cercle gauche qui a dévié plusieurs fois devant avant de se faufiler entre les jambières de Luongo et tout juste de l’autre côté de la ligne des buts. Ce filet a freiné à 18 la séquence d’infériorités numériques parfaites de Vancouver depuis le début de la campagne.

Les Canucks ont obtenu plusieurs bonnes chances de créer l’égalité tout en dominant le Tricolore 14-9 au chapitre des tirs au but en première période, mais Price a effectué quelques arrêts spectaculaires pour préserver l’avance des siens. Il s’est lancé à sa gauche en sortant la mitaine pour empêcher Jason Garrison de profiter d’un filet ouvert, et a plongé à sa droite sur un jeu semblable de Daniel Sedin à cinq minutes de la fin de la période, ce qui a mené à des « Carey! Carey! » chantés par une foule composée en partie de partisans du CH.

Luongo a répliqué avec quelques beaux arrêts aux dépens de David Desharnais à cinq minutes du deuxième tiers, mais Price a répondu à ça avec cinq arrêts sur un jeu de puissance de Vancouver avant que les Canucks ne créent finalement l’égalité avec 6:48 à faire à la période. Price a encore une fois bien lu le jeu de Daniel Sedin à sa gauche à la suite d’un retour de lancer de Garrison, mais cette fois Daniel a pivoté pour effectuer une passe du revers à l’aveuglette à son frère Henrik, qui a déjoué un Price pris hors position.

Après son mauvais but accordé, Luongo s’est ressaisi en fermant la porte devant Pacioretty sur un tir de pénalité alloué à l’attaquant du Canadien à 1:30 du troisième vingt, effleurant le tir de Pacioretty avec son bâton. Mais le gardien québécois n’a eu aucune chance lorsque Plekanec a complété un tic-tac-toe pour permettre au CH d’inscrire son deuxième but sur le jeu de puissance de la soirée.

Après avoir à peine réussi à garder la rondelle à l’intérieur de la ligne bleue, la passe de P.K. Subban a atteint le patin d’un joueur des Canucks avant d’atterrir directement sur la palette du bâton d’Andrei Markov, qui a immédiatement passé à Plekanec à travers le demi-cercle du gardien.

HAUT DE PAGE