30 en 30: Des Flyers remaniés tenteront de retourner dans les séries

mercredi 2013-08-28 / 3:00
Adam Kimelman  - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

En juillet quand les Flyers de Philadelphie ont présenté leurs trois plus grosses acquisitions de l’été, on a demandé au président de l’équipe, Ed Snider, si les Flyers étaient meilleurs avec l’acquisition du défenseur Mark Streit, du gardien Ray Emery et du centre Vincent Lecavalier.

« Tu n’ajoutes pas trois fantastiques joueurs sans t’améliorer, avait déclaré Snider. Nous sommes meilleurs, il n’y a aucun doute. »

Il n’y a pas de doute dans l’esprit du père fondateur de l’organisation, mais d’autres sont moins certains.

En 2011, les Flyers avaient fait signer un contrat de neuf ans d’une valeur de 51,5 millions $ à Ilya Bryzgalov afin qu’il puisse être la solution au problème sans fin des Flyers devant le filet.

À la place, cette signature a été qualifiée par le directeur général, Paul Holmgren, d’une « erreur dispendieuse » et en juin, les Flyers ont utilisé leur droit de racheter les sept dernières années du contrat de Bryzgalov. Ils le paieront juste un peu plus de 1,6 million $ pour ne pas qu’il joue à Philadelphie cette saison, à peu près le même moment qu’ils verseront à Emery pour qu’il partage la tâche avec Steve Mason en 2013-14.

Mason, acquis des Blue Jackets de Columbus en avril, a été impressionnant dans sept matchs en fin de saison, conservant une fiche de 4-2-0 avec une moyenne de 1,90 et un taux d’efficacité de ,944. Mais cette performance de Mason est venue après quatre mauvaises saisons qui ont suivi son éclatante campagne qui lui avait permis de remporter le trophée Calder en 2008-09.

Emery, qui a joué derrière une défense toute étoile avec les champions de la Coupe Stanley, les Blackhawks de Chicago, a conservé un dossier de 17-1-0 en 21 matchs, et il a terminé au troisième rang des gardiens de la ligue avec une moyenne de buts accordés de 1,94. Cependant, la dernière fois que Emery a été un gardien partant remonte au premier séjour du gardien de 30 ans avec les Flyers en 2009-10. Et quand on regarde la défense qu’il aura devant lui cette saison, il n’y aura pas de Duncan Keith ou de Brent Seabrook à la ligne bleue.

Holmgren, qui a acquis Mason dans un échange et qui a fait signer un contrat à Emery, a indiqué qu’il était plus que satisfait d’entreprendre la saison avec ces deux gardiens.

« Ils sont deux bons gardiens que j’aime, a déclaré Holmgren. Steve est un jeune gardien qui a connu un début de carrière du tonnerre, mais qui a connu quelques saisons difficiles. Je considère qu’il a rebondi l’année dernière à Columbus et nous avons bien apprécié la façon qu’il a joué pour nous en fin de saison.

« Je suis très à l’aise avec ces deux gardiens, ils sont tous les deux extrêmement compétitifs, très athlétiques et ils sont de bons coéquipiers… C’est vraiment un plus pour notre équipe. »

Holmgren a été tout aussi éloquent à propos de Streit, un défenseur qui peut faire circuler la rondelle, ce qui, selon lui, manquait à l’équipe la saison dernière.

« Streit est le genre de défenseurs que nous avions besoin, a dit Holmgren en juillet. Un défenseur qui peut jouer en avantage numérique, qui peut produire à 5-contre-5, qui peut se joindre à l’attaque, qui peut conduire une montée en territoire adverse et qui peut organiser des jeux à partir de notre territoire. Nous avions besoin de ce genre de joueur. »

Streit a conservé une moyenne de 46 points dans les six dernières saisons au cours desquelles il est demeuré en santé (il a raté toute la saison 2010-11 en raison d’une blessure à une épaule). Il est cependant âgé de 35 ans, ce qui ajoute un autre vétéran à la brigade défensive qui ne compte qu’un défenseur de moins de 27 ans – Luke Schenn, 23 ans – parmi les six réguliers. Cette position a également été la plus décimée, car sept défenseurs ont vu leur saison prendre fin en raison de blessures. Pas moins de 13 défenseurs ont disputé au moins un match avec les Flyers la saison dernière, au sommet de la ligue.

Streit considère qu’il n’est pas un joueur normal de 35 ans, car il n’a fait son entrée dans la LNH qu’en 2005, alors qu’il était âgé de 28 ans.

« Je pense qu’il y a une grande différence avec le joueur de 35 ans qui en est à sa 15e saison dans la ligue et moi qui n’en suit qu’à ma huitième, a avancé Streit. L’usure est grande dans le hockey de la LNH. Je me sens bien, je suis en santé. J’ai connu une saison malheureuse avec les Islanders quand j’ai été blessé pendant toute une année, mais à part de cela, j’ai pratiquement disputé tous les matchs à chaque saison. Je suis en bonne forme, je veux jouer encore longtemps et je pense vraiment que je peux aider cette équipe. »

Cette brigade défensive a certainement besoin d’aide. Braydon Coburn et Nicklas Grossmann, qui devaient former le premier duo défensif, ont terminé avec un différentiel combiné de moins-11, et ont vu leur saison se terminer à la fin de mars en raison de blessures. Andrej Meszaros a connu un lent départ, lui qui se remettait d’une opération au dos survenue à l’été précédent. Il a disputé 11 matchs et a lui aussi vu sa saison se terminer à la fin mars en raison d’une blessure à une épaule.

Le défenseur le plus productif a été l’expérimenté Kimmo Timonen, âgé de 38 ans, qui a totalisé 29 points en 45 matchs, et qui a joué plus d’un mois avec un pied fracturé, avant d’abandonner avec encore trois matchs à jouer. Il a signé une prolongation de contrat d’un an et il est presque certain qu’il prendra sa retraite à la fin de la saison 2013-14.

L’un des seuls avantages d’avoir eu tant de blessés en fin de saison – Kent Huskins (commotion) et Bruno Gervais (muscle déchiré à l’estomac) ont également été blessés – a été de donner une chance à des jeunes comme Erik Gustafsson, Oliver Lauridsen et Brandon Manning. Lauridsen, un défenseur de 6 pieds 6 pouces pesant 220 livres, est le plus intrigant des trois.

Si les Flyers n’avaient pas le genre de joueur avec des habiletés offensives comme Streit, ils n’avaient pas eu non plus sur une base constante depuis que Chris Pronger a quitté le jeu en novembre 2011, la taille et le jeu physique d’un joueur comme Lauridsen. Lauridsen a marqué deux buts en 15 matchs dans la LNH, un de plus qu’il avait inscrit en 59 rencontres dans la Ligue américaine de hockey (LAH). Il a aussi distribué 35 mises en échec et a écopé de 34 minutes de pénalité.

« Il a fait beaucoup de progrès en fin de saison », a déclaré le directeur du développement des joueurs des Flyers, Ian Laperrière à LNH.com. « On l’a rappelé en raison des nombreux blessés et il a vraiment bien joué. Il est très robuste, il s’est battu, il a marqué, ce qui a été une belle surprise car il n’est pas reconnu pour être un marqueur. Il a très bien joué pour nous la saison dernière. »

Les Flyers espèrent que les questions qu’ils se posent sur leur défense seront plus que résolues par leur attaque. Ils avaient déjà beaucoup de profondeur à l’attaque avant de faire signer un contrat de cinq ans à Lecavalier. Ce dernier sera le centre du deuxième trio et remplacera Daniel Brière, dont le contrat a été racheté.

Il est fort probable que Lecavalier jouera au centre du deuxième trio qui sera complété par Brayden Schenn et Wayne Simmonds. La question est de savoir si Lecavalier, âgé de 33 ans, peut maintenir le rythme offensif prêché par l’entraîneur en chef Peter Laviolette et s’il peut demeurer en santé. Au cours des trois dernières saisons, il a disputé 65 matchs ou moins et il a raté neuf rencontres en raison d’une fracture à un pied la saison dernière. Lecavalier se sent en grande forme et il a hâte de faire partie du système de Laviolette.

« Quand je joue, je préfère foncer que d’être sur mes talons, avait dit Lecavalier en juillet. Il est un entraîneur très intelligent. Quand tu as la rondelle, tu veux foncer, tu veux patiner, tu veux faire des jeux dans le territoire offensif. C’était difficile de jouer contre des formations dirigées par Laviolette (Flyers et Hurricanes de la Caroline). C’est pourquoi, je voulais faire partie de ce groupe.

« Je me sens bien, je me sens en santé. Ma dernière blessure, en fait les trois dernières, ont été causées par des tirs bloqués. »

Le premier trio de l’équipe sera centré par Claude Giroux, qui devrait être remis d’une opération à un doigt effectuée en août après s’être coupé des ligaments à l’index droit lors d’un incident survenu au golf. Giroux jouera entre Scott Hartnell et Jakub Voracek, qui a connu une bonne saison l’an dernier. Voracek, âgé de 24 ans, a atteint un sommet personnel avec 22 buts et a terminé en deuxième place derrière Giroux avec 46 points.

Les Flyers ont aussi une belle profondeur sur les deux autres trios. La troisième ligne composée de Sean Couturier, Matt Read et Tye McGinn est solide défensivement et peut contribuer à l’attaque, surtout si Couturier et Read retrouvent leur touche de leur année recrue en 2011-12. Le quatrième trio formé de Adam Hall, Maxime Talbot et Zac Rinaldo a le potentiel pour créer le chaos et être énergique.

Donc, est-ce que les Flyers sont meilleurs maintenant qu’ils ne l’étaient à la fin de la saison 2012-13?

« J’aime notre équipe, a dit Holmgren. J’aime nos chances. Je pense que nous avons un bon mélange de jeunes et de vétérans, des joueurs habiles et d’autres qui sont plus énergiques. Donc, j’aime vraiment notre équipe… On regarde toujours pour nous améliorer, mais je pense que nous sommes présentement compétitifs. »

Suivez Adam Kimelman sur Twitter: @NHLAdamK

HAUT DE PAGE