30 en 30: Six questions auxquelles devront répondre les Ducks

jeudi 2013-08-01 / 3:00
Adam Kimelman  - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Les Ducks d’Anaheim ont répondu de belle façon après avoir raté les séries en 2012, terminant au premier rang de la division Pacifique, deuxièmes dans l’Association de l'Ouest.

De sorte que leur saison 2012-13 doit être considérée comme un succès même si elle ne s’est pas terminée comme espérée, les Ducks ayant été éliminés en sept matchs à l’issue de la première ronde des séries, face aux Red Wings de Detroit.

Ils doivent maintenant démontrer de quel bois ils se chauffent vraiment. Sont-ils l’équipe qui a raté les séries en 2012 ou celle capable de construire à partir des succès de la dernière campagne? C’est seulement une question que l’on est en droit de se poser.

En voilà six autres:

1. Qui va jouer dans le premier trio?

Le départ de Bobby Ryan pour Ottawa a créé un grand trou dans le premier trio.

Qui va le remplacer? Kyle Palmieri a été utilisé à l’occasion lors de la série contre les Red Wings, après avoir marqué 10 buts en 42 matchs à sa première saison complète dans la LNH, et il pourrait être le premier à avoir sa chance. Acquis dans l’échange de Ryan, Jakob Silfverberg pourrait également être considéré, après avoir aussi marqué 10 buts, comme recrue, à Ottawa. Une autre option pourrait être Dustin Penner, de retour à Anaheim. Avec Corey Perry et Ryan Getzlaf, il avait composé le meilleur trio des Ducks lors de la conquête de la Coupe Stanley en 2007.

Les Ducks pourraient aussi opter pour la robustesse avec Matt Beleskey ou la rapidité avec Emerson Etem.

2. Teemu Selanne sera-t-il de retour?

Selanne a eu 43 ans le mois dernier, mais il ne joue certainement pas comme un vieux. Il a été le quatrième marqueur des siens en 2012-13, avec 12 buts, et cinquième compteur, avec 24 points, en prenant part à 46 des 48 matchs de son équipe. Les habiletés et la résistance sont encore là. Mais la volonté?

Ne pas encore avoir de nouvelles du Finlandais aussi tard dans l’été n’est rien de nouveau. Les Ducks ont un poste qui l’attend, ce qui lui permet de prendre tout son temps pour mûrir sa décision.

Mais il ne sera pas éternel, et les Ducks ont quelque jeunes joueurs prêts à jouer dans les deux premiers trios. Mais Selanne sera toujours bienvenu à Anaheim.

« S’il est sûr de vouloir absolument revenir, on va lui trouver une place », a déclaré le directeur général Bob Murray. « Peu importe quand il me donnera une réponse, nous trouverons une façon. Nous avons beaucoup d’espace sous le plafond salarial. »

3. Qui sera devant le filet?

Les Ducks ont engagé Viktor Fasth, 30 ans, en septembre dernier pour ajouter de la profondeur à leur organisation, mais il s’est comporté comme un joueur étoile surprise lorsque appelé à prendre la relève de Jonas Hiller. Il a remporté ses huit premiers matchs et a été un facteur clé dans le fort début de saison de son équipe.

Il a fini la saison avec une fiche de 15-6-2, une moyenne de 2,18 et quatre blanchissages, mais Hiller a repris son poste de numéro un quand il a traversé une séquence de 8-0-2 en février et mars, complétant la saison avec une fiche de 15-6-4 et une moyenne de 2,36. Il a ensuite disputé les sept matchs de la série contre Detroit et il a présenté une moyenne respectable de 2,46.

Hiller et Fasth ont semblé constituer un fort partenariat la saison dernière et si ça demeure le cas, les Ducks pourraient bien continuer à connaître du succès.

« J’ai bien aimé comment nous avons utilisé nos gardiens la saison dernière, a dit Murray. Ils se sont entraidés. Nous sommes solides devant le filet et nous avons un bon jeune qui s’en vient. J’aime la situation dans laquelle nous nous trouvons avec nos gardiens. »

4. Les jeunes vont-ils hausser leur niveau de jeu?

Palmieri, le premier choix des Ducks en 2009, n’est qu’un des jeunes attaquants appelés à jouer un rôle plus important cette saison. Il a partagé ses trois dernières campagnes entre la LNH et la Ligue Américaine mais semble prêt à devenir un Duck à plein temps.

Trois autres jeunes semblent prêts à contribuer davantage après s’être manifestés la saison dernière. Etem, 21 ans, a totalisé cinq points en sept matchs des séries. Peter Holland, 22 ans, a amassé cinq points en 21 matchs de la saison régulière.

Et Rickard Rakell, 20 ans, a pris part à quatre rencontres en début de saison avant d’être retourné à son équipe junior des Whalers de Plymouth.

C’est sans compter sur Silfverberg, 22 ans, et Stefan Noesen, un attaquant de puissance de 20 ans qui sait où se trouve le fond du filet.

Il y a un poste ouvert dans le premier trio et le retour de Selanne demeure incertain. Il y aura donc une belle ouverture, au moins, pour un des jeunes.

« Aujourd’hui, nous avons de bons jeunes joueurs. Lorsque vous avez autant de jeunes joueurs talentueux qui luttent pour un poste, cela augure bien pour l’avenir d’une concession », a déclaré Murray.

5. Ryan Getzlaf s’est-il ressaisi pour de bon?

Le capitaine des Ducks a admis avoir connu la pire saison de sa carrière en 2011-12 (11-46-57 et moins-11).

Il a bien rebondi la saison dernière avec 49 points en 44 rencontres, puis six en sept lors de la série contre les Red Wings.

Murray juge aussi qu’il s’est mieux ajusté à son rôle de capitaine, qu’il assume depuis le début de la saison 2010-11.

« Je pense qu’il s’en est trop fait comme capitaine par moments. La saison dernière, il ne s’est jamais mis à trop penser, a expliqué Murray. Il prend de la maturité en étant capitaine. Il prend ce rôle très au sérieux. Parfois il vous faut juste jouer et la saison dernière, il s’est contenté de jouer. »

6. Les Ducks se remettront-ils de leur désillusion en séries?

Le printemps dernier, les Ducks ont bousillé une avance de 3-2 dans leur série contre les Red Wings pour être éliminés en sept rencontres après avoir remporté un premier titre de division depuis 2007 et terminé au deuxième rang de l’Association de l'Ouest.

Mais Murray a trouvé du positif dans ce malheur.

« Même si cela aurait été bien de passer à la ronde suivante, j’ai vu ça comme une occasion pour quelques-uns de nos jeunes joueurs de vivre une précieuse expérience en séries et ils ont très, très bien joué. C’est un gros plus pour nous qu’ils aient acquis cette expérience en affrontant une grande équipe comme les Red Wings de Detroit. Je ne vois rien de négatif là-dedans _ sauf que nous avons perdu. »

La saison que connaîtront les Ducks sera probablement définie par la façon dont leurs jeunes joueurs se seront remis de cette conclusion difficile le printemps dernier.

Suivez Adam Kimelman sur Twitter: @NHLAdamK

HAUT DE PAGE