Le Canadien s'attend à une série intense contre les Sénateurs

lundi 2013-04-29 / 17:40
Richard Milo  - Correspondant LNH.com

BROSSARD – Une première en 86 ans !

Après avoir appris la veille qu’il affrontera les Sénateurs d’Ottawa, le Canadien a tenu un premier entraînement lundi en vue de sa série en quarts de finale de l’Association de l’Est qui commencera jeudi au Centre Bell.

Depuis le retour d’Ottawa dans la LNH en 1992, le Canadien n’a jamais affronté les Sénateurs en séries éliminatoires et la dernière confrontation entre les deux équipes remonte à 1927.

Il s’agira aussi du premier match du Canadien contre une équipe canadienne en séries éliminatoires depuis qu’il avait éliminé les Nordiques de Québec en demi-finale de la section Adams en 1993, l’année de sa dernière conquête de la Coupe Stanley – la 24e de son histoire.

Le Canadien (29-14-5) et les Sénateurs (25-17-6) se sont affrontés à quatre reprises cette saison et chaque équipe a remportée deux matchs.

« C’est une rivalité qui va naître contre les Sénateurs, a affirmé l’entraîneur-chef du Canadien, Michel Therrien. Les rivalités, j’ai toujours dit que ça se bâtit dans les séries éliminatoires. On va assister à la naissance d’une rivalité contre les Sénateurs et c’est excitant d’en faire partie.»

« Les Sénateurs, a-t-il prévenu, c’est une bonne équipe. Ce sera dur. Ils ont une bonne structure et ils jouent très bien défensivement. »

Champion de la section Nord-Est, le Canadien part favori mais il devra se méfier des Sénateurs, qui n’ont alloué que 104 buts durant la saison, deux buts de plus seulement que les meneurs à ce chapitre, les Blackhawks de Chicago.

Les Sénateurs pourront aussi compter sur le retour de leur défenseur étoile Erik Karlsson, le gagnant du trophée Norris la saison dernière.

« C’est un gros défi, a reconnu P.K. Subban. Peu de gens leur donnaient des chances de prendre part aux séries à la suite la perte de Spezza (Jason) et Karlsson. C'est une bonne équipe et les séries éliminatoires sont un nouveau départ pour tout le monde. »

Verra-t-on un duel Subban-Karlsson ?

« Ce n’est pas une série entre P.K. Subban et Erik Karlsson, a rétorqué Subban, qui a connu une saison exceptionnelle. C’est entre le Canadien et les Sénateurs. Les erreurs feront la différence. Les deux équipes ont de bons systèmes en place. »

Les unités spéciales

Les Sénateurs se sont assurés d’affronter le Canadien en première ronde en terminant septièmes dans l’Association de l’Est grâce à leur victoire de 4-2 contre les Bruins de Boston lors du dernier match de la saison dimanche soir.

Quelle sera la clé contre eux ?

« Les unités spéciales, a répondu David Desharnais. Ils sont les meilleurs en désavantage numérique dans la ligue. Il faudra travailler fort là-dessus, se concentrer sur notre jeu, continuer d’avoir un bon échec-avant et de créer des revirements »

Le Canadien a complété la saison sur une note positive en remportant ses deux derniers matchs après avoir connu un passage à vide à la suite de sa victoire du 11 avril contre les Sabres de Buffalo qui lui assurait de participer aux séries éliminatoires.

« C’est une bonne chose d’avoir terminé avec deux victoires après nos difficultés des 10 jours précédents, a dit Lars Eller, qui a excellé dans la victoire contre les Maple Leafs de Toronto, samedi. Nous sommes là où nous voulons être avant de commencer les séries. »

Confiance en Price

Questionné sur Carey Price, Therrien a insisté pour dire qu’il avait confiance en son gardien no 1 lors des séries éliminatoires.

Price, qui a remporté 21 victoires, s’est ressaisi lors de ses deux derniers départs après avoir connu une inquiétante séquence de quatre défaites de suite. Il a été remplacé au cours d’un match à trois reprises par Peter Budaj.

« J’ai bien aimé la manière dont il a joué à ses deux derniers matchs, a précisé Therrien. Il a retrouvé ses repères et il a joué avec beaucoup de confiance. Sa concentration est là. Je n’ai aucun doute à son sujet. C’est notre meilleur joueur et je crois qu’il le sera lors des séries. »

Price est de nouveau le récipiendaire du trophée Molson cette saison après avoir été choisi à 15 reprises parmi les trois étoiles au Centre Bell.

« On a toute la confiance du monde en lui » a affirmé Eller.

Pas d’excuses

Le Canadien a trois jours pour se préparer et Alex Galchenyuk, qui a été utilisé sur le jeu de puissance au cours de l’entraînement lundi, a rappelé spontanément que c’était « inhabituel » cette saison.

« C’est bon pour tout le monde, a rappelé Desharnais. On n’a pas eu beaucoup de temps pour travailler sur certaines choses lors des entraînements. On va pouvoir le faire d’ici le début des séries. Il n’y aura pas d’excuses si on n’est pas prêt à commencer jeudi. »

Il n’y avait aucun changement dans les trios du Canadien par rapport au match contre les Maple Leafs de Toronto, samedi. Jeff Halpern était de retour sur la patinoire après avoir raté la dernière rencontre.

Avantage de la glace

Le Canadien aura l’avantage de la glace contre les Sénateurs et Therrien a signalé que c’est important en séries éliminatoires.

« Quand arrive ce temps-ci de l’année, c’est un privilège de pouvoir jouer en séries éliminatoires et c’est aussi une privilège d’avoir l’avantage de la glace, a-t-il expliqué. On sait tous qu’à Montréal, c’est difficile pour les autres équipes. On entre dans les séries avec beaucoup de confiance. »

Le Canadien a totalisé 63 points pour terminer au deuxième rang dans l’Est – à neuf points derrière les Penguins de Pittsburgh. II avait fini au dernier rang (15e), la saison dernière.

En battant les Bruins dimanche, les Sénateurs ont aussi permis au Canadien de remporter le titre de la section Nord-Est par un point.

« Les Sénateurs sont contents de faire partie des séries et c’est la même chose pour nous, a dit Therrien. Ce ne sera pas ma première expérience en séries contre les Sénateurs. Je les ai affronté à deux reprises (quand il était à la barre des Penguins de Pittsburgh). C’est une équipe qui a toujours été bien préparée. »

Le deuxième match de la série contre les Sénateurs aura lieu vendredi. Les troisième et quatrième matchs seront ensuite présentés dimanche et mardi prochain à la Place Banque Scotia.

Les trios à l’entraînement:

Pacioretty-Desharnais-Bourque

Ryder-Plekanec-Gionta

Galchenyuk-Eller-Gallagher

Prust-White-Moen

Armstrong-Halpern

Les défenseurs:

Markov-Subban

Gorges-Diaz

Bouillon-Tinordi

HAUT DE PAGE