Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.

30 en 30: Laughton domine tous les espoirs des Flyers

mercredi 2013-08-28 / 3:00
Adam Kimelman  - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Bien que les Flyers de Philadelphie soient une équipe qui a investi beaucoup dans les joueurs autonomes dans le passé, ils n’ont jamais hésité à décerner un poste à jeune espoir.

Les trois derniers choix de première ronde de l’équipe (Scott Laughton, 2012; Sean Couturier, 2011; Luca Sbisa, 2008) ont tous fait leur début dans la LNH à 18 ans.

Est-ce que Samuel Morin, le 11e choix du dernier repêchage, pourrait faire 4-en-4? Cette décision sera prise au camp d’entraînement. Mais ce sera un camp ou peu de jeunes pourront donner des maux de tête à la direction quand viendra le temps de sélectionner les joueurs qui formeront l’équipe en début de saison.

Voici les 10 meilleurs espoirs des Flyers, selon LNH.com:

1. Scott Laughton, C: Les Flyers ont sélectionné l’attaquant de 6 pieds 1 pouce pesant 177 livres au 20e rang du repêchage 2012 de la LNH. Après qu’il eut marqué 13 buts et amassé 20 assistances en 32 matchs avec les Generals d’Oshawa de la Ligue junior de l’Ontario (OHL), la saison dernière, les Flyers l’ont invité à leur camp écourté en janvier. Il s’est assez distingué pour entreprendre la saison avec l’équipe et après qu’il n’eut amassé aucun point en cinq matchs, on l’a retourné à Oshawa, mais les Flyers ont été impressionnés par ce qu’ils avaient vu.

Ils ont été encore plus impressionnés par son jeu dans la OHL, quand Laughton a terminé au deuxième rang chez les Generals avec 56 points en 49 matchs. Il a dominé l’équipe avec sept buts, six assistances, 13 points et un différentiel de plus-8 en sept matchs éliminatoires.

« Après l’avoir cédé à Oshawa après qu’il eut disputé cinq matchs avec nous, il a joué son rôle de leader là-bas encore plus qu’il avait fait avant de se joindre à nous », a déclaré le directeur du développement des joueurs des Flyers, Ian Laperrière à LNH.com. « J’ai été très content de son attitude, comme toute l’organisation et cela va rapporter des dividendes pour l’avenir. »

Laughton se présentera au camp d’entraînement en espérant décrocher un poste avec les Flyers, sinon, il retournera à Oshawa et s’il connaît un bon début de saison, il sera probablement sélectionné pour faire partie d’Équipe Canada pour les Championnats mondiaux juniors 2014.

« Mon objectif est de jouer dans la LNH », a dit Laughton à LNH.com durant le camp d’évaluation de l’équipe canadienne tenu à Lake Placid dans l’État de New York au début du mois. « C’est le but de tous les joueurs dans ce vestiaire, mais ce serait une expérience incroyable de représenter mon pays et de jouer dans ce tournoi que je regarde depuis que je suis tout petit. De toute façon, c’est une situation gagnante. »

2. Anthony Stolarz, G: Ce fut une saison 2012-13 en dents de sciepour le gardiende 6 pieds 5 pouces 210 livres que les Flyers ont choisi au deuxième ronde (45e) au repêchage 2012.

Il a entrepris sa saison à l’Université Nebraska-Omaha, mais a quitté les études en janvier et a joint les Knights de London de la OHL. En 20 matchs de la saison régulière, il a présenté une fiche de 13-3-2 avec une moyenne de 2,29 et un taux d’efficacité de ,920.

Dans les séries éliminatoires, il a cependant connu des difficultés et a perdu son poste de partant en finale. Il n’a pas été meilleur en trois matchs au tournoi de la coupe Memorial en conservant une moyenne de 4,50.

Stolarz a admis que la longue saison avec plusieurs changements l’avait épuisé, mais les Flyers ont été impressionnés de la façon qu’il a maîtrisé tout cela.

« J’aime vraiment son attitude, a indiqué Laperrière. Ce n’est pas un secret qu’il a connu des difficultés dans les séries. Il a connu de grands moments et des moins bons moments à la coupe Memorial, et il est le genre de jeunes qui apprend de tout cela. Il te dira : ‘J’ai connu des ennuis, mais je serai meilleur’. »

Laperrière a indiqué que le fait que Stolarz ait demeuré dans la région de Philadelphie au cours de l’été lui a permis de passer du temps avec l’entraîneur des gardiens des Flyers, Jeff Reese. Et ces séances d’entraînement ont déjà commencé à rapporter des dividendes.

« Il a travaillé avec Jeff Reese à la fin de la saison pour améliorer sa technique et ne pas se battre avec la rondelle, a dit Laperrière. Il est si imposant qu’il a réalisé qu’il devait utiliser son physique au lieu d’être trop combatif. Cela vient avec l’expérience. »

3. Tye McGinn, AG: McGinn a disputé 18 matchs dans la LNH après avoir été rappelé. Il a marqué trois buts et récolté deux assistances. L’attaquant de 6 pieds 2 pouces 205 livres n’a pas eu peur d’utiliser son physique, écopant de 19 minutes de pénalité et décernant 19 mises en échec. En 46 matchs avec les Phantoms d’Adirondack, le club-école des Flyers dans la Ligue américaine de hockey (LAH), il a inscrit 14 buts et amassé 12 assistances.

Un choix de quatrième ronde en 2010 (119e), le joueur de 23 ans a répondu à plusieurs questions que la direction avait à son sujet.

« Sa vitesse a toujours été préoccupante, a indiqué Laperrière. Oui, il est gros, oui, il a de bonnes mains, et oui il est robuste. Mais, est-il assez rapide? La saison dernière quand il a joué dans la LNH, il a démontré qu’il pouvait tenir le rythme. »

Laperrière a affirmé que si McGinn continue d’améliorer sa vitesse, il aura une chance de décrocher un poste régulier avec l’équipe.

« Il réalise qu’il devra améliorer sa vitesse s’il veut obtenir un poste avec l’équipe, a dit Laperrière. J’aime tout de Tye. Il apporte le côté physique et énergique qui a toujours été la marque des Flyers… Il a son avenir entre ses mains. S’il arrive au camp et démontre qu’il a sa place, il va rester ici. »

4. Oliver Lauridsen, D: Quand les blessures ont décimé la brigade défensive des Flyers en fin de saison, Lauridsen a eu la chance de démontrer son talent dans la LNH. Le gros défenseur de 6 pieds 6 pouces 220 livres, a marqué deux buts et amassé une aide en 15 matchs, ce qui a été surprenant d’un joueur qui n’avait inscrit qu’un but en 59 matchs dans la LAH.

Le Danois, qui a été un choix de septième ronde en 2009 (196e) est mieux reconnu pour son jeu physique, lui qui a écopé de 77 minutes de pénalités dans la LAH, donné 35 mises en échec et écopé de 34 minutes de pénalités lors de son bref séjour dans la LNH.

« Il a été très physique, il s’est battu et il a marqué, ce qui a été une belle surprise car il n’est pas reconnu pour être un marqueur », a mentionné Laperrière.

Les Flyers ont ajouté le défenseur Mark Streit à leur formation au cours de l’été et ils auront une brigade défensive en santé au début de la saison, mais Laperrière croit tout de même que Lauridsen peut mériter un poste à temps plein dans la LNH en raison de son éthique de travail.

« Il travaille si fort tant à l’extérieur de la patinoire que sur la glace, a-t-il ajouté. Il est le genre de jeunes qui fait tout ce que tu lui demandes et même plus. »

5. Nick Cousins, C: Le choix de troisième ronde au repêchage 2011 (68e) a connu une exceptionnelle saison en 2012-13, terminant au troisième rang des pointeurs de la OHL avec 103 points en 64 matchs avec les Greyhounds de Sault Ste. Marie. Il a aussi disputé sept matchs en fin de saison à Adirondack.

Laperrière compare l’attaquant de 5 pieds 10 pouces, 169 livres à Brad Marchand, des Bruins de Boston, pour ses habiletés offensives et son côté qui dérange les adversaires. Laperrière a cependant précisé que si Cousins veut jouer dans la LNH, il devra être beaucoup plus rapide, tant au point de vue de son coup de patin que des décisions à prendre.

« Nick devra améliorer sa vitesse tant au point de vue du patinage qu’au point de vue de l’exécution, a-t-il indiqué. Chez les juniors, tu as plus de temps pour faire des beaux petits jeux, mais chez les pros, la pression arrive beaucoup plus rapidement. Nick est intelligent, il a passé l’été complet à Philadelphie et il s’est entraîné très fort. Il a très bien fait au camp de développement. J’aime son éthique de travail… il a l’attitude pour faire tout ce que ça prend. »

L’ajout de Vincent Lecavalier améliore la profondeur des Flyers au centre, ce qui signifie que Cousins entreprendra probablement sa carrière professionnelle dans la LAH. Laperrière a cependant laissé entendre que si Cousins connaît un très bon camp d’entraînement, il pourrait rendre les décisions plus difficiles à prendre.

« Je ne pense pas qu’il va décrocher un poste cette saisons, mais il est de ces jeunes que s’il continue de travailler fort et améliore sa rapidité d’exécution, on ne sait jamais. Il pourrait être rappelé pendant la saison. »

6. Samuel Morin, D: À 6 pieds 6 pouces, 202 livres, Morin a été le premier choix des Flyers au dernier repêchage. Il procurera un côté physique et robuste. Il a marqué quatre buts, amassé 12 assistances et écopé de 117 minutes de pénalité en 46 matchs avec l’Océanic de Rimouski de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), la saison dernière. Cependant, huit de ses 16 points ont été obtenu en 18 matchs disputés après le 6 décembre quand l’adjoint Éric Dubois a été ajouté au personnel de l’entraîneur Serge Beausoleil. Morin a indiqué que son temps de jeu avait augmenté à l’arrivée de Dubois, qu’il avait gagné en confiance et que sa production avait augmenté.

« J’ai été plus utilisé quand on a changé d’entraîneur en décembre, a dit Morin à LNH.com. J’ai joué en avantage numérique, en désavantage numérique, ma confiance a augmenté, tout comme mon jeu… C’est certain que lorsque tu joues 25 ou 30 minutes dans un match, tu as plus de chances de mieux jouer que si tu es utilisé seulement 10 ou 15 minutes. »

Morin a raté cinq semaines en raison d’une fracture à la clavicule en janvier. À son retour au jeu, il a récolté sept points en six matchs éliminatoires, et il a ajouté deux assistances et un différentiel de plus-6 en sept matchs pour aider le Canada à remporter la médaille d’or au Championnat 2013 des moins de 18 ans.

Morin a grandement impressionné Laperrière lors d’un séjour de deux semaines chez lui au début de l’été.

« J’aime vraiment son attitude, a dit Laperrière. Il est l’un de ces jeunes qui se couchent à 21h30 et qui est debout à 7h pour être certain d’être en forme le lendemain. J’étais comme cela quand j’étais joueur et quand je vois un jeune agir ainsi, ça me fait plaisir.

« Il est imposant et il bouge bien pour un gars de sa grosseur. Il retournera probablement chez les juniors et je ne pense pas que ce soit une mauvaise chose. Le jeu d’aujourd’hui est pour les jeunes. Il y a des jeunes qui sont prêts, mais je ne pense pas que c’est intelligent de faire graduer un défenseur à l’âge de 18 ans. Mais on ne sait jamais, il pourrait impressionner tout le personnel et nous forcer à le garder. Il fera tout ce qu’il pourra pour en arriver à cela. »

7. Robert Hagg, D: Choix de deuxième ronde des Flyers en 2013 (41e), le Suédois a été éblouissant à la ligne bleue au dernier Championnat mondial junior. Il a décroché un poste à la dernière minute en raison de blessures. Il a marqué un but et récolté une aide en cinq matchs, mais les recruteurs l’ont décrit comme le défenseur le plus efficace de la formation suédoise qui a remporté la médaille d’argent.

Après avoir totalisé 24 points en 28 matchs avec Modo de la Ligue suédoise des moins de 20 ans la saison dernière, il a fait ses débuts, dans la Ligue suédoise où il a récolté une assistance en 27 matchs. Il jouera une autre saison avec Modo avant de considérer venir en Amérique du Nord.

Laperrière a été plus impressionné par le calme du défenseur de 6 pieds 2 pouces, 204 livres sur la glace.

« Il est calme, très doux sur la glace, a imagé Laperrière. Il ralentit le rythme et il complète ses jeux… Morin distribuera de solides mises en échec, se battra à l’occasion et fera sentir sa présence. Pour ce qui est de Hagg, c’est tout le contraire. On ne le remarque pas, mais il accomplit les bons jeux 99 pour cent du temps. »

8. Shayne Gostisbehere, D: Le choix de troisième ronde en 2012 (78e) a connu une bonne deuxième saison à Union College avec 26 points et un différentiel de plus-19 en 36 matchs. Il a aussi aidé les Américains à remporter la médaille d’or au Championnat mondial junior 2013 en marquant un but et en récoltant une aide en six matchs.

Ce fut la performance qui a le plus impressionné Laperrière au Championnat mondial.

« Il a joué à Union College, un bon collège et une bonne ligue, mais il a joué avec les meilleurs des meilleurs au Championnat junior et il a été l’un des meilleurs des meilleurs », a affirmé le Québécois.

La seule inquiétude concernant Gostisbehere est son physique, il mesure 5 pieds 11 pouces et pèse 160 livre. Même s’il aimerait que Gostisbehere se renforce, Laperrière ne veut pas que le défenseur de 20 ans prenne trop de poids.

« On n’est plus dans les années 1980, a rappelé Laperrière. On voit des défenseurs qui peuvent bien faire circuler la rondelle et qui ne sont pas très gros, mais ils sont si intelligents qu’ils ressortent toujours du coin de la patinoire avec la rondelle. Je pense que Gostisbehere peut être l’un de ces joueurs. Je ne veux pas qu’il gagne 20 livres. Ce serait la pire chose pour lui, car il est un joueur qui se fie sur sa vitesse. S’il ajoute 20 livres à sa masse, il perdra assurément de la vitesse, il est un gars intelligent. J’aime vraiment son jeu. Au camp de développement, il dominait les autres au chapitre du contrôle de la rondelle, de la manière qu’il voyait le jeu, de la façon qu’il rendait les jeux faciles et de la manière qu’il se sortait du pétrin. Le jeune a un bel avenir. »

9. Brandon Manning, D: Tout comme Lauridsen, Manning a eu la chance de jouer dans la LNH en raison des nombreux blessés à la brigade défensive des Flyers à la fin de la dernière saison. Le défenseur de 6 pieds 1 pouce pesant 195 livres, a amassé deux assistances et conservé un différentiel de plus-4 en six rencontres. En 65 matchs dans la LAH, il a inscrit six buts, récolté 15 assistances et écopé de 135 minutes de pénalité.

« Il est un jeune qui veut jouer dans la LNH et qui fera tout ce qui est possible pour y arriver, a dit Laperrière au sujet du joueur autonome qui n’a jamais été repêché et à qui les Flyers ont fait signer un contrat en novembre 2010. Il a la bonne attitude, ça c’est certain… Ce que j’aime de lui, c’est qu’il fera tout ce qui est possible pour atteindre son objectif. Il est l’un de ces jeunes que s’il a besoin d’appliquer une bonne mise en échec ou se battre pour défendre un coéquipier, il le fera. Il devra améliorer sa vitesse d’exécution et faire les jeux simples. S’il continue de jouer comme cela, s’il continue de s’entraîner, il devrait être rappelé au cours de la saison quand nous aurons des blessés. »

10. Jason Akeson, AD: Le lock-out a forcé l’attaquant de 5 pieds 10 pouces, 190 livres de commencer la dernière saison avec les Titans de Trenton de la ECHL. Il a amassé 10 points en 14 matchs et il a gradué dans la LAH où il a dominé l’équipe avec 20 buts et 53 points en 62 rencontres. Il a obtenu 11 de ses buts en supériorité numérique.

Ses performances lui ont donné une chance de faire ses débuts dans la LNH lors du dernier match des Flyers à Ottawa, sa ville natale. Il en a profité pour marquer un but et récolter une aide en 12:23 de temps d’utilisation.

Celui qui n’a jamais été repêché a signé une entente à titre de joueur autonome avec les Flyers en mars 2011 et son éthique de travail a fait écarquiller les yeux.

« Ce ne fut pas facile pour lui de commencer la saison dans la ECHL, a dit Laperrière. Il a gradué, il a été le meilleur pointeur de de son équipe dans la LAH même s’il a raté 10 ou 12 matchs et il a été rappelé par les Flyers à la fin de la campagne. Ce sont des petits messages que nous envoyons à nos joueurs, une récompense comme cela fait un long chemin. »

Suivez Adam Kimelman sur Twitter: @NHLAdamK

HAUT DE PAGE