Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.

Le Canadien s’anime en troisième période et récolte sa première victoire de la saison

dimanche 2013-10-06 / 0:39
Emna Achour  - Journaliste LNH.com

MONTRÉAL – Ça ne s’enlignait pas du tout pour être un match qui allait passer à l’histoire – à part peut-être la vitre à l’intérieur du banc des pénalités qui a volé en éclats au premier tiers – mais le Canadien de Montréal s’est mis en marche en troisième période et a récolté sa première victoire de la saison en battant les Flyers de Philadelphie 4-1 samedi soir.

C’est Josh Gorges qui, à son 400e match en carrière avec le Tricolore, s’est bien fait remarquer lorsqu’il a voulu tirer sur la baie vitrée pour dégager la rondelle, mais que le disque a pénétré au banc des pénalités alors que Sean Couturier en sortait, fracassant la vitre entre le banc et les spectateurs.

Le jeu s’est animé au troisième vingt après deux premières périodes sans beaucoup d’éclat.

Lars Eller a inscrit ce qui s’est avéré être le filet de la victoire en tout début de troisième tiers, P.K. Subban a bien failli faire 3-0 pendant un double avantage numérique mais son tir a pénétré dans la couture extérieure du filet, et Brendan Gallagher a vengé Subban en marquant lui-même à la suite d’un jeu à la tic-tac-toe. Rene Bourque a cloué le dernier clou dans le cercueil des Flyers à moins d’une minute de la fin du match en tirant sur réception à la suite d’une passe de Brian Gionta, alors que Ray Emery était hors position puisqu’il tentait de se rendre au banc des siens au profit d’un sixième attaquant.

Il s’agissait ainsi d’un troisième but pour Eller cette saison, lui qui a également récolté une aide sur le filet de Bourque.

« C’est un jeune qui évolue, il devient de plus en plus fort et on peut voir à quel point il gagne en maturité », a indiqué Gionta par rapport à Eller. « C’est plaisant à regarder. »

Gionta avait quant à lui permis au CH d’ouvrir la marque à 8:10 de la première période grâce à un bel effort individuel.

Vincent Lecavalier a bousillé le jeu blanc de Carey Price en le déjouant à 9:13 de la troisième période sur le jeu de puissance, sous les huées de la foule, encore amère qu’il ait choisi de signer avec les Flyers plutôt qu’avec le CH pendant la saison morte.

Daniel Brière, un habitué des huées par le passé, disputait un premier match contre les Flyers depuis que l’équipe avait racheté son contrat au cours de la saison morte. Et le Québécois ne s’en cache pas, il est bien content que ce match soit derrière lui.

« C’est toujours le fun [d’affronter tes anciens coéquipiers] quand tu gagnes, a-t-il évoqué. C’est plus plaisant quand tu es du côté gagnant, tu peux l’apprécier un peu plus. Mais je suis content que ça soit fini. »

Price a terminé la rencontre avec 22 arrêts sur 23 lancers, tandis que Ray Emery a repoussé 30 tirs dans la défaite.

« Pricey a fait plusieurs gros arrêts pour nous, a commenté Gionta. Il nous donne toujours une chance [de gagner] et il nous permet de jouer avec plus de patience, je l’ai déjà dit à plusieurs reprises. »

Avec seulement 12 secondes d’écoulées à la troisième période, Eller a profité d’un revirement près de la ligne rouge pour s’emparer de la rondelle et pénétrer en territoire des Flyers. Il a passé à Galchenyuk, qui a immédiatement donné le disque à Brendan Gallagher. Ce dernier a tiré derrière le filet et la rondelle a bondit sur la bande pour atterrir directement sur la palette du bâton d’Eller, qui a ensuite déjoué Emery du revers d’un angle restreint pour faire 2-0.

Un peu moins de cinq minutes après le but d’Eller, Gallagher a complété un beau tic-tac-toe alors que Kimmo Timonen et Maxime Talbot se trouvaient au cachot. Subban a effectué un premier tir, qui a été bloqué par le défenseur des Flyers Nicklas Grossmann, mais la rondelle lui est revenue. Il a donc passé à Galchenyuk, qui a récolté sa quatrième mention d’assistance de la saison quand Gallagher a poussé le disque derrière Emery pour porter la marque à 3-0.

Sur le filet de Gionta, Tomas Plekanec a d’abord gagné la mise en jeu et récupéré la rondelle lui-même avant de passer à Bourque dans le coin de la patinoire. Bourque a contourné le filet et envoyé le disque à travers le demi-cercle d’Emery en direction de Gionta. Le capitaine du Tricolore a tiré sur réception et s’y est pris à deux fois – la deuxième avec un genou au sol – pour parvenir à déjouer Emery et inscrire son premier but de la campagne.

Plekanec a ainsi obtenu un point à son 600e match en carrière dans la LNH, tous avec le Canadien.

L’absence de Max Pacioretty, sur la touche en raison d’une blessure au bras gauche subie mardi face aux Maple Leafs de Toronto, s’est faite sentir sur son trio, alors que David Desharnais et Daniel Brière n’ont pratiquement rien généré à l’attaque et n’ont dirigé aucun tir vers le filet adverse. C’est Brandon Prust qui remplaçait Pacioretty aux côtés des deux Québécois.

À son tout premier match dans la LNH, Michaël Bournival a quant à lui joué pendant 5:12 et effectué un tir au but.

« Je l’ai senti un peu nerveux pendant la première moitié du match, ce qui est tout à fait normal », a dit Therrien avec un sourire à propos de Bournival. « Durant le camp d’entraînement, le tempo augmente à chaque jour, et en début de match il s’est rendu compte que ce n’était pas le même tempo que pendant le camp. Mais plus le match progressait et plus on le sentait à l’aise. Il patinait, il a créé de beaux jeux, on l’a utilisé en désavantage numérique. […] Pour un premier match, il a bien fait ça. »

Lecavalier est le meneur chez les Flyers pour le plus grand nombre de points amassés face au Tricolore en carrière et grâce à son but de samedi, il en est maintenant à 43 points en 54 rencontres.

HAUT DE PAGE