Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.

Le Canadien se remet de sa défaite de la veille en battant les Oilers 4-1

vendredi 2013-10-11 / 1:37
Derek van Diest  - Correspondant LNH.com

EDMONTON – Peter Budaj a repoussé 27 rondelles pour signer une première victoire à son premier départ de la saison, jeudi, alors que le Canadien de Montréal a vaincu les Oilers d’Edmonton 4-1.

Budaj a obtenu le départ un soir après que Carey Price et le Tricolore eurent perdu 3-2 face aux Flames de Calgary, et n’a alloué qu’un but en deuxième période à Ryan Smyth.

Brendan Gallagher, Brandon Prust, Alex Galchenyuk et Max Pacioretty ont été les marqueurs pour le CH, qui présente maintenant un dossier de 2-2-0 depuis le début de la campagne et qui a amorcé son séjour de quatre matchs dans l’Ouest canadien – qui se poursuivra à Vancouver contre les Canucks samedi – avec une fiche de 1-1-0.

Galchenyuk et Gallagher ont également récolté une mention d’assistance chacun, tandis que le défenseur P.K. Subban a terminé la soirée avec trois aides. Galchenyuk trône maintenant au sommet du classement des pointeurs de la ligue avec ses sept points, à égalité avec Tomas Hertl des Sharks de San Jose et Alexander Ovechkin des Capitals de Washington.

« C’est difficile de gagner sur la route dans cette ligue, alors quand tu prends les devants dans un match tu dois en profiter, a dit Gallagher. En s’amenant en troisième période, tout ce qu’on voulait c’était préserver cette avance. On connaît le style de jeu que les Oilers aiment jouer. Il y avait beaucoup de jeu de transition, alors on savait que si on commettait un revirement ils pourraient nous le faire payer. Le rythme était assez rapide ce soir (jeudi).

« Tu ne peux pas amorcer une séquence sur la route 0-2, alors c’était une grosse victoire pour nous. »

Devan Dubnyk a stoppé 23 lancers pour les Oilers (1-3-0), qui débuteront une séquence de six rencontres dans l’Est samedi alors qu’ils seront de passage à Toronto pour y affronter les Maple Leafs.

Smyth a ouvert la marque à 2:28 du deuxième vingt quand il a redirigé la passe de Taylor Hall derrière Budaj. Smyth, qui avait été laissé de côté lundi soir dans une victoire des Oilers 5-4 en fusillade face aux Devils du New Jersey, a encaissé un double-échec de Subban, mais a tout de même réussi à placer la palette de son bâton au bon endroit.

Gallagher a permis au CH de créer l’égalité à 9:24 en complétant un beau jeu de Galchenyuk sur le jeu de puissance. Le défenseur des Oilers Andrew Ference avait brisé son bâton en tentant un dégagement sur la séquence, ce qui a créé une ouverture pour Galchenyuk, qui a contrôlé la rondelle avant de glisser la rondelle à travers Ference jusqu’à Gallagher à l’embouchure du filet. Gallagher a légèrement raté son tir, mais a tout de même réussi à inscrire son troisième but de la saison.

« On a joué pas mal Gallagher et moi, a indiqué Galchenyuk. J’adore jouer avec lui. C’est un joueur amusant. Si je lui donne la rondelle, normalement il ne se trompe pas. Il est rapide et il a une très bonne vision. »

Prust a donné les devants au CH à 12:05 en poussant un disque libre derrière Dubnyk. Subban a déjoué deux joueurs des Oilers près de la ligne bleue d’Edmonton et a effectué une passe en direction de Travis Moen. Ce dernier a envoyé la rondelle vers Prust, qui s’y est pris à deux fois avant de battre Dubnyk.

« Je crois que c’était un très bel effort d’équipe ce soir (jeudi), a déclaré Subban. On a suivi notre plan de match et on ne s’est pas frustré quand ils ont marqué en début de rencontre. On est revenu dans le match et on l’a fait pour nous. C’est super d’avoir obtenu notre première victoire du voyage. Il nous reste encore deux rencontres très importantes et on a l’occasion de bâtir sur ce momentum. »

Galchenyuk a fait 3-1 à 12:15 du troisième tiers quand il a accepté une passe de Gallagher sur une descente à 2-contre-1 pour marquer son premier de la campagne.

L’entraîneur d’Edmonton, Dallas Eakins, a retiré Dubnyk alors qu’il restait plus de quatre minutes à faire au profit d’un sixième attaquant, mais les Oilers n’ont pas réussi à déjouer Budaj avant que Pacioretty ne vienne sceller l’issue de la rencontre à 17,1 secondes de la fin dans un filet désert.

« Je ne dirais pas non à ce que les bonds aillent en notre faveur maintenant », a dit Eakins après que son équipe eut encaissé un troisième revers en quatre matchs; les Oilers ont été les premiers à marquer lors de ces trois défaites. « J’ai cru qu’on avait connu un très bon match, probablement notre meilleur match jusqu’à maintenant. C’est bien de s’améliorer, mais ce n’est pas suffisant si tu perds le match. »

Les Oilers ont été incapables de profiter de deux jeux de puissance en début de rencontre. Ils ont terminé le match avec un but en quatre occasions.

« Notre avantage numérique doit s’inspirer de celui de Montréal, a indiqué Eakins. Leur jeu de puissance se déploie et ils effectuent une passe puis ils tentent la bombe. Ils se foutent de si tu te trouves dans leurs lignes de tirs. C’est ce que tu dois faire avec ton jeu de puissance; tu veux développer une mentalité où les tirs priment et où tes lancers doivent être bas – et on n’a pas fait ça.

« Ces jeux de puissance en début de match ne semblent pas fonctionner très bien pour nous [depuis le début de la campagne]. Les gars ne sont pas encore assez impliqués dans le match, surtout quand tu les obtiens aussi tôt, coup sur coup. »

La défaite a placé les Oilers en eaux troubles, eux qui doivent maintenant se préparer pour leur plus long séjour sur la route de la saison.

« C’est une question d’opportunités ratées à certains moments de la rencontre, a dit Ference. On a montré beaucoup d’intensité dès le début et on a obtenu quelques avantages numériques, mais je ne crois même pas qu’on ait effectué des tirs. On a connu de très bonnes présences sur la patinoire et de bonnes séquences de hockey, mais on a retiré notre pied de l’accélérateur pendant certains moments du match. »

HAUT DE PAGE