Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.

Les Penguins blanchissent les Islanders et prennent les devants 3-2 dans la série

jeudi 2013-05-09 / 22:28
Shawn Roarke  - Directeur de rédaction senior à NHL.com

PITTSBURGH – Les Penguins de Pittsburgh avaient toutes les réponses jeudi soir. C’est pourquoi il ne leur manque plus qu’une seule victoire pour accéder à la deuxième ronde des séries de la Coupe Stanley.

Après s’être posé de sérieuses questions au cours des quatre premières parties de leur série contre des Islanders de New York fougueux et qui n’avaient rien à perdre, les Penguins ont finalement trouvé quelques réponses avec une performance dominante dans le cadre du cinquième match, l’emportant 4-0 au Consol Energy Center.

Tyler Kennedy, Douglas Murray, Sidney Crosby, avec un but spectaculaire, et Kris Letang ont marqué pour les Penguins, qui ont vu le gardien auxiliaire Tomas Vokoun réaliser 31 arrêts. Le cerbère de 36 ans a ainsi signé son deuxième blanchissage en carrière en séries éliminatoires, et son premier depuis 2004.

La sixième rencontre de cette série quatre de sept aura lieu samedi soir au Nassau Coliseum. Les Islanders, huitièmes têtes de série, devront mériter la victoire s’ils veulent forcer la présentation d’une septième partie décisive à Pittsburgh dimanche.

Crosby a été le meilleur joueur sur la glace pendant la majeure partie des 40 dernières minutes, et il a effectué deux pièces de jeu à couper le souffle pour assurer la victoire aux siens.

La première est survenue sur son but inscrit en deuxième période, qui donnait alors les devants 3-0 aux Penguins. Après avoir reçu une passe de Jarome Iginla, Crosby a accéléré en entrée de zone, avant d’y aller de magistrales feintes pour habilement se faufiler entre les défenseurs Lubomir Visnovsky et Thomas Hickey et de déjouer Evgeni Nabokov (23 arrêts) d’un tir précis.

Au troisième engagement, il a obtenu une mention d’aide sur le but de Letang, à la suite duquel Nabokov a été retiré de la rencontre. Dès la première mise en jeu qui a suivi une pénalité pour rudesse à Matt Martin, Crosby a été en mesure de remettre la rondelle à Paul Martin à la ligne bleue. Martin lui a retourné la rondelle, et le numéro 87 a effectué une passe soulevée du revers à Letang, qui en a profité pour toucher la cible.

Cette partie a fourni autant de réponses que de superbes buts.

La question la plus importante à laquelle devaient répondre les Penguins était ce qu’il advenait de faire avec le gardien Marc-André Fleury, qui venait d’accorder six buts au cours de la défaite de Pittsburgh dans le quatrième match mardi. L’entraîneur des Penguins Dan Bylsma a pris la décision de faire confiance à Vokoun, qui n’avait pas gardé les buts en séries éliminatoires depuis 2007 alors qu’il évoluait avec les Predators de Nashville.

Ce choix s’est avéré judicieux. Vokoun a repoussé 14 rondelles au premier vingt, alors que les Islanders cherchaient à trouver une autre faille chez les Penguins. Vokoun a notamment réalisé deux superbes arrêts aux dépens de John Tavares au cours des 20 premières minutes.

Lors de la période médiane, après que les Penguins eurent pris le contrôle de la rencontre grâce à deux buts rapides, Vokoun a encore une fois frustré Tavares, qui s’était glissé entre les défenseurs, ce qui lui a permis de décocher un bon lancer. Il s’agit du genre d’arrêt que Fleury n’a pas été capable de réussir au cours des trois dernières parties.

Les Penguins devaient aussi décider comment organiser leur alignement afin de le rendre plus équilibré et plus rapide afin de pouvoir rivaliser avec la vitesse des Islanders.

Encore une fois, Bylsma a pris les décisions qui s’imposaient. Il a remplacé le défenseur Mark Eaton ainsi que les attaquants Tanner Glass et Jussi Jokinen par des joueurs plus rapides comme Simon Després, Tyler Kennedy et Joe Vitale.

Kennedy et Vitale, qui évoluaient sur le quatrième trio, ont peut-être été les deux attaquants les plus efficaces au premier tiers, alors que les Penguins éprouvaient des difficultés.

Kennedy a ensuite ouvert la marque à 7:25 du deuxième engagement. Kennedy venait de sauter sur la glace sur un changement, et se trouvait derrière les défenseurs des Islanders lorsque Letang s’est emparé de la rondelle et lui a servi une passe parfaite pour lui permettre de se présenter seul devant Nabokov. Kennedy a pris son temps et a eu raison du gardien pour donner les devants aux siens.

Moins de deux minutes plus tard, les Penguins ont doublé leur avance grâce à une erreur de Nabokov, qui a très mal jugé le lancer des poignets flottant de Murray. Il a tenté d’attraper le disque avec sa mitaine, mais la rondelle a bondi dans les airs, et il a regardé, impuissant, la rondelle traverser la ligne des buts.

Murray marquait ainsi son deuxième but de la série et son troisième à ses onze dernières parties, lui qui n’avait auparavant pas touché la cible pendant 146 matchs consécutifs.

Chris Kunitz est à l’origine du jeu qui a permis à Murray de marquer puisqu’il a pourchassé la rondelle à l’aide d’un échec avant soutenu pendant toute sa présence. Il complétait alors une ligne d’attaque formée d’Evgeni Malkin et de James Neal, car Bylsma avait remanié ses deux premiers trios afin de les rendre plus productifs.

HAUT DE PAGE