Le Canadien est venu mettre de la joie dans le coeur des Méganticois

vendredi 2013-10-04 / 0:26 La Presse Canadienne

LAC-MÉGANTIC, Qc - Le Canadien est venu mettre de la joie dans le coeur de la population de Lac-Mégantic, jeudi. Au moment où les rétrocaveuses et la machinerie lourde s'affairaient à la reconstruction du centre-ville, tout près du Centre sportif, environ 1300 personnes, jeunes et moins jeunes, ont assisté à la séance d'entraînement de leurs idoles.

Le passage du Tricolore s'inscrivait dans la série d'initiatives mises de l'avant afin d'apporter un soutien financier et moral aux Méganticois, durement éprouvés à la suite de la catastrophe ferroviaire du 6 juillet.

Le propriétaire de l'équipe Geoff Molson s'était déplacé, comme le directeur général Marc Bergevin, qui a accompagné le personnel d'entraîneurs et les joueurs en autocar.

« C'est un grand plaisir pour nous que d'être ici, a déclaré M. Molson, qui a dit avoir été attristé par ce qu'il a vu à son arrivée à Lac-Mégantic. Le Canadien peut rassembler les gens et leur apporter du bonheur. Si notre présence peut faire sourire les gens, nous serons heureux. C'était très important pour nous de le faire. Immédiatement après la catastrophe, nous avons pensé à ce que nous pouvions faire, et il y a eu quelque chose comme 150 suggestions d'apportées. Nous avons organisé plusieurs initiatives. Nous n'avons pas été les seuls, mais nous avons fait notre part. »

La mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, n'était pas peu fière d'accueillir cette grande visite.

« C'est un plaisir et un honneur de recevoir toute l'équipe et M. Molson. Je suis ravie et fière. Je manque de mots pour exprimer tout notre contentement », a lancé Mme Roy-Laroche, en précisant que « la Soirée du hockey les samedis soirs c'était sacré dans la famille », à l'époque.

Accueillis comme des héros, les joueurs se sont prêtés au jeu volontiers. Tous avaient entendu parler du terrible drame qui a ébranlé la ville d'environ 6000 personnes. Ils ont pu en constater l'ampleur de visu.

« Je peux vous dire que c'est devenu silencieux dans l'autobus en arrivant en ville », a confié l'entraîneur des gardiens du Canadien, Stéphane Waite, qui est natif de Sherbrooke.

« Tu le vois à la télévision, mais c'est quand tu le vois de tes propres yeux que tu réalises que ç'a fait beaucoup de ravage », a commenté l'attaquant David Desharnais.

« Nous sommes contents d'être venus, a-t-il continué. J'ai vu beaucoup de sourires dans les gradins. Si nous pouvons égayer un peu la vie des gens et leur montrer qu'on est derrière eux, nous serons contents. »

À voir la ferveur et l'enthousiasme que les gens ont affichés dans les gradins, ils ont grandement apprécié, aucun doute.

« Ça fait chaud au coeur parce qu'on aime ça le hockey, a commenté Gaston Breault, un citoyen. C'est une occasion unique pour nous de voir le Canadien en personne (sic). C'est très bien de leur part, chapeau. Assurez-vous, s'il vous plaît, de les remercier pour nous », a-t-il conclu.

Les initiatives du Canadien, au nombre de quatre, ont permis de recueillir près de 900 000$. Le montant sera versé dans le Fonds Avenir Lac-Mégantic. Le concert-bénéfice du 13 août au Centre Bell a été la principale activité. Il y a aussi eu le match Blancs-Rouges du 14 septembre au Centre Bell.

Hormis la visite de jeudi, l'équipe a permis à plus de 500 personnes de Lac-Mégantic d'assister aux matchs hors-concours au Centre Bell, en assurant leur transport et en les accueillant dans des loges.

« Le Canadien nous a reçus comme des rois, et voilà qu'en plus il vient nous rendre visite, a résumé Mme Roy-Laroche. Ça dépasse tout ce qu'on pouvait imaginer. »

HAUT DE PAGE