Les Bruins défont le Lightning à leur match d’ouverture

jeudi 2013-10-03 / 22:53
Matt Kalman  - Correspondant LNH.com

BOSTON – Toute la déception entourant les sept petits buts marqués par Milan Lucic en saison régulière l’an dernier a été effacée grâce à ses sept buts inscrits en 22 matchs des séries éliminatoires pour les Bruins de Boston. Mais pour réellement démontrer qu’il fait partie des attaquants de puissance élites de la LNH, Lucic devra poursuivre sur sa lancée des séries cette saison.

Lucic a amorcé la campagne du bon pied, jeudi soir, en marquant le but de la victoire et les Bruins ont défait le Lightning de Tampa Bay 3-1. Il s’agissait également du premier match de la saison du Lightning.

« Je crois que lorsque tu connais une disette, tu commences à trop réfléchir et à douter de toi, a déclaré Lucic après la victoire. J’espère que ça me donnera l’élan dont j’avais besoin pour rebâtir ma confiance dès le départ. »

Patrice Bergeron et Chris Kelly ont complété la marque pour les Bruins, alors que le gardien Tuukka Rask a effectué 32 arrêts.

« J’ai fait quelques arrêts, mais je ne me suis pas nécessairement senti très bien. Je veux dire, je crois que tout le monde avait l’air un peu fatigué, a mentionné Rask. Nos jambes n’étaient pas là et mentalement on n’était pas aussi solides que d’habitude. Mais c’était une bonne victoire. »

Le Lightning, qui disputait le premier de ses trois matchs sur la route pour amorcer l’année, a vu Anders Lindback stopper 22 tirs. Mais les deux prochaines rencontres de Tampa Bay ne seront pas de tout repos: après avoir perdu face aux champions en titre dans l’Est, le Lightning affrontera les champions en titre de la Coupe Stanley samedi, les Blackhawks de Chicago.

Les Bruins se sont inscrits à la marque en premier, à 11:39 alors qu’ils évoluaient en désavantage numérique. Chris Kelly a soutiré la rondelle au défenseur de Tampa Bay Mark Barberio à la ligne rouge et avait la voie libre jusqu’au filet. Le lancer de Kelly a raté la cible, mais il a été accroché par Barberio et s’est donc vu accorder un tir de pénalité, son premier en carrière dans la LNH.

Kelly a donné les devants aux Bruins en feintant un lancer des poignets avant d’aller sur son revers pour déjouer un Lindback pris hors position.

Tampa Bay a bénéficié de nombreuses chances de créer l’égalité. Le Lightning n’a pas réussi à résoudre l’énigme Rask avec ses 15 tirs au premier vingt, incluant quelques-uns lors d’un 5-contre-3 en fin de période. Le jeu de puissance de deux hommes s’est poursuivi en deuxième et les Bruins ont continué de contrer Tampa Bay.

Boston est passé bien près de doubler son avance à 2:06 de la période médiane, mais le but de Jordan Caron marqué sur son propre retour a été refusé. C’était exactement l’ouverture dont avait besoin le Lightning, qui a fait 1-1 à 10:32 grâce au premier but du joueur autonome Valtteri Filppula dans son nouvel uniforme. Le défenseur Eric Brewer a amorcé le jeu en transportant la rondelle à partir de sa zone, évitant au passage une tentative de mise en échec de Daniel Paillé à la ligne bleue des Bruins, avant d’envoyer la rondelle à travers l’enclave à Filppula, qui avait un filet pratiquement ouvert.

Les Bruins ont repris les devants avec une minute à faire à la période sur un jeu amorcé et complété par Lucic. Il a sorti la rondelle de sa zone avant d’effectuer une passe arrière à David Krejci à la ligne bleue de Tampa Bay. Krejci a transporté le disque dans le territoire du Lightning et a mis la table pour Lucic, qui a battu Lindback dans le haut du filet.

Après avoir écoulé plus d’une minute d’un autre 5-contre-3 du Ligntning en début de troisième vingt, les Bruins ont fait 3-1 grâce à un autre but avec un homme en moins, cette fois alors que Tampa Bay évoluait à 4-contre-3. Bergeron a patiné d’un bout à l’autre de la patinoire et décidé de garder la rondelle pour tirer au lieu de passer à Loui Eriksson sur un 2-contre-1. Alors qu’Eriksson fonçait vers le filet, Bergeron a coupé au centre et envoyé le disque sur l’épaule de Lindback puis dans le but à 4:02.

« Je pense qu’on s’est bien battu… Je crois que notre jeu de puissance nous a laissé tomber ce soir [jeudi] », a dit Martin St-Louis, qui a donné ses premiers coups de patin comme nouveau capitaine du Lightning, lui qui s’est mérité le ‘C’ plus tôt cette semaine. « Ça doit reposer sur certains de nos meilleurs joueurs. Je n’aurais pas pensé que notre jeu de puissance puisse nous laisser tomber, mais c’est arrivé. Ils sont bons en désavantage numérique. On a été un peu têtus et impatients, on aurait dû être un peu plus calmes. »

HAUT DE PAGE